logos SEBARB et marque BioBourgogne


    • Partagez votre actualité
    • Une action pour la bio en Bourgogne, sur votre exploitation, dans votre groupe d'achat, restaurant ou association ? Affichez-vous ici !

      Opérateur bio : affichez votre actualité dans votre espace privé ! Elle pourra apparaître aussi ici.

      Nous contacter pour votre "1ère fois".


  • accueil > Actualités

    ACTUALITÉS

    12/09/2017
    Activités en cours / à venir

    Manger Bio et Local, c'est l'idéal !

    La campagne nationale Manger Bio Et Local, c'est l'idéal ! aura lieu cette année du 16 au 24 septembre

    De nombreux évènements bio sont organisés partout en région : marché, portes-ouvertes, conférence, etc.

    Retrouverez dès maintenant le programme des évènements bio organisés dans votre région ainsi que le dossier de presse de cette campagne nationale, avec les chiffres de la bio.

    Plus d'info sur : http://bioetlocal.org

    02/09/2017
    Actus des producteurs

    Le Printemps de Bienvenue à la ferme Fruirouge les 21 et 22 avril 2018
    Proposé par Ferme Fruirouge

    Bienvenue à la ferme Fruirouge

    Depuis plus de 20 ans les agriculteurs du réseau Bienvenue à la ferme vous accueillent dans leurs fermes tout au long de l'année.
    Avec l'éclosion des premiers bourgeons, ils vous proposent de partager avec eux la grande fête annuelle du Printemps Bienvenue à la ferme et vous ouvrent grand leurs portes.
    Alors n'attendez plus, vivez le Printemps de plus près, à la ferme !
    http://www.printempsalaferme.com/

    A la ferme Fruirouge : Visites de champs, de l'atelier de fabrication et dégustations commentées de nos produits. Petit marché Bienvenue à la ferme avec l'épicerie fermière Fruirouge & Cie. Jeu concours colis gourmand à gagner.

    À télécharger : Dépliant ferme Fruirouge
    02/09/2017
    Actus des producteurs

    Printemps BIO à la ferme Fruirouge les 9 et 10 Juin 2018
    Proposé par Ferme Fruirouge

    Printemps BIO à la ferme Fruirouge
    Du 1 au 15 juin Printemps BIO à la ferme Fruirouge
    La première quinzaine de juin, c'est le Printemps BIO, avec des centaines d'animations dans toute la France. Le Printemps BIO c'est le temps fort national d'information et de valorisation de l'agriculture biologique et ses produits.
    Cette 19ème édition sera riche en événements proposés par les acteurs de la filière pour informer le grand public et les professionnels sur l'agriculture biologique et ses produits : portes ouvertes, animations en points de vente, en restauration collective et commerciale, rencontres professionnelles, actions tournées vers la conversion, conférences, foires et marchés, animations dans les classes, etc.
    En Bourgogne, le Printemps Bio durera tout le mois de juin.
    Un programme régional de toutes les manifestations sera bientôt disponible.
    Ce programme regroupera animations, conférences, marchés, portes-ouvertes, journées techniques... tous les temps forts de la bio en Bourgogne du mois de juin !
    Tout le mois de juin du jeudi au lundi, vous pouvez bien sûr déguster nos produits.

    Mais les 9 et 10 juin, vous pourrez visiter notre atelier de fabrication et participer à nos dégustations commentées. Tout le week-end nous ouvrons nos portes et vous proposons des visites guidées à la ferme Fruirouge, soyez les bienvenus !

    Etablissement labellisé Vignobles et Découvertes et Tourisme et Handicaps.Trophée du Tourisme Responsable 2012. Contact : Ferme Fruirouge Isabelle et Sylvain OLIVIER : 03 80 62 36 25

    À télécharger : Dépliant ferme Fruirouge
    01/09/2017
    Ca vous interpelle ?

    Non à l'usine des 4000 vaches à Digoin !

    Une usine de 4000 vaches est en projet à Digoin, en Saône et Loire !

    Un éleveur du Charolais possédant actuellement 800 vaches a pour projet d'agrandir son exploitation pour en accueillir plus de 4000, afin de les préparer à l'exportation vers le Maghreb, la Turquie et même la Chine.

    Devant l'ineptie environnementale, sanitaire et économique du projet, les riverains se mobilisent. L'enquête publique est toujours en cours.

    Pour en savoir plus, l'article du Journal de Saône et Loire.

    01/09/2017
    Produits et producteurs bio

    Samedi 9 Septembre, de 9h à 14h : Rdv à La ferme de la Bussière pour un marché de producteurs bio et locaux!
    Proposé par EARL Ferme La Bussière

    La ferme de la Bussière, située à Flagey-les-Auxonne, vous accueille tous les deuxièmes samedi du mois, pour un marché de producteurs bio et locaux!

    Rendez vous donc Samedi 9 septembre, de 9h à 14 h pour le prochain marché!

    L'évènement progresse et c'est maintenant près de 15 producteurs bio que vous pouvez rencontrer (viandes, légumes, pain, oeufs, bière, fromages, miel.....).

    De nombreuses dégustations possibles, un espace pique-nique à disposition et surtout une bonne dose de convivialité et un contact direct avec les producteurs!

    Contact : ferme.la.bussiere@gmail.com

    31/08/2017
    Produits et producteurs bio

    4ème édition de Biodiversité en Fête dimanche 10 septembre à Ruffey-Les-Beaune!

    Venez nombreux pour participer à Biodiversité en fête, un évènement organisé par le GAB 21 et la Graine et le Potager,Dimanche 10 septembre 2017 de 9h à 18h à Ruffey-les-Beaune!

    Au Programme : Un marché de producteurs bio, une grande exposition de variétés naturelles de légumes et blés anciens, de nombreuses dégustations et recettes de légumes, des dons de semences potagère, des animations enfants et lecture de contes, une librairie spécialisée, des stands d'associations partenaires.... Un repas Bio vous attend aussi sur place!

    RDV Dimanche 10 Septembre!

    31/07/2017
    A la une

    Non à la baisse des aides bio, signez la pétition !

    Pas de financement des aides pour la conversion et le maintien bio pour 2018, 2019 et 2020 ?


    Le Ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, s'apprête en effet à limiter les aides bio.

    La FNAB et Agir pour l'Environnement se mobilisent contre cette décision absurde : Retrouvez le communiqué de presse de la FNAB et signez la pétition de Agir pour l'environnement !

    N'hésitez pas à partager à vos connaissances et dans vos réseaux !

    31/07/2017

    Les agriculteurs bio de l'Yonne manifestaient à Avallon samedi matin

    La manifestation organisée par la Confédération paysanne avec le Groupement des agriculteurs Bio de l'Yonne visait à dénoncer le choix du ministre de l'Agriculture et du gouvernement qui ne permettra plus de financer les conversions et le maintien bio pour les années 2018-2019-2020.


    L'action, décidée dans l'urgence, a réuni une trentaine de paysans bio.
    Malgré le ralentissement, tracts et explications accompagnés de sachets de lentilles bio et de lait de la traite du matin ont reçu un bon accueil et le soutien des automobilistes.

    28/06/2017
    Outils de communication

    Faites un Zeste pour Bio Cohérence !

    Dès 2010, plusieurs pionniers de la bio se sont rassemblés pour préserver les valeurs de la bio par la création de Bio Cohérence. C'est une marque bio française et locale qui associe des producteurs, des transformateurs, des distributeurs et des consommateurs, pour éviter que l'agriculture biologique ne reproduise les mêmes mécanismes que l'agriculture conventionnelle : système intensif, logique de prix, industrialisation des cultures, etc.

    Bio Cohérence lance une campagne de financement participatif sur ZESTE avec pour objectif de promouvoir les fermes, les magasins et les produits Bio Cohérence grâce à un nouveau site internet : retrouvez là ici

    Ce nouveau site internet, en plus d'informer sur les valeurs et les garanties de la marque, offrira un outil et une carte interactive pour trouver les produits Bio Cohérence près de chez vous !

    Pour en savoir plus sur Bio Cohérence, c'est ici !

    27/06/2017
    Produits et producteurs bio

    Le printemps Bio 2017, une édition réussie

    Printemps BIO 2017 : une édition réussie !

    MERCI aux nombreux visiteurs qui ont participé aux animations partout en France et fait vivre cette 18e édition. MERCI à tous les acteurs de la Bio qui se sont mobilisés pour partager leur métier & leur passion. Rendez-vous l'année prochaine pour la 19e édition ! Bien sûr, de nombreux événements sont encore prévus tout au long de l'année pour vous permettre de découvrir l'agriculture biologique et les produits bio : n'hésitez pas à consulter régulièrement le site www.labiodes4saisons.eu pour les localiser et vous y rendre, ou à proposer des animations.

    27/06/2017
    A goûter

    C'est la pleine saison de la rhubarbe Bio !

    C'est la pleine saison de la rhubarbe bio !

    Ses atouts : C'est l'un des végétaux les plus riches en calcium et les moins caloriques (seulement 1% de sucre) ! Ses particularités : Contrairement aux autres fruits et légumes, plus la rhubarbe est mûre, plus elle est acide ! D'une variété à l'autre, la couleur de la tige varie du rouge au vert mais le goût reste sensiblement le même.

    Comment la déguster : Les tiges de rhubarbe bio sont délicieuses en tartes, clafoutis, compotes, crumbles, confitures, chutneys... ou tout simplement cuites au four avec du sucre ! Avant de les faire cuire, coupez l'extrémité des tiges et effilez-les sur toute la longueur. La rhubarbe se marie particulièrement bien avec les fraises, qui sont elles-aussi de saison, alors foncez remplir votre panier dans le rayon bio le plus proche ou chez votre maraîcher préféré !

    27/06/2017
    A goûter

    Une pause gourmande pour cet été ?

    Envie d'une gourmandise chocolatée & fruitée pour embellir votre week-end ?

    Optez pour le « Tartare de fraise au basilic & rose des sables au chocolat » 100% BIO !

    Pour 5 personnes :

    • 1 barquette de fraises bio
    • 25 grammes de sucre bio
    • Basilic bio
    • 50g de cornflakes bio
    • 125g de chocolat (tablette) bio

    Tartare de fraise au basilic bio :

    • Rincez puis équeutez les fraises
    • Coupez-les en petits dés
    • Rincez les feuilles de basilic puis hachez-les grossièrement
    • Dans un bol, mélangez les dés de fraises et le basilic puis saupoudrez de sucre
    • Répartissez le mélange dans une verrine
    • Servez bien frais Rose des sables au chocolat bio :
    • Garnissez le plat avec du papier d'aluminium ou du papier cuisson
    • Faites cuire le beurre et le chocolat coupés en morceaux dans une grande casserole, faites-le fondre doucement avec la margarine
    • Mettez les corn flakes dans un saladier puis versez délicatement le chocolat dessus
    • A l'aide de deux cuillères à soupe, formez des petits tas que vous disposez sur la tôle, imitant la forme des roses des sables
    • Réservez 1 heure au réfrigérateur avant de déguster (Recette de Quentin Merlet, chef à Bordeaux).

    Retrouvez des ateliers de cuisine bio  : www.labiodes4saisons.eu

    27/06/2017
    Ca vous interpelle ?

    les mesures pro pesticides de Stephane Travert provoque un tollé

    Le nouveau ministre de l'Agriculture a déclaré ce 26 juin vouloir ré-autoriser les insecticides néonicotinoïdes "tueurs d'abeilles", les épandages aériens de pesticides et interdire les préparations naturelles destinées à remplacer les traitements chimiques !

    Retrouvez plus d'informations ici.

    27/06/2017
    A voir

    Découvrez la websérie

    L'agriculture biologique participe à un projet de société. Elle a pour but, à travers les moyens qu'elle préconise, de redonner un sens aux actions quotidiennes de chacun, de relocaliser l'économie et de faire en sorte que l'humain en soit le coeur et non l'outil, de recréer un lien fort entre les villes et les campagnes, entre les Hommes et les animaux, et de tisser un lien durable entre l'environnement, la santé et l'alimentation. Voici le nouveau film Lait Plaisirs, à découvrir sur leur page facebook.

    23/06/2017

    Création d'une ferme maraichère Bio à Magny-sur-Tille!

    Une nouvelle ferme maraichère en agriculture biologique à Magny-sur-Tille est en train de voir le jour! Ludovic et Antoine, deux jeunes papas, expérimentés dans leur métier de maraicher, s'installent en ce moment sur une exploitation qui s'appelera "Les jardins des Tilles Légumes". Ces futurs maraichers envisagent de cultiver une cinquantaine de légumes différents et quelques fruits, afin de proposer une gamme diversifiée tout au long de l'année. 

    Le lancement de l'activité est pour bientôt, c'est pourquoi ils ont besoin de vous pour répondre et relayer ce questionnaire en ligne, qui leur permettra de mieux connaître les besoins des futurs consommateurs.

    Cliquez ici pour répondre à ce questionnaire!

    Nous vous tiendrons au courant de l'évolution de leur projet! Pour plus d'informations, n'hésitez pas à leur envoyer un mail: lestillelegumes@gmail.com

    21/06/2017
    A la une

    Soutenons un règlement européen de qualité pour l'Agriculture Biologique !

    Marquée par une croissance de 20%, la consommation grandissante des produits bio illustre pleinement la volonté des français d'accéder à des labels de qualité, répondant à un cahier des charges fiable et exigeant.

    La réglementation européenne, en cours de révision depuis 2014, s'est enlisée dans les négociations internes aux institutions européennes. Plusieurs décisions devront être prises d'ici la fin du mois de juin, dont trois modifications majeures qui risquent de mettre en danger la cohérence et la reconnaissance de l'Agriculture Biologique européenne.

    En voici les modalités :

    Autorisation du hors sol : Les pays baltes et scandinaves souhaiteraient pouvoir certifier la culture en bacs, ce qui est contraire aux principes du lien au sol et de la rotation des cultures

    Nombre de contrôles à la baisse : Abaissement du nombre de contrôles des exploitations pour vérifier qu'elles respectent bien le cahier des charges. Au lieu d'un contrôle par an on passerait au mieux à un tous les deux ans voire plus

    Un seuil de pesticides : Une liberté serait donnée aux États-membres de l'Union européenne de décider d'un seuil permettant de déclasser une production biologique en fonction d'un niveau de présence de résidus de pesticides. Ceci risque de créer un label à plusieurs vitesses selon le seuil décidé par chaque État-membre !

    Une réunion du Conseil européen des ministres de l'Agriculture vient d'avoir lieu et le nouveau ministre français ne s'est pas exprimé sur ce sujet.

    En signant cette pétition, vous relayez la demande :

    - d'un positionnement du gouvernement français pour défendre l'intégrité du label bio auprès des institutions européennes et face aux autres Etats-membres.

    - d'un maintien de la qualité du label bio pour préserver la confiance des français vis-à-vis de ces filières.

    Participez à la pétition : cliquez ici

    Déjà plus de 39 300 signatures !

    Source et image : Agir pour l'environnement > La bio en Danger

    21/06/2017
    Actus des producteurs

    La Bergerie les Sonnailles a besoin de votre aide !

    Suite à la perte d'une partie de leur troupeau par intoxication à la férule, la bergerie des Sonnailles fait appel à vous pour financer l'acquisition de nouvelles agnelles.

    Pour plus d'infos, et participez à la cagnotte collective : https://www.miimosa.com/fr/projets/31-agnelles-intoxiquees-par-la-ferule

    13/06/2017
    Outils de communication

    LUDOBIO a besoin de vous !

    En 2015, l'association Bio Consom'acteurs a créé LUDOBIO, la première mallette de jeux pédagogiques pour permettre aux enfants de 6 ans et + de découvrir en s'amusant ce que sont l'agriculture biologique et la consommation responsable.


    Bio Consom'acteurs a pour objectif de proposer d'ici fin 2017 une nouvelle version enrichie et lance un financement participatif pour l'éditer. Ils ont besoin de vous pour continuer à sensibiliser les plus jeunes !

    Découvrez LUDOBIO ici !

    30/05/2017
    Produits et producteurs bio

    Dimanche 11 Juin à partir de 10h : Le GAEC de Blessey vous accueille pour le Printemps Bio!
    Proposé par GAEC de BLESSEY

    A 45 minutes de Dijon, venez passer une belle journée sur notre Ferme!

    Nous vous attendons nombreux pour un dimanche de découvertes à la campagne. Au programme de la matinée : petit déjeuner à la ferme avec que des bons produits bio et locaux, Visite guidée de la ferme, Ateliers pédagogiques «  Le LAIT BIO dans tous ses états » : Ateliers de fabrication de crème, de beurre et de fromages avec le lait de la traite du matin !


    Après un pic nique au bord de l'eau, vous pourrez profiter d'une ballade « aux sources de la Seine », entre culture et nature.


    Enfin, à 17h, tous les curieux pourront se joindre à nous pour la traite du soir !

    Entrée libre - Contact et inscription souhaitée : Christine Lacombe 03 80 35 02 62

    24/05/2017
    Ca vous interpelle ?

    Organiser collectivement un repas bio et local accessible à tous ?

    Appel à volontariat dans la Nièvre :

    Vous souhaitez vous investir dans l'activité sociale de votre territoire ? Cela tombe bien, car dans le cadre de l'Agenda 2021, plusieurs actions sont menées sur le territoire du Bazois (58) fin d'améliorer le bien-être des habitants.

    Une idée de REPAS BIO ET LOCAL a été lancée par quelques volontaires,qui sont aujourd'hui à la recherche de personnes qui voudraient participer à l'organisation de cet évènement.

    Coordinatrice : Simone FRANCOIS, 03 86 76 05 49 ou fsimonette@hotmail.fr

    11/05/2017
    Expériences à partager

    Une chambre froide pour conserver les variétés anciennes!

    Graine de Noé, partenaire historique de BIO BOURGOGNE, met en place une campagne de financement participatif pour la conservation des variétés anciennes et paysannes!

    Depuis 2010, Graines de Noé se consacre à constituer et maintenir une collection de plus de 200 variétés anciennes de céréales à paille, fédérant tous les acteurs de la filière: paysans actifs ou en retraite, transformateurs (meuniers, boulangers), distributeurs (magasins…), associations et particuliers.

    Pour pouvoir conserver dans le temps des échantillons de ces variétés anciennes et les mettre a disposition des adhérents de Graines de Noé et ainsi développer leur utilisation, l'association souhaite investir dans une chambre froide. Cette acquisition apparait comme primordiale pour continuer le travail sur la sauvegarde et la défense des variétés anciennes: Graines de Noé a besoin d'un vrai coup de pouce!

    Parlez de ce projet autour de vous et n'hésitez pas à relayer l'information! La campagne se termine bientôt, mais vous pouvez toujours participer en contactant directement graine de Noé!

    Pour en savoir plus sur: Graines de Noé

    Plus de détail sur: le projet de financement participatif!

    10/05/2017
    Activités en cours / à venir

    C'est bientôt le printemps bio !

    Cette année encore, la première quinzaine de juin, c'est le Printemps BIO !

    C'est l'occasion pour le grand public de découvrir (ou redécouvrir!) les principes, les valeurs et les pratiques de l'Agriculture biologique grâce aux animations mises en place par les acteurs de la bio sur le territoire.

    Comme toute l'année, mais plus particulièrement pendant le printemps bio, nous recensons toutes les actions que les producteurs ou associations mettent en place pour informer et sensibiliser à la bio et à ses produits : fermes ouvertes, apéros bio, expositions, dégustations en magasins, animations dans les écoles, conférences, repas bio en restauration collective et commerciale …

    Si vous organisez quelque chose, n'hésitez pas à nous en informer ! Nous diffuserons largement !

    Nous avons aussi des outils de communication à destination du grand public (affiche, flyer ...). Demandez-les nous !

    Rappel : Le Printemps BIO est une campagne coordonnée par l'Agence BIO, plateforme nationale d'information et d'actions pour le développement de l'agriculture biologique en France.

    Contact :
    Côte d'Or : Maxime HARRAN : 03 86 72 92 28 - maxime.harran@biobourgogne.org
    Nièvre : Lola JEANNINGROS : 03 86 36 94 25 - lola.jeanningros@biobourgogne.org
    Saône et Loire : Marine PHILIPPE - 06 33 35 37 48 - marine.philippe@biobourgogne.org
    Yonne : Marie GIRALDI : 03 86 72 92 28 - marie.giraldi@biobourgogne.org
    10/05/2017
    Actus des producteurs

    La ferme de l'Echeneau a besoin de vous !

    La ferme de l'Echeneau fait appel à vous pour les aider dans leur projet !

    Pascale et Christian, maraichers bio, ont dû déménager de Saint Yan où ils étaient installés depuis 7 ans pour s'installer sur les terres d'un ancien château à Poisson.

    Cependant, ils doivent faire face à des imprévus lors de ce déménagement et ils ont besoin de votre soutien pour pouvoir remonter leurs tunnels sur le nouveau terrain, et assurer ainsi la production.

    Retrouvez leur cagnotte participative sur : https://fr.ulule.com/jardin-chateau-moulin-larconce/

    Grâce à votre aide, ils pourront assurer cette nouvelle saison 2017 !

    03/05/2017

    Le réseau FNAB s'adresse à Emmanuel MACRON, candidat à l'élection présidentielle

    La FNAB interroge le candidat sur ses engagement pour une société humaniste et solidaire.

    Découvrez le message complet, adressé par la FNAB à Emmanuel MACRON :

    En cliquant sur ce lien

    02/05/2017
    Outils de communication

    Découvrez "Produire-Bio", le nouveau site du réseau bio !

    Retrouvez toutes les informations relatives à l'Agriculture Biologique sur le nouveau site du réseau bio :

    www.produire-bio.fr

    Chiffres de la bio, témoignages d'agriculteurs bio, conseils pour s'installer ou se convertir à l'AB... Mais également les lettres et actualités par filières et les contacts des antennes du réseau en région !

    26/04/2017
    Produits et producteurs bio

    L'annuaire bio de la Franche-Comté "J'achète Bio en Franche-Comté"

    Le nouvel annuaire bio de la Franche-Comté est disponible !

    Cette nouvelle édition rassemble près de 200 adresses, soit 30 de plus que la précédente.

    Disponible en format papier, que l'on peut également « feuilleter » en ligne ici, et même en version géolocalisée pour un usage simplifié sur smartphones et tablettes !

    L'annuaire sera bientôt disponible dans tous les offices de tourisme de la France-Comté, mais également dans les points de vente de producteurs, les magasins spécialisés, les marchés, les fêtes bio… Vous pouvez également vous approvisionner en annuaires à Interbio ou dans les GAB.

    Bonne découverte de la France-Comté !

    25/04/2017
    Ca vous interpelle ?

    Consultation et modernisation de la politique agricole commune (PAC)!

    Dans le cadre de larges consultations menées par la Commission Européenne, vous pouvez donner votre avis sur la simplification et la modernisation de la PAC au travers un questionnaire en ligne. C'est une consultation Citoyenne, tous les citoyens européens ont accès à cette consultation et peuvent y répondre! 

    Le réseau Bio incite tous les producteurs Bio et tous les citoyens concernés par une agriculture durable à participer. Le questionnaire est assez technique, mais il est important de faire passer le message d'une PAC au service d'une agriculture respectueuse de l'environnement et des hommes, tournée vers les attentes sociétales et la satisfaction du marché intérieur européen (produire pour une consommation locale!) avec, comme outil principal, des crédits publics mis au service de la rémunération des services environnementaux (soit l'idée de rémunérer l'agriculture biologique pour les services rendus à l'environnement).

    Vous avez jusqu'au 2 mai seulement pour répondre!

    Merci d'avance pour votre participation citoyenne!

    24/04/2017
    Actus des producteurs

    Portes Ouvertes à la Ferme aux 100 Blés - Dimanche 4 Juin à partir de 10h
    Proposé par La ferme aux 100 blés

    Vous êtes cordialement conviés aux portes ouvertes de la ferme aux 100 blés!

    Ces portes ouvertes auront lieu le dimanche 4 juin 2017, à partir de 10h. Vous pourrez découvrir le métier de paysan boulanger, mais aussi profiter d'un marché de produits locaux, d'un stand de restauration et d'une buvette ou vous sera servi notre nouvelle bière brassée sur la ferme!  

    Venez nombreux au 2 chemin du vieux moulin, 21190 Saint Broing Les Moines!

    07/04/2017
    Produits et producteurs bio

    Fête de l'Environnement le dimanche 30 avril 2017 à Seurre

    RDV à Seurre le Dimanche 30 Avril pour la fête de l'environnement!

    Une cinquantaine d'exposants: crêpes bio, farines bio, vin et bière bio, fromages bio, jus de pommes, plantes médicinales, cosmétique bio, plantes en gelée, macarons bio, safran, miel, huile d'olive bio, plants/arbustes/rosiers, meubles en palettes, artisan d'art (stylos), artisan créateur d'objets en cuir et tissu, personnages tricotés, échange de graines, association LPO, association "sauvons le climat", création mosaïques, produits santé et beauté bio et produits entretien bois et cuir, bijoux, pierres et minéraux, artisan élagueur taille douce, rénovation bois et métal, ...exposition nature, atelier Géobiomagnétisme, atelier mosaïque et sacs tissus recyclés, association généalogie, modelage terre, peinture chinoise, yoga du rire, yoga/massage, Qi Gong, Jouet bois, atelier couture, compostage, tressage osier, atelier cirque, artisan cartoniste, produits du Portugal... Une Gratiféria sera installée sur le site.

    Deux sorties sont proposées: une sortie ornithologique à 8h30 et une sortie botanique à 10h15.

    Quatre conférences auront lieu: une à 11 heures "les soins énergétiques", une à 14 heures "énergies renouvelables: coûts et émissions de CO2", une à 15 heures "troubles du sommeil", une à 16 heures "la chouette effraie a besoin de vous".

    Venez nombreux sur le site de L'ETANG ROUGE, de 10h à 18h!

    31/03/2017
    A la une

    Les AMAP se mobilisent pour interpeller les candidats aux élections présidentielles et législatives!

    A l'approche des élections présidentielles et législatives, le Mouvement Inter-régional des AMAP (MIRAMAP) vous invite à participer à sa campagne de mobilisation 2017: Nous Produisons, Nous Mangeons, Nous Décidons !

    31/03/2017
    A la une

    L'association "Agir pour l'environnement" lance sa campagne "Moi Président #TransitionAgricole" !

    La FNAB (Fédération nationale de l'agriculture biologique) et BIO BOURGOGNE s'associent à l'association "Agir pour l'environnement" dans la perspective des présidentielles. Vous pouvez dès maintenant envoyer une carte pétition pour interpeller les candidats et leur demander de s'engager pour une transition agricole nécessaire! Une autre agriculture est possible, plus respectueuse de l'homme et de l'environnement!

    31/03/2017
    Ca vous interpelle ?

    Elevage et environnement :

    « Les services rendus par l'élevage ont été jusqu'à présent sous-estimés par rapport à ses impacts négatifs» notent d'emblée trois chercheurs de l'Inra – Jean-Louis Peyraud, Bertrand Schmidt, Jean-François Hocquette –, dans une étude sur le thème “élevage durable et consommation de viande”, rendue publique le 8 mars. Leur objectif : balayer les « mauvais procès » et décrypter les idées reçues sur les effets de l'élevage sur l'environnement. Certes, reconnaissent-ils, une réduction de la consommation de viande aurait pour effet de diminuer les besoins de surfaces agricoles. Mais le fait de « supprimer totalement l'élevage se traduirait par une perte de services environnementaux et culturels, aussi bien au niveau local qu'au niveau global », soulignent les chercheurs, sur la base d'une expertise collective, réalisée par l'Inra, en 2015-2016. Parmi les explications : l'alimentation animale valorise des prairies et des produits végétaux (pulpes de betteraves, certaines protéines de céréales), qui ne peuvent être utilisées directement par l'alimentation humaine.

    À télécharger : f598_dp-inra-elevage.pdf
    20/03/2017
    A la une

    Aujourd'hui, c'est le printemps !

    Vous aussi vous avez remarqué que les oiseaux recommencent à chanter, que les fleurs apparaissent, que les arbres reprennent des petites touches de vert, et que le soleil commence à nous réchauffer ! Oui le printemps est bien là ! Mais n'oubliez, nous ne sommes qu'en mars, ce n'est pas encore l'heure de laisser les pulls au placard !

    Avec le printemps reviennent les pique-niques en famille ou entre amis, les déjeuners dehors, et les grandes balades à vélo. N'oubliez pas que les produits des producteurs bio de la région sont là pour vous accompagner dans ces moments de convivialité ! Par contre, pour les radis et les fraises, il va falloir attendre encore un peu ... !

    Au fait, le saviez-vous ? Le premier jour du printemps n'est pas forcément le 21 mars, comme on l'apprend à l'école. La Terre mettant plus de 365 jours à faire un tour complet autour du soleil, notre calendrier n'est pas vraiment juste. C'est pourquoi il y a des années bissextiles. Cependant ceci compense trop fortement le calendrier, et le printemps tombe ainsi un 20 mars, et ce jusqu'en 2102 !

    19/03/2017
    Actus des producteurs

    Journées Tourisme & Handicaps les 1 et 2 avril 2017
    Proposé par Ferme Fruirouge

    L'Association Tourisme et Handicaps a le plaisir de vous informer que les 11 èmes Journées Nationales Tourisme et Handicap auront lieu le samedi 1er et le dimanche 2 avril 2017.
    Ces portes « grandes ouvertes » se tiendront dans toutes les régions et les départements d'Outre-Mer.

    A la ferme Fruirouge :
    Samedi 1 er et Dimanche 2 avril
    de 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h
    Accueil et visite possible en Langue des Signes Française
    Dégustation à l'aveugle
    Echanges autour du Handicap
    Jeu Concours

    Contact : Ferme Fruirouge - 2, place de l'Eglise - Hameau de Concœur - 21700 Nuits-Saint-Georges - Tél. : 03 80 62 36 25 - mailto:ferme@fruirouge.fr - www.fruirouge.fr

    À télécharger : Dépliant ferme Fruirouge
    06/03/2017
    A la une

    Le réseau Bio au coeur du Salon de l'Agriculture !

    L'agriculture biologique, une opportunité pour nos territoires !

    Le saviez vous ? Fine, la vache star du salon cette année, est une vache, oui, mais BIO !

    Alors que le Salon International de l'Agriculture a ouvert ses portes il y a quelques jours, les acteurs de la filière Bio en France rappellent à quel point l'agriculture biologique est une chance pour les territoires, notamment pour la ruralité.

    Avec un taux de croissance annuel à faire rougir tout investisseur (plus de 20 %), représentant un marché de près de sept milliards d'euros, le Bio s'affirme comme un secteur d'exception dans une économie nationale au ralenti et dans un marché agroalimentaire atone.

    Article paru le 1er mars 2017, à retrouver sur le site de La Croix

    06/03/2017
    Ca vous interpelle ?

    Reportage : Produits bio de supermarché, que valent-ils ?

    Que vaut le bio pas cher des supermarchés? France 5 La Quotidienne 28 février 2017

    Stéphanie Pageot, présidente de la FNAB et Jacques Caplat, Agronome, étaient les invités de France 5.

    A revoir en cliquant ici

    06/03/2017
    Pour info

    Une appli pour faciliter la consommation des produits bio proche de vous ?

    La Bio en Poche : une application mobile qui rend service !


    Directement reliée à l'annuaire de l'Agence BIO et au site internet www.labiodes4saisons.eu, l'application permet d'identifier un lieu de vente, un restaurant ou un événement bio où que l'on soit.

    Elle propose également des actus bio en lien avec les réseaux sociaux, des recettes bio et un espace ludique pour sensibiliser les enfants à l'agriculture biologique.

    Cette appli' a été développée dans le cadre d'un programme triennal d'information sur l'agriculture biologique et ses produits cofinancé par l'Union européenne.

    Source et image : Agence bio

    01/03/2017
    Produits et producteurs bio

    la Ferme Lardot démarre la vente directe de viande en AB

    C'est parti !  A compter du mois de mars, la Ferme du Lardot livrera de la viande sous vide une fois par mois sur Paris et Dijon.

    La prochaine vente de Boeuf et Veau Bio sera disponible à partir du 10 mars 2017.

    Livraison sur Paris (Place des Vosges) le 14 mars et sur Dijon (près de la Gare) le 17 et bien évidemment aux alentours de Quarré-Les-Tombes et Avallon. J'en profite pour approvisionner les villes sur le trajet (ex : Auxerre et Sens le 14 mars). N'hésitez pas à demander les tarifs et à vous grouper pour avoir des prix plus intéressants.

    Vous avez aussi la possibilité d'acheter au détail :

    - par le biais de la Ruche qui dit Oui début mars (Paris 03 Maif social club, Ruche Dynamo dans le 19è, Dijon rue Lamartine, Messigny-et-Vantoux, Dienay et Is/tille)

    - sur Avallon dès l'ouverture du Drive Fermier prévue mi-avril

    - directement par mon intermédiaire.

    Contactez-moi par mail, sms ou téléphone pour réserver la viande et/ou les abats (ces derniers je les récupères mercredi, alors vite, vite, vite).

    Contact : Laure  BEKER : laure.beker@orange.fr

    23/02/2017
    Pour info

    Conférence de presse de l'Agence Bio : changeons d'échelle mais préservons nos fondamentaux !

    La Bio plébiscitée par les Français

    Aujourd'hui, la Bio concerne la quasi-totalité des Français. D'après les derniers chiffres du Baromètre Agence BIO / CSA* : près de 9 sur 10 (89%) en ont consommé en 2016 et près de 7 sur 10 (69%) disent même consommer régulièrement bio, c'est-à-dire au moins une fois par mois. On est loin des chiffres enregistrés par la 1ère édition du Baromètre : en 2003, 46% des Français ne consommaient jamais de produits bio ! Cette évolution a lieu dans un contexte où les Français accordent de plus en plus d'importance à la préservation de l'environnement dans leurs actes d'achat (92% vs 89% en 2015 vs 67% en 2007). Ils trouvent dans la Bio une réponse à leurs attentes avec une agriculture d'avenir, basée sur le respect de l'environnement, du bien-être animal, favorisant l'emploi et le développement territorial.

    La demande de produits bio en forte hausse

    Désormais, la Bio est bien ancrée dans le quotidien des Français et les derniers chiffres enregistrés par l'Observatoire de l'Agence BIO dépassent toutes les prévisions établies. Tous circuits confondus, y compris en restauration collective, les ventes de produits issus de l'agriculture biologique dépassent les 7 milliards d'euros fin 2016, contre encore 5,76 milliards fin 2015, soit un gain d'environ +20% en seulement 1 an. Les magasins spécialisés enregistrent en particulier des hausses spectaculaires de leurs ventes, de l'ordre de +25%.

    Une croissance historique de l'offre bio

    Face à cette forte demande, la production bio monte en puissance en France pour atteindre des niveaux historiques. Fin 2016, on compte ainsi un total de 47 185 opérateurs exerçant des activités bio sur le territoire, +11,5% vs 2015, dont 32 326 exploitants agricoles bio, soit +12% vs 2015. Les surfaces consacrées à la Bio connaissent également une croissance exceptionnelle. Plus de 1,5 million d'hectares sont engagés en bio à fin 2016 (33% en conversion), soit +16% vs fin 2015. Désormais, on atteint 5,7% de la Surface Agricole Utile (SAU) en bio, contre 4,9% fin 2015.

    Pour plus d'info, téléchargez le dossier de presse complet du 21 février 2017

    Source image et texte : Agence Bio (www.agencebio.org)

    21/02/2017
    Actu des opérateurs bio

    Quels investissement des enseignes de la distribution pour limiter le recours aux pesticides ?

    Les enseignes françaises de la grande distribution adorent se comparer les unes aux autres : sur les prix bas, leur proximité avec les Français, l'origine locale de leurs produits.

    Étonnamment, elles ne le font jamais sur le recours aux pesticides et la mise en œuvre de l'agriculture écologique. Pourtant, les dangers des pesticides sur la santé humaine et l'environnement ne sont plus à démontrer.

    Alors nous allons le faire pour elles : GREENPEACE lance la Course Zéro Pesticide !

    Plus d'infos : www.greenpeace.fr/course-zeropesticide/

    source et image : Greenpeace

    21/02/2017
    Pour info

    BIO BOURGOGNE recrute !

    BIO BOURGOGNE recherche, en remplacement d'un congé maternité, un(e) Animateur(trice) conseiller(ère) en maraîchage biologique.

    Description du poste :
    • Acquisition de références techniques et économiques (mise en place et suivi d'essai, suivi de parcelles)
    • Animer des groupes de maraîchers
    • Appui technique collectif et individuel des maraîchers bio et en conversion
    • Accompagner les porteurs de projet à l'installation
    • Mise en oeuvre d'un programme d'actions techniques (formations, visites techniques, journées de démonstration, rédaction d'articles)

    Profil recherché :
    • Ingénieur ou technicien agronome.
    • Expérience dans l'animation et le conseil en maraîchage biologique souhaitée
    • Excellentes aptitudes relationnelles, très bonnes capacités de communication écrite et orale
    • Autonomie et adaptabilité
    • Esprit d'équipe
    • Maîtrise des outils informatiques.

    Conditions de travail :
    • Temps complet 35 h, CDD
    • Poste basé à Bretenière (Dijon) - nombreux déplacements sur la Côte d'Or et en Bourgogne (permis B indispensable)
    • Poste à pourvoir en avril
    • Rémunération selon grille et expérience : 2 101,25€

    Les candidatures (lettre de motivation + CV) sont à envoyer uniquement par mail à l'adresse : biobourgogne@biobourgogne.org avant le 9 mars 2017

    21/02/2017
    Ca vous interpelle ?

    Une pétition contre un élevage de près de 30 000 poulets de chair dans la Nièvre !

    Une pétition s'opposant au projet d'élevage industriel de poulets à Fleury la tour (Nièvre), a été ouverte.

    Si vous souhaitez soutenir les personnes qui s'y opposent, cliquez sur le lien pour accéder à la pétition :

    http://www.mesopinions.com/petition/animaux/levage-industriel-poulets-fleury-tour-vre/25782

    Déjà près de 29 000 signatures !

    21/02/2017
    A la une

    Le réseau bio lance son pacte pour le développement de l'AB en France en 2017

    Faites signer à vos élus le pacte bio pour soutenir le développement de l'AB en France dès 2017 !

    1 | Amener la France au rang de leader européen de la bio :

    La France est en mesure de devenir, d'ici 2022, le 1er pays producteur et consommateur de produits bio en Europe (actuellement, elle est le 3ème pour les surfaces cultivées et le 2ème pour la consommation) et le leader de la transition agricole et alimentaire au XXIème siècle.

    2 | Soutenir un secteur économique d'avenir :

    Parce qu'elles ont déjà démontré leur réussite, l'agriculture et l'alimentation bio peuvent devenir un secteur économique stratégique pour la France et devraient donc être soutenues par les pouvoirs publics et les investisseurs privés, à l'instar du numérique ou des énergies renouvelables.


    3 | Encourager le développement de la production bio :

    Pour pouvoir répondre à la demande croissante et rendre la bio plus accessible à nos concitoyen.ne.s, 20% des surfaces agricoles en France devraient être cultivées en bio en 2022 (contre 6% actuellement). La France rejoindrait ainsi l'Autriche à la tête des pays Bio dans l'UE.


    4 | Relocaliser l'emploi agricole et agroalimentaire :

    La bio fournissant déjà plus de 100 000 emplois dans les fermes, le conseil, la transformation et la distribution spécialisée, elle pourra être créatrice de dizaines de milliers d'emplois non délocalisables dans les années à venir.


    5 | Garantir des politiques agricoles et agroalimentaires favorables aux filières bio :

    Il est nécessaire de prendre des mesures adaptées et suffisantes au sein de la PAC aujourd'hui (2017) et demain (2020) pour garantir l'indispensable accompagnement des productrices/teurs en conversion et la rémunération des pratiques des agricultrices/teurs bio actuels à raison de leurs impacts positifs sur l'environnement et la santé publique.


    6 | Développer des outils de financement adaptés :

    Les outils institutionnels de financement (notamment le Programme d'investissements d'avenir et le livret de développement durable) devraient être réévalués et orientés vers les besoins des filières bio, au cœur des schémas stratégiques régionaux, pour accompagner l'innovation et le développement des PME, des coopératives et des réseaux de distribution bio.


    7 | Augmenter la consommation de bio dans la restauration collective :

    L'introduction significative de produits bio dans la restauration collective publique et privée permettrait de développer des projets alimentaires territoriaux à forte valeur ajoutée locale.


    8 | Impliquer tous les acteurs des filières bio dans leur gouvernance :

    Une grande concertation publique doit être organisée pour engager un débat national sur l'agriculture et l'alimentation durables. Elle devra être ouverte aux acteurs des filières et à la société civile (syndicats, association de consommateurs, associations de parents d'élèves, associations environnementales, etc.).

    21/02/2017
    A la une

    La bio, tout le monde en veut ! Et les candidats à l'élection présidentielle ?

    Le 8 février, la filière bio a interpelé les candidat-e-s à l'élection présidentielle 2017


    L'élection présidentielle à venir est décisive pour l'avenir de notre pays et notamment pour notre agriculture. Tout le monde a conscience que des solutions systémiques doivent être promues pour sortir de la crise sans fin qui détruit les fermes et les productrices et producteurs dans les filières d'élévage en particulier, éloigne tous les jours un peu nos concitoyens des réalités agricoles.

    La bio est plébiscitée et portée par des agricultrices/teurs (21 nouvelles fermes par jour converties en bio en 2016), des PME soucieuses d'innovation, des élu-e-s locaux, des parents d'élèves, et des consommatrices/teurs par millions. Il s'agit d'une aspiration sociétale profonde qui n'est pas une simple tendance de consommation. La bio a des impacts notamment sur l'économie, l'emploi, l'agriculture, l'alimentation, la santé, et l'environnement.

    Alors qu'en pensent les candidat-e-s à l'élection présidentielle ?

    Les paysann-e-s de la Fédération nationale d'agriculture biologique et leurs organisations économiques, les coopérateurs-trices bio de Coop de France, les entrepreneur-e-s, transformateurs et réseaux de magasins de proximité membres du Synabio ont invité les candidats à l'élection présidentielle de 2017 à exposer leur propositions pour la filière.

    Retrouvez les retours de cette journée sur le site des actus de la FNAB

    21/02/2017
    Actus des producteurs

    Un temps fort du réseau bio : les Assemblées Générales des GAB !

    Les Assemblées Générales des quatre Groupements d'Agrobiologistes Bourguignons ont eu lieu ces deux dernières semaines. Ces temps forts associatifs ont rassemblé de nombreux adhérents, et a permis aux agriculteurs bio engagés de faire avancer leur groupement, dans un contexte d'une filière biologique grandissante. Chacun a pu faire part de ses attentes pour l'évolution du réseau bio en 2017 et 2018 : les changements prévus sont nombreux dans le contexte dynamique de l'Agriculture Biologique actuel.

    A la suite de la partie statutaire des assemblées générales, les après-midis ont attiré de nombreux partenaires et élus locaux.
    Après avoir constaté le développement manifeste de la bio dans chacun des départements ces deux dernières années, les débats et échanges ont porté sur le changement d'échelle de l'Agriculture Biologique en France et ses conséquences sur notre réseau.

    En Côte d'Or comme en Saône et Loire, le débat sur le changement d'échelle a fait ressortir un besoin fort : la nécessité de structurer les filières de distribution locales du bio.
    Dans ce cadre, de bonnes nouvelles sont venues du Grand Dijon avec la confirmation du projet de grande légumerie où la bio tiendrait une bonne place, et du Conseil Général de Saône et Loire avec la création d'une plateforme Agrilocal pour permettre aux producteurs et aux établissements scolaires d'entrer en relation. Dans la Nièvre, la dimension économique des externalités fournies par l'AB sur l'environnement et la société a fait l'objet d'une présentation suivie d'échanges.

    Les AG sont l'occasion de faire parler du réseau bio à l'échelle locale, et de soutenir les initiatives telles que la mise en place d'un repas biologique au lycée agricole nivernais où se tenait l'AG du GABNi. Un partenariat entre producteurs bio et restauration collective semble possible et a de beaux jours devant lui !

    06/02/2017
    Ca vous interpelle ?

    Censure : 20% de bio et locaux dans les cantines!

    Bien que la mesure ait été adoptée en décembre 2016 par les Députés dans le cadre de l'article 192 de la Loi "Égalité et Citoyenneté", le Conseil Constitutionnel, présidé par Laurent Fabius, saisi par le parti politique Les Républicains, a censuré le mercredi 25 janvier 2017 l'obligation de fournir 20 % de produits bio et locaux dans les cantines jugeant cette obligation contraire à la Constitution. Motif invoqué: "non-respect de la procédure parlementaire". Oui, c'est bien le motif retenu pour la censure...

    Cette mesure, portée par la Députée écologiste de la Dordogne Brigitte Allain, visait à permettre aux enfants notamment, et aussi aux adultes aux revenus modestes, de bénéficier d'une alimentation saine au moins une fois par jour. Il faut savoir qu'aujourd'hui dans les écoles, crèches, collèges, lycées, maisons de retraite et hôpitaux, la part de bio avoisine à peine 4% des aliments servis. 

    Elle devait aussi permettre d'assurer le développement de l'agriculture biologique locale, de fournir un revenu décent aux agriculteurs engagés dans la culture de produits respectueux de la santé et de l'environnement, et de réduire la pollution en diminuant les temps de transports de marchandises.

    L'Association Agir pour l'Environnement soutenue par une dizaine d'associations, dont la FNAB (Fédération nationale de l'agriculture biologique) et la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d'élèves), et qui avait réussi à obtenir plus de 200 000 signatures dans le cadre de sa pétition " Manger bio et local dans les cantines, c'est possible ! " va devoir reprendre le combat. Elle pourra compter encore une fois, et avec encore plus de force, sur la mobilisation citoyenne ! Les Français invités à se mobiliser Afin que chacun puisse faire part de son indignation, Agir pour l'Environnement a mis en ligne un site permettant d'interpeller les sénateurs et députés ayant obtenu la censure de cette mesure pourtant nécessaire : bioetlocal-censuree.agirpourlenvironnement.org.

    Article source : http://www.bioaddict.fr/article/le-conseil-constitutionnel-censure-le-bio-dans-les-cantines-a5564p1.html

    03/01/2017
    A la une

    Presque 2 ans de retard dans le paiement des aides bio

    Suite au communiqué de presse diffusé par BIO BOURGOGNE quant au retard de paiement des aides bio, les journalistes se sont emparés du sujet, ce qui a donné lieu à différentes publications et interview !

    Les agriculteurs expriment à travers cet interview leurs inquiétudes et leur colère !

    03/01/2017
    Actus des producteurs

    Nièvre : une épicerie favorise le circuit court et livre à domicile

    L'épicerie de Yann Labuche a des roues, et parcourt 200 kilomètres à chaque tournée. Le maraîcher livre ses propres fruits et légumes, ainsi que ceux des autres exploitants du département, chez sa quarantaine de clients toutes les semaines.

    Yann Labuche cultive lui même tomates, courges et brocolis. Une activité d'appoint, même si tout ce qui est produit sur sa parcelle sera ensuite vendu dans ses paniers, son projet principal.

    Le maraîcher est en fait ambulant. Il livre des paniers garnis, certifiés bio et locaux dans toute la Nièvre. A travers sa plateforme en ligne, Corbeille Nature, il permet à ses clients de se fournir en produits de proximité, sans bouger de chez eux. Et ce, depuis 6 ans. "J'achète chez les producteurs les plus locaux possibles... maraîchers, jus de pommes, terrines de boeuf, etc."

    Pour le sec, ou les produits plus difficiles à trouver (les bananes, les oranges, le café, le lait stérilisé, le riz, le chocolat), Yann assure se procurer ces aliments uniquement par des voies dites éthiques, et toujours dans une démarche respectueuse de l'environnement : "je recherche à ce que les produits ait un impact CO2 le plus réduit possible".

     

    Source : www.france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne/nievre/nievre-epicerie-favorise-circuit-court-livre-domicile-1113951.html

    03/01/2017
    A voir

    L'Observatoire Régional de l'Agriculture Biologique en Bourgogne est disponible !

    Nous avons le plaisir de vous informer de la parution de l'Observatoire Régional de l'Agriculture Biologique en Bourgogne, disponible au téléchargement.

    Téléchargez l'Observatoire Régional de l'Agriculture Biologique en Bourgogne !

    Ces chiffres, qui s'arrêtent au 31 décembre 2015, traduisent le fort accroissement du nombre de fermes (+ 10% par rapport à 2014) et des surfaces (+ 21%) conduites en agriculture biologique.

    Le cap symbolique des 1 000 producteurs bio bourguignons a été franchi en 2015 ! Comme 2015, 2016 est une année remarquable et participe au changement d'échelle annoncé pour l'agriculture biologique.

    Une présentation territoriale et par secteur de production vous permettra d'aller plus loin dans l'analyse des dynamiques de développement.

    16/12/2016
    Pour info

    Consommer de la viande, oui, mais bio !

    Entre la surconsommation de viande et le végétarisme, il y a un monde !


    Découvrez les intérêts de l'élevage bio et l'impact de sa consommation sur notre environnement, votre santé et nos société.


    La commission bio d'Intervev (Interprofession de la viande) développe des outils pédagogiques pour mieux expliquer pourquoi la viande bio est une solution au contexte actuel, pour consommer des produits bons pour vous et pour les autres.

    Cliquez ici pour comprendre l'impact à diverses échelles de votre consommation en viande bio :

    Et accédez ici à "La viande bio de A à Z"

    15/12/2016
    A la une

    LES AGRICULTRICES ET LES AGRICULTEURS BIO NE FETERONS PAS NOEL !

    Lettre ouverte de la FNAB au Ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll.

    Afin d'accompagner la transition des exploitations agricoles vers l'agriculture biologique, des aides à la conversion et des aides au maintien de l'agriculture bio sont prévues dans le cadre de la Politique Agricole Commune.

    Ces aides sont indispensables pour assurer la viabilité des exploitations agricoles, qui doivent faire face à de nombreux changements pour produire différemment, de manière plus durable et plus responsable.

    Malgré un intérêt croissant des agriculteurs et des consommateurs pour ce mode de production respectueux de la santé et de l'environnement, des obstacles freinent encore le développement de la filière et mettent en péril bon nombre d'exploitations agricoles.

    Le versement des aides bio relatives à la production de l'année 2015 accuse un retard conséquent, mettant clairement en danger la viabilité de certaines exploitations. Dans cette lettre du 14 décembre à l'attention du Ministre de l'agriculture, la FNAB réagit:

    http://www.fnab.org/actualites/actualites-fnab/943-les-agriculteurs-bio-ne-feteront-pas-noel

    Ne laissons pas tomber nos producteurs bio !

    15/12/2016
    Annonce

    La Maison Citoyenne de Clamecy cherche un stagiaire pour structurer l'approvisionnement de la restauration collective en produits locaux (bio !)

    Offre de stage

    Mise en place d'un circuit court d'approvisionnement pour la restauration collective sur le Haut Nivernais
    (Brinon-sur-Beuvron, Clamecy, Corbigny, Lormes, Tannay, Varzy)

    Hébergement par la Maison Citoyenne de Clamecy. Ce stage de 3 à 6 mois, ouvert au BTS ou ingénieur en développement local/agricole, a pour objectif de construire un circuit d'approvisionnement en produits locaux bio.

    Les détails des missions dans le document ci-dessous.

    06/12/2016
    Expériences à partager

    La ville de Dijon adhère au Club des Territoires

    Lundi 21 Novembre, les élus du conseil municipal de Dijon ont voté l'adhésion de la ville au Club des Territoires "Un Plus Bio". Et c'est une très bonne nouvelle !

    L'objectif est de permettre aux enfants de manger davantage d'aliments issus de l'agriculture biologique dans les cantines scolaires. L'association pourra accompagner la ville de Dijon dans cette direction, en faisant partager son expérience sur de nombreux territoires et grâce à différents outils développés depuis plus de 10 ans.

    L'association "Un plus bio" a aussi réalisé un guide pratique à destination des parents pour que ceux-ci puissent agir efficacement et obtenir une alimentation biologique, donc saine, pour leurs enfants.

    Plus d'infos sur l'association Un Plus Bio: cliquez ici!

    Source: Dijon-ecolo.info

    02/12/2016
    Pour info

    Le petit guide pour vos amis biosceptiques

    Vous voulez mener la vie dure aux préjugés sur l'Agriculture Biologique ?

    Corabio a créé un petit guide à destination de nos amis biosceptiques, qui reprend et défend avec humour et pédagogie les écueils où tombent parfois certains consommateurs ...

    Cliquez sur le lien pour télécharger le guide illustré !


    29/11/2016
    Ca vous interpelle ?

    Les bénéfices de l'Agriculture Biologique enfin chiffrés !

    Le rapport de l'ITAB est sorti ! Un premier grand pas vers la reconnaissance des bénéfices de l'Agriculture Biologique pour les systèmes de production, l'environnement et la société.

    "Quantifier et chiffrer économiquement les externalités de l'agriculture biologique"

    Cliquez pour consulter le rapport complet ou la synthèse de ce travail.

    28/11/2016
    Expériences à partager

    "0 phyto, 100% bio" : un film inédit bientôt au cinéma grâce à vous !


    Vous rêvez d'un film qui présente les solutions concrètes pour des villes sans pesticides et des cantines bio?

    Vous avez envie d'un outil citoyen incomparable qui permette d'alimenter le débat public et de faire avancer les alternatives aux pesticides dans nos villes et villages?

    Une campagne de financement participatif a justement été lancée jusqu'au 15 novembre prochain pour  aider à la production et à la diffusion du premier film sur les villes 0 phyto et les cantines 100% bio. A travers ce film, ce sont les aventures des acteurs des villes sans pesticides et des cantines bio qui serons racontées afin de pousser d'autres communes à s'engager en faveur de la santé et de l'environnement.

    Vous voulez participer à cette aventure humaine ? Ce projet vous plait ? Alors comme les (déjà) presque 750 contributeurs, aidez à produire et diffuser largement ce film qui mettra en avant des actions exemplaires ! Parce qu'ensemble nous pouvons faire en sorte que nos enfants mangent sainement et ne soient plus exposés à des produits toxiques !

    Soutenez les film "0phyto 100%bio"

    Un projet de Générations Futures

    (texte extrait de la lettre d'inform'action de Générations Futures)

    Contact : sophie@generations-futures.fr

    "La campagne de financement participatif est achevée et c'est du fond du cœur que nous vous remercions toutes et tous, vous les 1524 contributrices et contributeurs qui nous ont permis de récolter 74 273 € pour la réalisation et la diffusion du prochain film de Guillaume Bodin « Zéro phyto 100% bio » ! "

    28/11/2016
    A la une

    L'Agence bio défend la production biologique de saumon

    L'AGENCE BIO répond à la polémique du saumon bio par un communiqué de presse rappelant l'enjeu des filières biologiques.

    A quelques semaines des fêtes de fin d'année, les professionnels de la bio souhaitent rassurer les consommateurs sur la qualité des saumons bio, qui respectent le strict cahier des charges régissant ce mode de production ainsi que la réglementation générale en matière de qualité sanitaire.


    Si certaines enquêtes ont pu déceler des traces de contaminants dans des saumons bio, elles sont toutes largement inférieures aux limites fixées par la réglementation européenne et ne présentent pas de danger pour la santé humaine. En outre, les professionnels de la bio tiennent à souligner qu'ils sont les premières victimes de la pollution induite par les activités humaines contre laquelle ils luttent au quotidien.


    Afin de respecter au plus près leur alimentation naturelle, les saumons bio sont nourris d'aliments bio et de poissons sauvages issus de pêches durables, qui peuvent être impactés par la pollution environnementale. Les éleveurs de saumons bio n'en sont pas responsables : la préservation de l'environnement et la non-utilisation de produits chimiques de synthèse fait partie des fondements même du mode de production biologique !
    Par ailleurs, le saumon fait partie des poissons « gras » dont la consommation hebdomadaire est officiellement recommandée par le Programme National Nutrition Santé (PNNS). Il s'agit, en effet, de la seule famille d'aliments capable de nous apporter la combinaison Oméga 3 et vitamine D.

    Une aquaculture biologique respectueuse de la Nature

    Pour rappel, l'aquaculture bio travaille dans le respect du bien-être animal et de la préservation de l'environnement :


    • faible densité des animaux, préférence donnée aux traitements naturels en cas de nécessité ;
    • alimentation biologique ou naturelle adaptée, sans OGM et durable. L'alimentation des saumons bio est particulièrement riche en ressources d'origine marine ;
    • priorité donnée aux espèces locales, n'affectant pas les niveaux de stocks de poissons sauvages, les écosystèmes aquatiques sont préservés ;
    • contrôles réguliers effectués par des organismes indépendants agréés par les Pouvoirs publics, de la production à la distribution, pour s'assurer de la conformité à la réglementation.

    En privilégiant les produits issus de l'aquaculture biologique (saumons, truites, dorades, bars, crevettes, huitres, moules...), les consommateurs contribuent à l'essor d'une filière de qualité et participent à la protection de l'environnement avec des professionnels engagés.

    Cliquez ici pour voir le Communiqué de presse de l'Agence bio

    28/11/2016
    Ca vous interpelle ?

    Les députés ont dit oui au bio et local dans les cantines !

    Les députés ont adopté hier, à l'unanimité, l'inscription de 40% de produits locaux et de saison dont 20% de produits bio en restauration collective d'ici à 2020, dans le cadre du projet de loi Egalité et citoyenneté.

    Cet amendement, porté par la députée EELV de Dordogne Brigitte Allain, issu de sa proposition de loi visant à favoriser l'ancrage territorial de l'alimentation, permettra de fournir des repas de qualité au plus grand nombre et dans le même temps, de développer l'agriculture bio sur tout le territoire.

    En effet, développer 20% de produits bio (et locaux) en restauration collective c'est tout d'abord fournir à nos enfants et plus largement aux citoyens, de la nourriture saine, de qualité et pour tous.

    Alors que partout en France, de nombreuses communes pionnières introduisent déjà des produits bio et locaux – parfois jusqu'à 100% – dans leurs cantines, il est nécessaire d'encourager les autres à prendre se pas, ce que permettra cet amendement.

    Enfin, il est probable que cet amendement sera un bon levier de développement de l'agriculture biologique sur tout le territoire et permettrait en partie de tendre vers les objectifs inscrits dans le Grenelle de l'environnement (20% de surfaces bio d'ici 2020).

    Avant de voir le jour, ce projet de loi va encore faire l'objet d'un dernier aller-retour au Sénat et à l'Assemblée. Cependant, l'assemblée aura le dernier mot et les rapporteurs et le gouvernement y sont favorables : nous avons donc bon espoir que ce projet de loi soit définitivement voté avant Noël.

    Crédit photo : Guillaume Bodin (cantine de Barjac)

    Source : générations futures

    25/11/2016
    Actus des producteurs

    Soutenez la Ferme de l'Echeneau !

    Vous souhaitez soutenir une petite exploitation bio Bourguignonne ?

    L'Echeneau Bio est une ferme maraichère dont les exploitant mettent un point d'honneur à la préservation de l'environnement, accueillant également une AMAP.

    Pour continuer leur activité au delà du 31 décembre 2016, les producteurs doivent acheter le terrain. Ils font appel au financement participatif pour soutenir leur projet.

    Cliquez sur le lien suivant pour connaître plus en détail le projet :

    https://www.okpal.com/lecheneaubio

    Et pour plus d'info sur l'Echeneau bio :

    http://lecheneaubio.blogspot.fr/p/sci-lecheneaubio.html

    25/11/2016
    Ca vous interpelle ?

    A midi, on mange bio ? La restauration collective passe au bio !

    Le restauration collective, représentant aujourd'hui près d'un repas sur dix, constitue un débouché intéressant pour la production biologique locale, notamment celle des « zones à enjeu eau ».

    La bio représente 3,2% des achats (en €) de la restauration collective (contre 0,6 % en 2008).

    Début 2015 en France, 58% des établissements de restauration collective déclaraient proposer des produits bio à leurs convives (contre 4% avant 2006). Le secteur scolaire est en avance mais le secteur travail est en train de progresser très vite (restaurants d'entreprises et administratifs).

    Plus récemment, la proposition de loi « Ancrage territorial » proposait d'inscrire dans la loi l'objectif de 40 % de produits alimentaires durables, dont 20 % de produits bio, en restauration collective. Les sénateurs ont alors rejeté l'objectif sur la bio. Arguments avancés ? Les produits bio seraient trop chers, les producteurs bio ne seraient pas en mesure de fournir de tels volumes… La Fédération Nationale d'Agriculture Biologique répond par un article à ces idées reçues.

    Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site internet et la fiche méthodologique dédiés à l'introduction de produits bio en restauration collective !

    Retrouvez également les expériences réussies sur le site de mutualisation.

    17/11/2016
    Actus des producteurs

    Marché du Colibri - Producteurs locaux de la Nièvre
    Proposé par EARL du bon accueil

    Retrouvez TOUS nos produits au marché !

    Tous les troisième dimanches du mois

    sur la place de l'église à Rouy

    Sont aussi présents des producteurs de viande de porc, boeuf, volaille, un producteur de champignons, un apiculteur, une maraîchère bio, un boulanger bio, une créatrice textile et productrice de laine de mouton, un stand de l'association Artisans du Monde et une représentante Bodynature.

    Chaque marché donne aussi lieu à des animations autour de thèmes variés, des rencontres ou des dégustations !

    Marché spécial Fêtes de fin d'année en décembre, au Foyer Rural de Rouy

    17/11/2016
    Activités en cours / à venir

    Semaine Européenne de la Réduction des Déchets

    Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets, Nevers Agglomération organise pour tout public :

    - Du 21 au 26 novembre : une distribution gratuite de compost dans les déchèteries du Pré Poitiers et des Taupières à Nevers (pas de limite de quantité, par contre il faut ramener ses contenants).

    L'idéal pour commencer chez soi un potager bio !

    - Du 23 au 26 novembre : un parcours en centre ville de Nevers sur les déchets avec résolution d'énigme. C'est le parcours dech'égnigmatique ! En résolvant les énigmes vous vous rendrez de boutique en boutique, pour des visites surprenantes et des dégustations, avec une récompense à la clé pour ceux qui finissent le parcours. Les départs se font entre 14 et 16 h à l'Office du Tourisme. On vous y attend nombreux !

    17/11/2016
    Produits et producteurs bio

    Contribuez à la mise en place d'un magasin de producteurs bio à Decize !

    Depuis le début de l'année 2016, un groupe d'agriculteurs bio de la Nièvre travaille à la mise en place d'un magasin de producteurs 100% bio au centre ville de Decize.

    Dans une optique à la fois durable et éthique, ce magasin aurait pour vocation d'être le lieu de vente en direct de produits bio locaux, et permettrait deux emplois en insertion, grâce à un service de livraison à domicile des commandes.

    Les premières pierres ont été posées,

    Les envies de chacun ont été étudiées,

    Les produits ont été recherchés,


    Les agriculteurs ont besoin de vous pour concrétiser ce projet, qui ne pourra voir le jour sans un soutien local et citoyen. Les personnes souhaitant soutenir ce projet collectif en offrant leur temps libre pour participer au montage administratif et juridique du magasin bio seront accueillies à bras ouverts.


    Pour participer aux prochaines réunion ou pour toute question,

    contactez :

    - Gilbert CHAMPAGNE (gilbertchampagne@wanadoo.fr)

    - Lola JEANNINGROS, BIO BOURGOGNE (lola.jeanningros@biobourgogne.org, 06 30 02 24 01)


    Les producteurs vous remercient d'avance de votre soutien !

    04/11/2016
    Produits et producteurs bio

    Le jardin bio des 4 saisons vous propose ses produits !

    Les jardin bio des 4 saisons, à Autun, vous propose des paniers de légumes biologiques à Autun (71).


    Chantier d'insertion porté par l'association Autun Morvan Initiatives, le Jardin Bio produit chaque année une dizaine de tonnes de légumes et fruits certifiés Agriculture biologique commercialisés en circuit court auprès des particuliers, des restaurateurs et de la restauration collective de l'Autunois-Morvan.

    Avec aujourd'hui 3,5 ha en culture dont 2000 m2 sous serre, le Jardin a prévu de doubler sa production en 2015 pour pour répondre à la demande locale croissante en légumes bios, notamment dans la restauration scolaire de la CC du Grand Autunois Morvan qui pilote un Système Alimentaire Local.
    Il vient, dans cet objectif, de s'équiper d'une cave afin de lui permettre d'améliorer ses conditions de stockage et de conservation des légumes pour prolonger leur durée de disponibilité, notamment pour la restauration collective qui a besoin de volumes et de garanties.

    En savoir plus : http://www.gensdumorvan.fr/societe/environnement/jardin-bio-des-4-saisons-a-autun-quand-maraichage-rime-avec-solidarite-et-developpement-local.html

    04/11/2016
    Pour info

    La bio se développe en Europe !

    Selon une d'Eurostat du 25 octobre, les surfaces cultivées selon le mode de production biologique ont croît de plus de 2 millions d'hectares entre 2010 et 2015, ce qui représente une hausse de 21%.

    En 2015, on comptait au total plus de 11 millions d'hectares certifiés bio ou en conversion, pour une population de 271 000 producteurs bio. Le nombre de producteurs bio est en hausse de 5,4% entre 2014 et 2015.

    04/11/2016
    Ca vous interpelle ?

    Manger bio pour se faire du bien ?

    • C'est toujours meilleur frais et fait maison !

    Oubliez les boites, surgelés et produits industriels ! Découvrez mille et une façon de concocter des petits plats à base de vos aliments préférés... Cuisiner les produits bruts permet de limiter les additifs et de savoir ce que vous mangez.

    • Manger bio, manger varié :

    En cuisinant bio, on prend soin de sa santé (aliments frais, riches en vitamines et minéraux, produits sans produits chimiques...). Découvrez les variations possibles des aliments : féculents (épeautre, orge, millet...), ou légumes (patisson, potimarron, panais...).

    • Favoriser les produits locaux

    En vous approvisionnant en produits bios à proximité de chez vous, vous participerez à la vie dans les campagne, à la rémunération correcte des producteurs et contribuerez au développement des circuits courts. D'une pierre deux coups, vous faites du bien autour de vous et à l'environnement !

    27/09/2016
    Actus des producteurs

    FETE DU FRUITIER DE SANTENAY
    Proposé par Le verger des familles

    Les portes ouvertes du Fruitier auront lieu les 4 et 5 février 2017 à partir de 14 h 00 le samedi et toute la journée à partir de 9 h 00 le dimanche.

    Lieu : salle des fêtes de Santenay

    Repas boudin aux  pommes et purée et concert le dimanche (sur réservation)

    Le Fruitier de Santenay est ouvert les mercredi et les samedi de 9h à 12h.

    Le Fruitier est situé au 59 Rue Chauchien à Santenay (21).

    À télécharger : f546_affiche-fete-2017.pdf
    01/09/2016
    Produits et producteurs bio

    Nombreuses fermes bio sur la vitrine web des bio de Bourgogne

    La vitrine web des bio de Bourgogne : belle illustration du paysage bio en Bourgogne

    Que vous cherchiez des producteurs(trices), une AMAP, un transformateur ou distributeur de produits bio de Bourgogne, la vitrine des bio de Bourgogne vous sera utile : la vitrine sort quasi toujours dans les 1ères références des moteurs de recherche. Vous pouvez effectuer vos recherches par types de produits, localisation géographique, lieux de vente, etc.

    Un bel outil pour faire le lien entre producteurs et consommateurs ou personnes à la recherches de produits bio de Bourgogne !

    Plus de 30 producteurs et productrices bio de Bourgogne se sont récemment inscrits à la vitrine web ou ont actualisé leur page.

    Allez donc visiter leurs pages : elles illustrent la richesse et la diversité de l'agriculture biologique en Bourgogne ! Vous y trouverez des informations sur leurs produits, mais aussi sur leurs métiers et motivations pour ce mode d'agriculture !

    Vous souhaitez apparaître aussi sur cette vitrine ? Nous contacter (contact@biobourgogne-vitrine.org) ou voir le Bulletin d'inscription.

    01/09/2016
    Expériences à partager

    Vous voulez soutenir l'agriculture biologique et manger de bons produits bio locaux ?

    Et si vous aussi, vous deveniez consomacteurs !

    Les AMAP se sont largement développées ses dernières années sur le territoire bourguignon et vous avez de plus en plus de chance d'en trouver une près de chez vous.

    Ce système d'alimentation basée sur un partenariat solidaire entre producteurs et amapiens, offre une alternative au mode d'alimentation "traditionnel" et rend le consommateur acteur de son alimentation.

    Si vous vous posez encore des questions, que vous hésitez à franchir le pas et adhérer à une AMAP, si vous souhaitez prendre votre alimentation en main et en devenir acteur,

    N'hésitez plus et contactez dès maintenant les AMAP près de chez vous.

    Retrouvez la liste des AMAP en Bourgogne : http://www.biobourgogne-vitrine.org/producteurs-distributeurs-paniers-caissettes_m2.php#liste3

    18/08/2016
    Actus des producteurs

    Fantastic Picnic Fête de la Gastronomie à la ferme Fruirouge
    Proposé par Ferme Fruirouge

    Animation spéciale Fête de la Gastronomie : Fantastic Picnic 100% fermier "Bio et local, c'est idéal !"

    Dimanche 24 septembre 2017 de 9 h à 19 h

    Cette année, la Fête de la Gastronomie célèbre le produit de la terre à l'assiette, à travers toutes les étapes de sa transformation à sa valorisation. Nous sommes donc au cœur du sujet avec notre activité !
    Visite de l'atelier de fabrication de la ferme Fruirouge et dégustations commentées des produits de la ferme : confitures, boissons et condiments au cassis.
    #AuCoeurduProduit


    Animation spéciale Fête de la Gastronomie 2017 en Bourgogne : Fantastic Picnic Animation vins et fromages de Bourgogne
    Picnic dans notre verger avec les produits de la ferme Fruirouge et de l'épicerie fermière Fruirouge & Cie ! Bio et local, c'est idéal !!!


    Une bonne dose de naturel, quelques grammes de simplicité et un soupçon de régions, la Fête de la Gastronomie 2017 s'annonce pleine de saveurs...

    Contact : Isabelle OLIVIER, 2, place de l'Eglise; Hameau de Concœur 21700 Nuits-Saint-Georges. 03 80 62 36 25. www.fruirouge.fr ou sur notre page facebook

    À télécharger : Dépliant ferme Fruirouge
    14/07/2016
    Actus des producteurs

    WE en FLEURS de BACH à BEAUMONT-LA-FERRIERE
    Proposé par FLEURS DE BACH - FORMATION

    Vendredi 26 /08 au soir - Dimanche 28/08/ 2016 

     Le Système des Fleurs de Bach s'intègre avant tout par L'expérimentation personnelle. Nous irons dans la nature rencontrer certaines fleurs présentes en cette saison et nous vous enseignerons comment élaborer votre propre complexe personnalisé.

    Tarif : 185 € (Comprend l'hébergement et la stage/formation )

    Le formateur : Philippe Echegaray est conseiller agréé par le Centre Bach (Angleterre)

    Hébergement et repas :  Gîte de France / Chambres d'hôtes 

                                         LA MAISON 58700 BEAUMONT-LA-FERRIERE

    28/06/2016
    Actus des producteurs

    Une nouvelle maraichère en Saône et Loire !

    Suite à une reconversion professionnelle, j'ai décidé de me lancer dans le maraîchage biologique. En tant jeune agricultrice, je me suis installée depuis mars 2016 sur la commune de Ouroux-sur-Saône en Saône et Loire en reprenant une ancienne exploitation maraîchère.
    J'ai commencé la vente il y a juste quelques semaines en vente à la ferme et en livraison des paniers.

    Je serai très intéressée pour fournir une AMAP en Saône et Loire, soit à Ouroux-sur-Saône, Chalon-sur-Saone ou Louhans.

    Si cela vous intéresse, n'hésitez pas à prendre contact avec moi dès maintenant !

    Contact : Zhanhong PERRON - Les paniers bio d'Ouroux - 82, route de Chalon - 71370 OUROUX SUR SAONE - lespaniersbiodouroux@hotmail.com - 06-04-47-68-64
    21/06/2016
    Actus des producteurs

    Aidez-nous à construire le modèle de l'agriculture de demain

    Aidez nous à construire le modèle agro écologique !
    Mais qu'est ce que l'agro écologie ?

    Très succinctement, c'est une agriculture respectueuse des sols agricoles et en harmonie avec son environnement naturel. C'est une agriculture diversifiée et riche, tout en étant économe en consommation de terres agricoles. C'est une agriculture qui vise aussi une plus juste répartition des revenus. C'est plus encore que nous pourrons vous faire découvrir plus complètement ...

    C'est bien évidemment cette définition de l'agro écologie que nous avons pour projet de mettre en oeuvre à la Ferme de Bâlon.

    Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, qu'est ce que la Ferme de Bâlon ?

    En 2 mots c'est une ferme agro écologique très diversifiée, produisant intégralement en bio : apiculture, culture de céréales, vaches allaitantes, chevaux, production de plantes médicinales ...
    Notre site Internet : www.fermedebalon.com

    Aujourd'hui nous lançons un appel à financement par crowdfunding.

    Vous pouvez nous aider par deux moyens :
    - participer à notre appel de fonds, quel que soit le montant vous pourrez apporter;
    - mais aussi diffuser, rediffuser le plus largement possible cet appel pour un projet à rentabilité environnementale immédiate.


    Par le lien ci-dessous, vous trouverez notre projet sur le site de crowfunding Miimosa. https://www.miimosa.com/balon-pour-une-ferme-agro-ecologique-et-pedagogique


    Un immense merci et à bientôt !

    Contact : Laure et Dominique Darphin - La Ferme de Bâlon - 10 Rue des Petits Bois - Hameau de Bâlon - F-21700 Gerland - Tel : 06 80 47 00 48 / 03 80 62 56 33 - www.fermedebalon.com
    21/06/2016
    Actus des producteurs

    Ouverture d'un magasin de producteurs à Autun

    Au p'tit marché des producteurs ouvrira ses portes ce Samedi 25 Juin, de 10h à 17h.

    Venez à la rencontre des producteurs locaux, dont 4 producteurs bio !

    Plus d'info sur l'affiche ci-dessus.

    10/06/2016
    Activités en cours / à venir

    DECOUVRIR LES PLANTES MEDICINALES ET COMESTIBLES SAUVAGES DE CHEZ NOUS


    Elles nous entourent, apprenons à les regarder à les reconnaitre.
    Le savoir populaire avec les plantes dans un rapport aux soins.
    Les principes de cueillettes et de transformations des plantes.
    Si le temps nous le permet, les arbres et leurs puissances.


    COTE PRATIQUE
    Après-midi animé par Patrick cueilleur/transformateur de plantes médicinales et aromatiques.
    Rdv au parking des sources de l'Ignon, de Dijon bus transco ligne 50 possible aller/retour de Dijon gare. Covoiturage sur proposition/demande.
    Tarif : 18 euros/personnes, chèque d'inscription 10 euros 15 jours avant la balade à l'ordre de Patrick Lauransot 3 rue haute 21440 Pellerey renseignements 0682548072
    Minimum 8 personnes/maximum 15 personnes. Groupes, jours ouvrables sur réservation, mai à septembre.


    Dégustation : sirops, élixirs, pestos, vinaigres, confitures…..
    Présentation et vente des transformations : huiles et baumes de fleurs, macérats de plantes et bourgeons………

    Dates : les dimanches 29 mai, 26 juin, 3 juillet, 17 juillet et 21 aout.

    Contact : Patrick LAURANSOT - 06 82 54 80 72
    01/06/2016
    Actus des producteurs

    Portes Ouvertes à la Ferme

    Tous à la ferme du Champs Beaublé !

    Dans le cadre de la fête du lait Bio, la ferme du GAEC du Champ Beaublé ouvre ses portes Dimanche 5 juin de 8h à 12h.

    Au programme : marché de producteurs, visite, dégustation, traite des vaches (à 8h30), petit déjeuner complet servi de 8h à 12h.

    Contact : Fromagerie du GAEC du Champ Beaublé - 7, route de Thizy - BLACY 89440
    11/05/2016
    Actus des producteurs

    Visite à la ferme bio
    Proposé par VOISOT Florence

    Florence vous ouvre ses portes et vous propose de venir visiter sa ferme bio à Epagny (21380)

    Les visites scolaires sont possibles jusqu'au 15 juin et les visites tout public jusqu'au 3 juillet.

    Il est nécessaire de réserver auprès de Florence VOISOT par mail florence.voisot@orange.fr ou téléphone 03 80 35 56 84 ou 06 08 12 92 48.

    Découvrez dès maintenant sa ferme sur son site http://www.visitealafermebiocotedor.fr/

    11/05/2016
    Activités en cours / à venir

    Marché bio et local hebdomadaire
    Proposé par Le Carrouège, ecolieu au carrefour de Vauclaix

    Tous les samedis de 17h à 20h, venez rencontrer les producteurs bio au marché bio et local du Carrouège, écolieu au carrefour de Vauclaix (58).

    Plus d'infos et calendrier complet des évènements organisés par l'ecolieu sur http://adretmorvan.org/un-marche-bio/

    11/04/2016
    A la une

    Campagne de financement solidaire et participatif pour soutenir l'installation de Cyril Beaulieu

    L'association Germe de Blé lance une cagnotte solidaire pour soutenir l'installation de Cyril Beaulieu, paysan-boulanger.

    Cyril Beaulieu s'installe à Malain comme paysan-boulanger dans le cadre du collectif pour des alternatives-agriculturelles et souhaite exercer son métier de la manière la plus autonome possible. Pour se faire, il a décidé de solliciter un prêt auprès de l'association Germe de Blé.

    L'argent récolté servira à financer, sous la forme d'un prêt à taux zéro, l'achat d'un moulin de type Astrié.

    Vous souhaitez l'aider ? Rendez-vous sur le site de Germe de Blé.
    01/04/2016
    A voir

    Le déclin des abeilles expliqué en 3min dans une vidéo

    Observé depuis les années 1990, le déclin des abeilles inquiète de plus en plus. Chaque hiver ce sont parfois jusqu'à 35 % des colonies qui disparaissent. Cette hécatombe trouve certes de multiples origines, mais les principales causes sont humaines. Explications en vidéo sur Le Monde.


    Pour voir la petite vidéo :  http://www.lemonde.fr/planete/video/2014/08/02/le-declin-des-abeilles-explique-en-3-minutes_4465947_3244.html#ORYoLRtJZizgUDvj.99

    01/04/2016
    Actus des producteurs

    Les producteurs bio sur la toile !

    Suite à deux sessions de formation organisées par le SEDARB, 10 producteurs bio ont récemment créé leur propre site internet.

    Retrouvez-les dès maintenant, visitez leurs sites et découvrez leurs produits et leurs fermes :

    Confitures et petits fruits (89) : http://www.vergersbiodemarion.fr/

    Légumes (89) : http://leslegumesbiodemarsangy.fr/

    Plantes aromatiques, tisanes et autres préparations à base de plantes (21) : http://baumplantes.fr/#

    Légumes (71) : http://fermedesvignes.fr/

    Ferme pédagogique et accueil du public (21) :  http://www.visitealafermebiocotedor.fr/

    Légumes (21) : http://www.larentedescombes.fr/

    Viande bovine (89) : http://www.leschatsferresviandebio89.fr/

    Accueil du public, rando avec des ânes (71) : http://bougresdanes.com/

    Légumes, céréales, légumineuses (89) : http://lafermeauxcailloux-legumes-bio.fr/

    Légumes et confitures (89) : http://letrousso.fr/

    Bonne visite !

    31/03/2016
    A la une

    Campagne de financement participatif pour Les chèvres du Mont Serein

    Après Biquettes et Cie, c'est au tour des Chèvres du Mont Serein de se lancer dans le financement participatif.

    Clémence Commereuc, jeune éleveuse, s'installe sur la colline de Mairey (21) et en appelle à vos dons pour constituer son cheptel.

    Vous souhaitez l'aider ? Rendez-vous sur le site miimosa.

    31/03/2016
    A la une

    Signez et partagez la pétition contre le renouvellement de l'autorisation du glyphosate pour 15 ans !

    La Commission européenne est sur le point de renouveler l'autorisation du glyphosate pour une durée de 15 ans.

    Cette substance, que l'on retrouve dans l'herbicide RoundUp de Monsanto, a pourtant été classée cancérogène "probable" par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 2015. Classement que réfute en bloque l'Autorité européenne de la sécurité des aliments (AESA), affirmant qu'au contraire la substance ne serait probablement pas cancérogène.

    Vous vous opposez à cette décision et souhaitez vous faire entendre ?

    Le site SumOfUS a lancé un pétition que vous pouvez signer à l'adresse suivante : http://action.sumofus.org/fr/a/glyphosate-vote-2016-french/?sub=taf

    31/03/2016
    Ca vous interpelle ?

    Barjac, commune bio modèle

    La commune de Barjac a reçu le premier prix des Communes bios et le troisième prix des Communes bios sans pesticides.

    Le site Bio Consom'Acteurs a consacré à cette commune exemplaire un article assorti d'une vidéo. Vous pourrez ainsi en apprendre plus sur l'engagement du maire de Barjac et les actions concrêtes mises en place au quotidien à la cantine 100% bio de la vile.

    Pour lire l'article, c'est par ici
    07/03/2016
    A la une

    Signez et diffusez la pétition pour rétablir les 20% de bio dans la loi

    Depuis janvier dernier, les députés et sénateurs ont la responsabilité de débattre et d'adopter la proposition de loi numéro 303 visant à favoriser l'ancrage territorial de l'alimentation.

    Des sénateurs veulent sortir de la loi l'objectif de 20% de bio dans les cantines en 2020 : ne nous laissons pas faire !

    La FNAB est partenaire de la pétition lancée par Agir pour l'environnement pour rétablir le 20% de bio dans la proposition de loi qui sera votée mercredi au Sénat.

    Merci de votre signature + diffusion dans vos réseaux : http://cantinebio-senateurs.agirpourlenvironnement.org/

    29/02/2016
    Pour info

    Chandeleur Ecocert

     Parce qu'il n'est jamais trop tard pour manger des crêpes !


    Cette recette originale signée Ecocert au lait de soja et gingembre devrait à n'en pas douter surprendre vos papilles.

    29/02/2016
    Ca vous interpelle ?

    La FNAB et Greenpeace réagissent après l'enquête du magazine Cash investigation sur les pesticides

    Le 2 février, France 2 a diffusé une enquête édifiante du magazine Cash Investigation montrant à nouveau les effets désastreux des pesticides sur la santé publique.

    La FNAB et Greenpeace ont réagi en appelant, dans un communiqué de presse commun, les pouvoirs publics à soutenir en priorité les alternatives aux pesticides et l'agriculture biologique.

    À télécharger : Le communiqué
    25/02/2016
    A écouter

    L'agriculture bio pourrait bien nourrir la planète et on en parle sur France Inter

    La science prouve la viabilité de l'agriculture biologique !

    La littérature scientifique l'avait déjà affirmé, une nouvelle étude publiée par deux agronomes américains mercredi 3 février dans Nature Plants l'atteste : "l'agriculture bio suffirait très nettement à nourrir la population mondiale, sans engendrer autant de pollution et de problèmes sanitaires que l'agriculture conventionnelle".

    Des rendements inférieurs d'à peine 8%, des revenus supérieurs jusqu'à 35%.

    La tête au carré sur France Inter y a consacré une émission avec Hervé Kempf (reporterre.net) et Eve Fouilleux (directrice de recherche au CNRS, spécialiste des questions de politique alimentaire).

    Ré-écoutez en cliquant sur ce lien : La tête au carré du 09/02 sur France Inter
    25/02/2016
    Pour info

    Lulu - Graine d'un monde

    Un restaurant-salon de thé bio, local et végétalien à Dijon

    Ouverte depuis peu, la nouvelle enseigne propose des produits fait maison, bio et locaux.

    Sont également prévus des ateliers de fabrication de cosmétiques et produits ménagers maison, ainsi que des soirées projection-débat sur le thème du développement durable.

    Plus d'info : http://www.lulu-dijon.com/
    25/02/2016
    Activités en cours / à venir

    11e édition de la Semaine pour les alternatives aux pesticides

     La Semaine pour les alternatives aux Pesticides est une opération nationale et internationale annuelle ouverte à tous visant à promouvoir les alternatives aux pesticides.

    Cette 11e édition aura lieu dans plus de 20 pays du 20 au 30 mars 2016, début du printemps mais également période de reprise des épandages de pesticides...

    Ses objectifs sont multiples : informer sur les risques réels des pesticides de synthèse, promouvoir les alternatives et mobiliser un public de plus en plus large pour un avenir sans pesticides. 

    Vous comptez y participer en organisant des animations ?
    Faites-le nous savoir et nous relaierons l'information !

    Retrouvez toutes les infos sur le site de la Semaine pour les Alternatives aux Pesticides
    29/01/2016
    Pour info

    Recettes hivernales

    Pour les plus frileux ou les plus gourmands d'entre vous, voici trois recettes d'hiver proposées par l'Agence Bio qui devraient vous aider à vous réchauffer et satisfaire vos papilles !

    Au menu : galettes de sarrasin, wok mignon de porc, et carrot cake. Bon appétit !

    Retrouvez toutes les recettes de l'Agence Bio sur http://www.agencebio.org/les-recettes-bio.html
    À télécharger : Les recettes
    29/01/2016
    A la une

    Campagne de financement participatif à la Ferme Biquettes et Compagnie

    La Ferme Biquettes et Compagnie lance un projet de financement participatif pour remplacer son armoire d'affinage tombée en panne.

    Thomas et Fanny produisent depuis juillet 2013 des fromages de chèvre fermiers en agriculture biologique et ont besoin de vous pour continuer leur activité.

    Si vous souhaitez en savoir plus sur leur ferme, rendez-vous sur leur site internet : www.lafermebiquettesetcompagnie.fr

    Pour participer, c'est par ici : www.miimosa.com/une-armoire-daffinage-pour-de-bons-fromages
    15/01/2016
    A la une

    Manger bio et local, c'est l'idéal : la FNAB soutient la proposition de loi de la députée Brigitte Allain et appelle à ne pas confondre proximité et qualité

    Le projet de la FNAB est de développer une agriculture biologique cohérente, durable et solidaire. À ce titre, le réseau FNAB accompagne depuis 15 ans les acteurs de la restauration collective, en suivant le principe « Bio & local, c'est l'idéal ! ».

    Ce travail a permis de développer des outils pour les professionnels (marchés publics, formations du personnel, maitrise du budget, etc.) et également de structurer l'offre. Ainsi, environ 20 « plateformes » de producteurs bio livrent la restauration collective. Contrairement aux idées reçues, l'offre bio locale est organisée sur la plupart des territoires et en attente d'une demande plus importante et régulière ! En effet, suite aux objectifs ambitieux du Grenelle de l'Environnement (20% de produits bio en restauration publique en 2012), les producteurs bio se sont organisés.

    Or, les résultats actuels sont décevants : la bio ne représente, début 2015, que 2,7% des achats de la restauration collective.

    De ce fait, la FNAB se réjouit de la proposition de loi visant à favoriser l'ancrage territorial de l'alimentation, portée par Brigitte Allain et signée par l'ensemble du groupe écologiste (examinée jeudi 14 janvier en séance publique à l'Assemblée Nationale). En effet, celle-ci prévoit de contraindre les restaurants collectifs publics (État et collectivités territoriales) à se fournir à hauteur de « 40% en produits durables (locaux, bio, de qualité) », « dont 20% de produits bio » d'ici 2020.

    Pour aller plus loin :

    Retrouvez le dossier législatif ici
    Retrouvez la proposition de loi ici
    Retrouvez l'infographie qui explique la loi en quelques mots, en cliquant ici
    Citoyens, signez la pétition d'Agir Pour l'Environnement

    11/01/2016
    A la une

    URGENT : Pétition Manger bio et local dans les cantines, c'est possible !

    Une loi favorisant l'introduction d'aliments bio et locaux dans la restauration collective publique sera présentée ce jeudi 14 janvier aux députés.

    Le temps nous est compté...

    SIGNEZ la pétition pour que vos députés votent cette loi !

    Retrouver la pétition en suivant ce lien : http://redir.agirpourlenvironnement.org/nl/32y9/pr.html?a=11asZvLmTm&b=6f68e948&c=32y9&d=5f4619c5&e=5a49de0f&email=mserieye@agirpourlenvironnement.org
    23/12/2015
    A la une

    Les AMAP changent l'agriculture, pas le climat !

    Pourquoi s'engager dans une AMAP ?
    Qu'est ce que cela représente pour vous ?
    En quoi l'AMAP permet de lutter contre le réchauffement climatique ?

    Dans sa lettre d'information de novembre, le MIRAMAP, Mouvement Inter-Régional des AMAP lançait un appel à témoignage et retour d'expériences. Voici des extraits :

    « […]Notre carburant c'est l'alimentation et l'eau […] Aujourd'hui on a encore le choix et le POUVOIR d'acheter et de manger ce qu'on veut, car on peut encore trouver des produits locaux et de qualité grâce aux AMAP. Demain si on laisse la porte ouverte à la production alimentaire industrielle venant de l'autre bout du monde (cf. TAFTA entre autre), on ne maîtrisera plus les circuits alimentaires et les petits agriculteurs ne tiendront plus. » Marion

    « Participer à inventer un avenir meilleur ! Expérimenter une autre relation aux autres et à l'alimentation, sortir de la religion « capitalisme ». J'allie à la fois mon besoin de militer pour un autre monde, plus humain, dans un environnement de qualité, et mon souhait de manger sainement, en ayant plaisir à côtoyer ceux qui me nourrissent et d'être solidaire avec eux dans la difficulté que représente de pratiquer une agriculture agroécologique. Nos choix alimentaires sont aussi des engagements climatiques ! » Elisabeth

    Retrouvez tous les témoignages collectés : en ligne ici

    Vous aussi, partagez votre expérience : exprimez vous ici !

    Contactez le MIRAMAP : Marilyn ou Magali - 58 rue Raulin – 69 007 Lyon - contact@miramap.org - 04 81 91 60 51 – 06 18 99 77 80 - www.miramap.org
    23/12/2015
    A la une

    Un pacte citoyen pour la Terre !

    Le MIRAMAP s'engage avec Vandana Shiva autour du Pacte Citoyen pour la Terre

    "Les gouvernements sous l'influence des multinationales peuvent échouer à Paris lors de la COP21 - mais nous en tant que citoyens nous devons passer à l'action. Pour la première fois dans l'histoire de l'Humanité, notre futur commun en tant qu'espèce n'est plus certain. En seulement 200 ans, nous avons fait assez de dégâts sur la Terre pour assurer notre propre extinction. Notre unique option est de prendre nos responsabilités en tant que citoyens en protégeant la planète activement et en agissant pour le « bien vivre » de ses peuples."

    Lire les 10 engagements du Pacte citoyen pour la Terre >>>

    Signer le pacte citoyen pour la Terre

    23/12/2015
    Pour info

    DES REVEILLONS BIO, BONS POUR NOUS ET POUR NOTRE PLANETE !

    Les fêtes de fin d'année arrivent à grands pas ! Plus que quelques jours pour les préparatifs

    Pour associer plaisirs de la table et préservation de l'environnement : donnons de la place à la Bio dans les repas de fête. En invitant les produits bio à nos tables, nous faisons un geste en faveur de la planète. N'oublions pas que la Bio, basée sur la non-utilisation de produits chimiques de synthèse, le recyclage des matières organiques et la rotation de cultures diversifiées, contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre pour lutter contre le réchauffement climatique.

    La grande diversité des produits bio permet de réussir les fêtes : du repas classique avec une dinde aux marrons et du champagne, en passant par des créations culinaires innovantes ou des saveurs originales comme des canapés au tartare d'algue ou au beurre de cresson.

    Retrouvez des recettes et des idées gourmandes pour les fêtes sur http://www.agencebio.org/les-recettes-bio.html
    23/12/2015
    Pour info

    Le saviez-vous ?

    Le pain complet bio, riche en fibres et bon pour la santé

    Le grain de blé renferme de nombreux nutriments qui sont principalement localisés dans l'enveloppe et le germe de la graine. Le blé contient notamment de la vitamine E (dans le germe) et des vitamines du groupe B (principalement dans les enveloppes externes).
    Plus l'indice de la farine est élevé, moins la farine est tamisée ou raffinée, et plus elle comporte d'éléments nutritionnels et de fibres.
    Tout au long du processus d'élaboration des pains biologiques, la qualité nutritionnelle des grains et des farines est conservée. Les céréales bio poussent sans pesticide, ni insecticide ou désherbant chimiques de synthèse, produits qui ont tendance à se concentrer dans l'enveloppe du grain. Un avantage intéressant pour les farines complètes.

    18/12/2015
    Annonce

    Création d'une AMAP en Saone et Loire

    L'Association Le Miroir-Grange Du Bois a été crée en Juin 2014. Nous exploitons une ferme qui a vocation d'insertion de personnes en difficultées.

    Pour cela plusieurs ateliers de production sont prévus à savoir : maraichage, poules pondeuses, poulets de chair, porcs à l'engrais, et céréales.

    L'Association serait intéressée pour la création d'un réseau de vente AMAP, ou vente aux paniers. Le secteur géographique qui pourrait nous intéresser : la Saone Et Loire, la ville de Lyon et ses alentours.

    Nous avons donc pour le moment les poules pondeuses et le maraichage ou une production légumière est à vendre. Nous vous proposons :

    • salade frisée ; pommes de terre ; navets ; choux ; épinard ; mâche
    • oeufs

    Nous nous tenons à votre disposition pour de plus amples renseignements.

    Contact : Georges BERLIER - 09.66.94.74.41 - 06 38 38 14 42 - amgb71480@orange.fr - Association Le Miroir - Grange du Bois - 266 Route du Truchet - 71480 LE MIROIR

    18/12/2015
    Annonce

    Mon jardin idéal

    Atelier multi-âge de jardinage bio, de bricolage créatif et de cuisine


    Pour les enfants, les jeunes, les adultes & les seniors
    Vous êtes débutant(e) ? Nous vous aidons à vous lancer !
    Vous êtes passionné(e) ? Venez relever un nouveau défi !

    Venez participer à la création de A à Z d'un jardin potager urbain
    Design, réalisation des bacs, choix de ce que nous voulons voir pousser, apprentissage des techniques de l'agriculture écologique, expérimentations, bricolage au fil des saisons sur le thème des éléments, préparation de repas bio et récoltes !

    Nous aurons également du temps pour des discussions, des jeux, des moments de repos, des échanges et partage de ressources.

    Plusieurs mercredis de décembre 2015 à septembre 2016 de 10h00 à 16h00
    Inscriptions demandées.
    Possibilité de participer à la demi-journée ou sur la journée entière, avec ou sans le repas.

    Intervenantes
    Lucie Jacob, maraîchère bio,
    Sally Hall, facilitatrice,
    Fleur Mathet, facilitatrice.

    Contenu

    Apprentissage ou approfondissement du jardinage écologique.
    Fabrication des bacs en bois et d'éléments décoratifs, en partenariat avec l'Atelier D'calés.
    Préparation de repas végétariens : recettes du monde, transformation : pain, lacto-fermentation de légumes, herbes à l'huile…
    Intervention d'autres associations en fonction des saisons et de vos demandes : Sages, …

    Plus d'infos sur : http://ecoledelacroiseedeschemins.fr/mon-jardin-ideal-13-janvier/

    Pour tout savoir et pour s'inscrire : 09 51 84 50 67 ou contactez : sally_hall@live.co.uk
    11/12/2015
    A voir

    "Le veau, la vache et le territoire"

    A voir en rediffusion, le film "Le veau la vache et le territoire", réalisé par Patrice GÉRARD à la ferme de Stéphanie PAGEOT, présidente de la FNAB en rediffusion en suivant ce lien : http://pluzz.francetv.fr/videos/le_veau_la_vache_et_le_territoire_,132096650.html .

    Ce film illustre les pratiques des éleveurs laitiers en biodynamie.

    FNAB : Fédération Nationale des Agriculteurs Biologiques
    11/12/2015
    Pour info

    Elections régionales - retour sur le débat public du 19 Novembre dernier

    Le 19 novembre, la CGAB et le GRAB de Franche-Comté ont organisé un après-midi de débat public, à Marsannay (21), dans le cadre de la campagne pour les élections régionales.
    Le but était de sensibiliser les futurs élus à l'Agriculture Bio, leur faire prendre conscience des enjeux de l'AB en termes de santé publique, d'emploi, de protection de l'environnement et de développement rural. (télécharger le plaidoyer)

    30/11/2015
    Expériences à partager

    Hier, on mangeait local. Aujourd'hui, on mange et on finance local !

    La cagnotte solidaire de la Côte d'Or, "Germe de Blé", a maintenant un an d'existence.

    C'est une idée simple qui a rassemblé amapien-ne-s et paysan-ne-s en AMAP de Côte d'Or autour de ce projet de cagnotte : peut-on trouver un outil simple et cohérent avec nos valeurs et nos modes de fonctionnement qui permette de prolonger notre soutien à une agriculture paysanne et biologique dans le domaine du financement de l'activité agricole ? La cagnotte solidaire, comme outil de financement local, direct, solidaire et participatif de l'activité agricole, répond à ces enjeux.


    Cette première année de fonctionnement a permis de consolider la base amapienne de la cagnotte de façon satisfaisante puisqu'à ce jour 9 AMAP sont impliquées dans la cagnotte. Ce fut aussi l'occasion de financer un premier projet avec un prêt de trésorerie afin de soutenir l'activité d'une maraîchère en AMAP. Notre intervention n'aura malheureusement pas suffi à pallier les difficultés du maintien de cette ferme maraîchère qui, nous l'espérons, sera reprise en agriculture biologique nourricière.


    Dans un contexte où tous les signaux (écologiques, économiques, sociaux) nous montrent quotidiennement la pertinence et la légitimité du développement d'une agriculture paysanne, biologique et citoyenne, celle que nous défendons dans nos AMAP, nous sommes plus que jamais convaincus de l'utilité d'outils comme la cagnotte solidaire. C'est pourquoi en 2016, avec vous, nous voulons poursuivre et intensifier l'aventure pour contribuer à accompagner la transition agricole et alimentaire si nécessaire !


    Commençons par nous retrouver nombreux à l'occasion de la prochaine assemblée générale de la Cagnotte solidaire !

    Assemblée Générale de la Cagnotte Solidaire Germe de Blé

    Le mercredi 2 décembre 2015 à 19h30

    Centre social des Bourroches
    71 B Rue de la Corvée à Dijon


    Venez nombreux pour partager le bilan et les perspectives 2016 de l'association, et vivre un moment de rencontre et de convivialité !!!

    Plus d'infos sur : http://www.cagnotte-germe-de-ble-21.org
    30/11/2015
    Annonce

    Restaurant propose local pour AMAP à DECIZE (58)

    Bonjour

    J'ai actuellement un projet de reprise d'un restaurant sur Decize ( le Charolais 33 bis route de moulins 58300 Decize). Je souhaite travailler des produits locaux et bio principalement, et je souhaiterais mettre à disposition mon local pour un relais AMAP. Il n'y a rien sur Decize et je reste persuadé qu'il y a un besoin. Le local se trouve à proximité d'une école primaire et d'une cité scolaire dont le parking est partagé avec le restaurant.
    Si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à me contacter.

    Mr Ravat Jérémy - 1 rue maréchal foch - 58300 Decize - Tel 07 86 60 35 96 - kornolio@hotmail.fr
    30/11/2015
    A la une

    Agriculture Biologique et Changement Climatique

    L'agriculture biologique : un atout pour faire face au changement climatique

    Vous en êtes peut-être autant persuadé que nous, ou vous vous posez encore des questions, voici ci-dessous le point de vue de la FAO sur l'agriculture biologique comme rempart au changement climatique :

    Article sur le site de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture) :

    " Au fur et à mesure que la température mondiale augmente et que les modèles climatiques deviennent plus irréguliers, l'identification des liens existants entre les changements climatiques et l'agriculture est essentielle pour comprendre le rôle que l'agriculture joue dans le réchauffement mondial et dans son atténuation. La séquestration du carbone, une utilisation moins importante des ressources provenant des énergies fossiles et l'exploitation des énergies renouvelables constituent autant d'éléments qui permettraient à l'agriculture de réduire sa consommation des énergies fossiles et de réduire les effets négatifs des émissions d'énergie. Les pratiques de gestion offertes par l'agriculture biologique peuvent aider les agriculteurs à s'adapter au changement climatique et à renforcer les agro écosystèmes, en diversifiant les cultures et la production animale et en constituant une base de connaissance paysanne pour mieux prévenir et affronter les effets du changement climatique.

    La FAO considère l'agriculture biologique comme une approche alternative intéressante pour maximiser les performances des ressources renouvelables et optimiser les flux de nutriments et d'énergie dans les agro écosystèmes. Les évaluations du cycle de vie montrent que dans les systèmes de production conventionnels, les émissions sont toujours supérieures à celles des systèmes biologiques, en fonction des zones de production. Les émissions de protoxyde d'azote et de méthane provenant de sols agricoles, de pâturages ou de tourbières sèches peuvent être évitées par des pratiques de gestion biologique de l'agriculture. De nombreuses expérimentations de terrain, partout dans le monde, montrent que la fertilisation biologique – si on la compare à la fertilisation minérale – augmente le carbone biologique du sol, permettant ainsi une plus grande séquestration de CO2 de l'atmosphère dans le sol. La diminution de l'émission des gaz à effet de serre pour la production agricole et le renforcement de la séquestration du carbone, ajoutés aux autres bénéfices offerts par la biodiversité et les services environnementaux, font de l'agriculture biologique une méthode de culture avantageuse, avec un potentiel considérable pour atténuer le changement climatique et s'y adapter. "

    A l'ouverture de la COP21, il est important que chacun puisse avoir en tête l'urgence de changer notre système agricole dit "conventionnel" pour enclencher enfin la transition énergétique, et développer significativement l'Agriculture Biologique.

    A cette occasion, l'Agence BIO participe à la COP21 et répondra aux questions du public et des professionnels sur son stand situé en A4 dans l'espace Générations climat. Des informations sur l'agriculture biologique et ses atouts face au changement climatique seront mises à la disposition du public. De plus, l'Agence BIO organise une conférence le jeudi 10 décembre de 17h15 à 18h45, en salle 10 sur le thème : "L'agriculture biologique: des atouts pour le climat?". Voir programme des conférences

    24/11/2015
    Activités en cours / à venir

    Déjà des communes prêtes à franchir le cap du zéro pesticide!

    Veille au grain vous montrait dernièrement trois petits teasers de son film. Si vous souhaitez visionner à nouveau ces derniers, vous pouvez vous rendre sur notre site internet où ils sont toujours disponibles : http://www.veilleaugrain.org/spip.php?article630&lang=fr

    Ces teasers ont vraisemblablement beaucoup circulé !
    Deux communes ont en effet d'ores et déjà pris contact avec nous pour obtenir de plus amples renseignements sur du matériel leur permettant de passer rapidement au zéro pesticide. Et ceci uniquement avec des teasers ! Imaginez l'impact qu'aura le film une fois finalisé !

    Pour en savoir plus, retrouvez Veille au Grain sur Facebook - Venez visiter leur site veilleaugrain.org

    03/11/2015
    A la une

    Plaidoyer Bio Local et Equitable

    A l'occasion des futures élections régionales, la Fédération Nationale des Agriculteurs Biologiques, diffuse un plaidoyer pour une Agriculture Bio Locale et Equitable.

    A télécharger, lire et diffuser autour de vous !

    29/10/2015
    A voir

    Reportage "Peut-on avoir confiance dans la viande étiquetée bio ? "

    A l'heure de multiples scandales et révélations sur la viande, le label bio vous garantie une viande de qualité !

    Alors, n'hésitez pas, mangez-en !

    A voir, ce reportage de BFM TV sur la viande certifiée bio : « Peut-on avoir confiance dans la viande étiquetée bio? »

    27/10/2015
    A la une

    Votes du concours photos: vite, plus que quelques jours!

    Nous vous annoncions ce concours photo il y a quelques mois, maintenant place aux votes !

    Merci de votre mobilisation lors de cette première période de votes pour notre concours de photographies !

    Vous avez été nombreux à participer et à nous faire part de votre choix, et nous vous en remercions ! Nous avons pour le moment un peloton de tête, l'une caracole loin devant les autres !

    Mais rien n'est décidé pour la suite ! En effet, vous avez encore jusqu'à ce samedi, le 31 octobre, pour participer ou faire participer vos proches, voisins, collègues, amis, familles, réseaux… à ce vote.

    Pour cela rien de plus simple, la règle est toujours identique. Rendez-vous ICI (cliquez !), visionnez les 31 participantes, faites votre choix, et faites-nous en part à contact@veilleaugrain.org

    Pourquoi partager ?
    Parce que c'est rapide, facile, ludique, et que vous pouvez sensibiliser bien des personnes à la cause des braves petites mauvaises herbes luttant contre les herbicides à travers ce simple petit geste !

    Contact : Veille au grain – Bourgogne - Boîte NN5 - Maison des Associations - 2 rue des Corroyeurs - 21000 DIJON - 03 80 67 78 60 - Retrouvez-nous sur Facebook - Venez visiter notre site veilleaugrain.org
    27/10/2015
    Pour info

    Le concours Les Petits Reporters de la Bio fait sa 4ème rentrée !

    Professeur des écoles ou animateur dans le cadre des activités périscolaires,
    inscrivez-vous !

    La classe ou le groupe d'enfants constitué dans le cadre des activités périscolaires doit réaliser un journal sur la Bio mis en page sous la forme d'un magazine de 4 pages (2 feuilles A4 recto verso). Au travers de l'implication des élèves dans la réalisation du reportage, le concours les Petits Reporters de la Bio a pour but de sensibiliser les enfants à l'importance d'une alimentation reliée à l'environnement, au respect des animaux et à la préservation de la biodiversité.

    Parents d'élèves, n'hésitez pas à transmettre l'info dans vos écoles !

    Pour en savoir plus : www.agencebio.org/concours-les-petits-reporters-de-la-bio

    27/10/2015
    Ca vous interpelle ?

    « Quand les cantines se rebellent »

    Ils sont 980 à avoir signé le Manifeste d'Un Plus Bio « Quand les cantines se rebellent » !

    Un livre à paraître début novembre 2015. Il sera présenté publiquement dans les salons de l'Hôtel de ville de Paris le 4 novembre prochain.

    Quand les cantines se rebellent, Manifeste pour une restauration collective bio, locale, saine et juste. Pour la première fois en France, un collectif explique comment les cantines peuvent devenir un véritable lieu de changement pour notre planète et un puissant levier de développement économique et social sur les territoires.

    Pour un aperçu détaillé du sommaire, rendez-vous ici : les 10 enjeux essentiels du manifeste.

    Plus d'info sur le site d'Un Plus Bio
    27/10/2015
    Pour info

    Le bio local, c'est possible !

    Présentation de l'Association Circuits Locaux Bio

    Circuits Locaux Bio est une association qui organise des ventes de produits bio aux alentours de Montbard (21).

    Circuits Locaux Bio et Bio N'Etre vous proposent sur Montbard et ses environs, en complément des AMAP locales :

    • des paniers ponctuels de fruits ou légumes
    • des viandes (volailles, porc, boeuf, agneau)
    • des fromages (chèvre, comté, morbier, raclette, yaourts)

    Livraison les vendredis :

    • une fois par mois pour les viandes et formages
    • une fois par semaine pour les paniers au magasin Bio N'Etre de Montbard

    En point relais : Venarey-les-Laumes, Semur-en-Auxois, Aignay-le-Duc, Ravières (89)

    Contact : 06-71-37-92-84 ou elisad2@orange.fr
    À télécharger : Le bon de commande
    26/10/2015
    Actu des opérateurs bio

    Nouveauté : les paniers locavores vous attendent !
    Proposé par Epicerie Locavore des Bourroches

    L'Epicerie Locavore des Bourroches vous propose trois types de Paniers Locavores :
    • le panier frais d'une valeur de 10 euros ( légumes et fruits bio)
    • le panier repas d'une valeur de 20 euros ( panier frais avec de la viande)
    • le panier complet d'une valeur de 30 euros ( le panier repas avec du pain, des œufs, du fromage)

    Le fonctionnement est simple, le client choisit :

    • la formule qui correspond à ses besoins
    • le jour de réception
    • les légumes qu'il ne souhaite pas dans son panier

    Lors de la réception du panier, le client reçoit un ticket de caisse. Virginie de l'Epicerie Locavore en garde un double lui permettant ainsi de varier le contenu du prochain panier .


    Les paniers sont sans engagement.


    Inscrivez-vous dès maintenant en renvoyant le bulletin d'inscription.

    Contact : Epicerie Locavore des Bourroches - 34 bld Eugène Fyot 21000 DIJON - virginie@epicerie-locavore-des-bourroches.fr - Tél : 09 50 36 36 02
    À télécharger : f483_paniers-locavores.pdf
    26/10/2015
    Pour info

    Lancement de la 4ème édition des Trophées de l'Excellence Bio

    Le concours « Les Trophées de l'Excellence Bio », organisé par l'Agence BIO et le Crédit Agricole, vise à distinguer les actions innovantes et exemplaires réalisées par les producteurs, transformateurs et distributeurs de l'agriculture et des filières biologiques qu'elles soient d'ordres technique, commercial, social ou environnemental.

    Le concours est ouvert à tous les acteurs professionnels et entreprises des filières biologiques certifiés et en conversion. Les initiatives présentées chaque année reflètent la vitalité de la Bio en France.

    Pour cette nouvelle édition 2015-2016, un prix de 5 000 € sera décerné au projet le plus innovant, dans chacune des deux catégories :

    · Producteurs,

    · Transformateurs et distributeurs.

    Le concours a été lancé officiellement le 24 septembre 2015 dans le cadre du salon Tech&Bio.

    Les candidatures seront closes le lundi 14 décembre 2015 et les lauréats seront distingués lors du Séminaire international de l'Agriculture Biologique, organisé par l'Agence BIO le 3 mars 2016, à Paris.

    Pour en savoir plus, consultez le règlement du concours et téléchargez le formulaire d'inscription

    Contact : L'équipe communication de l'Agence BIO - tél: 01 48 70 48 31 - fax: 01 48 70 48 45 - www.agencebio.org - communication@agencebio.org
    26/10/2015
    Actus des producteurs

    Des nouvelles du GFA Citoyen Champs Libres

    Les beaux projets bio du GFA avancent !

    Achat des terres - Première phase réussie !

    Le 25 août, le GFA citoyen Champs Libres est devenu propriétaire de 3,6 hectares sur Mâlain. L'essentiel des parcelles se situe sur la colline près de la gare. Une deuxième phase d'acquisition est en cours.

    Projet de Myriam : ça avance !
    Après l'obtention du diplôme (BPREA) et une série de stages sur des fermes pour aborder concrètement le métier, le projet de Myriam se précise. En novembre, plantation du verger conservatoire (45 arbres fruitiers et 30 petits fruits) avec une trentaine de variétés anciennes et/ou locales de pommiers, poiriers et petits fruits rouges. Tout début d'année 2016, validation de son projet d'installation par les instances agricoles. Mars-avril, construction du poulailler et arrivée des poulettes en mai !

    De nouveaux porteurs de projet !
    Deux nouveaux projets ont été proposés au GFA :
    - Jardin pédagogique en permaculture conçu comme un éco-lieu, projet porté par Hélène et Malika (sur environ 5000 m2)
    - Plate-forme de conservation de blés anciens à partir de semences paysannes, projet porté par Cyril (sur 200/500 m2). Cyril est en cours d'installation sur une activité de paysan-boulanger sur Mâlain.
    Le collectif de gérance a accueilli positivement ces deux nouvelles propositions. Des séances de travail entre porteurs de projet et avec la gérance vont avoir lieu prochainement.

    Premières semailles paysannes et participatives du GFA
    Le mercredi 4 novembre, vous êtes invité-e-s aux premières semailles sur les terres du GFA. L'occasion de se retrouver, nous sèmerons avec Cyril (futur paysan-boulanger) une trentaine de variétés de blés anciens : barbu du mâconnais, blanc de lorraine, pétanielle noire, korazan, blé autrichien, épis massu, ... !

    Plus d'infos et de nouvelles du GFA : http://alternatives-agriculturelles.fr/
    26/10/2015
    Expériences à partager

    Des nouvelles du film sur les pesticides

    Nous continuons notre tour de Bourgogne à la recherche des alternatives aux pesticides !

    Nous avons déjà rencontré la moitié des communes ayant accepté de témoigner, les prochains RDV sont presque tous fixés… Et le moins que l'on puisse dire c'est que nous rencontrons de nombreux cas différents, et tous plus intéressants les uns que les autres !

    Brosse rotative, brigade verte, réciprocator, insectes, grille tractée, plan de fleurissement modifié… Les communes de Bourgogne ne manquent pas d'idées et de motivation pour se passer de ces produits !

    Pendant que nous filmons, visionnons et trions les rushs, vous pouvez bien sûr contribuer à notre projet de financement participatif : http://grainesdestart.fr/projects/Stop-aux-pesticides-dans-nos-espaces-publics
    Vous êtes un peu angoissés à l'idée de donner en ligne ? Pas de panique, on vous explique tout dans ce tutoriel, cliquez !

    Ces 3 500 euros sont importants : ils nous permettront en effet de financer le montage du film, l'étape cruciale qui rendra ce dernier vivant et attractif ! Sur la page vous retrouverez également des mises-à-jour régulières de notre projet.


    Découvrez les 1ères images du film

    Ce n'est pas un, ni deux… mais trois petits extraits que nous vous proposons aujourd'hui !

    Retrouvez trois exemples de techniques alternatives aux pesticides qui apparaitront, parmi d'autres, dans notre film en cliquant sur les liens ci-dessous !

    1) Le désherbage thermique

    2) La binette électrique

    3) Le réciprocator

    Ces vidéos se trouvent dans l'article consacré à notre projet sur notre site internet.
    Si elles ne se mettent pas en route tout de suite ou si elles « buguent », appuyez sur pause et patientez quelques secondes avant de la relancer, le chargement peut être plus ou moins long selon l'efficacité de vos connexions !

    Alors n'hésitez pas à diffuser le message autour de vous !

    Merci, et à bientôt pour de nouvelles alternatives !

    Contact : Veille au grain - Bourgogne - Boîte NN5 - Maison des Associations - 2 rue des Corroyeurs - 21000 DIJON - 03 80 67 78 60 - Retrouvez-nous sur Facebook - Venez visiter notre site veilleaugrain.org

    26/10/2015
    A la une

    COP21 : APPEL à MOBILISATION DES AMAP pour le Village Mondial des Alternatives à Montreuil - 5&6 décembre

    Changeons l'agriculture, pas le climat !

    Dans le cadre de la COP 21, le MIRAMAP et URGENCI lance un appel à mobilisation des AMAP pour le Village des Alternatives de Montreuil (près de Paris) les 5 et 6 décembre 2015.

    Téléchargez le communiqué et inscrivez-vous en ligne sur le site du MIRAMAP

    Merci de diffuser largement cette information au sein du mouvement !

    Contact : L'équipe d'animation du MIRAMAP - 04 81 91 60 51 - contact@miramap.org - http://miramap.org/
    26/10/2015
    Annonce

    Des maraichers bios du Gard en agroforesterie ont besoin d'un coup de pouce

    Des maraichers bios du Gard pratiquant l'agroforesterie, autrement dit cultivant des légumes au voisinage d'arbres, ont lancé un appel à financement participatif car ils ont besoin de façon urgente d'un hangar de stockage et de travail.

    Comme ils ont subi des inondations en septembre 2014 et la canicule en 2015, ils sollicitent un soutien citoyen : http://www.kisskissbankbank.com/un-toit-pour-une-ferme

    26/10/2015
    Annonce

    Campagne d'acquisition de terres maraichères bio en Côte d'Or - Terre de Liens

    Lancement d'une souscription pour l'acquisition de 5ha de terres agricoles maraîchères situées aux Maillys, dans le Val de Saône

    Afin de réaliser collectivement cette acquisition, une SCI (Société Civile Immobilière) va être créée. Les terres ainsi acquises seront ensuite proposées sous forme de bail rural environnemental (B.R.E) à un porteur de projet sélectionné pour ses compétences et sa motivation.

    Les terres concernées se trouvent en bordure de la commune des Maillys, dans le Val de Saône et abritent depuis plus de cinq ans une exploitation en maraîchage biologique dont les produits sont distribués auprès de quatre AMAPs de la région dijonnaise. La cession est prévue pour début 2016 et l'exploitation comprend, en plus des 5 ha de terres cultivables, 5000 m² de bois, 1500 m² de surfaces couvertes réparties sous trois serres avec système d'irrigation sous tunnel et filets pare-vent, deux puits et un système d'irrigation intégrale en plein champ. Les terres sont de plus situées à proximité de la réserve écologique des Maillys.

    Plus d'infos sur le site de Terre de Lien Bourgogne Franche-Comté : http://www.tdl-bfc.org/?p=872
    24/09/2015
    Publication

    Ensemble, paysans et citoyens : changeons de modèle agricole

    A lire, ce communiqué de presse du MIRAMAP Mouvement Inter-régional des AMAP

    Ensemble, paysans et citoyens : changeons de modèle agricole


    Alors qu'une manifestation de plus de 1700 tracteurs dans Paris a contraint début septembre le gouvernement à débloquer 3 milliards d'euros pour soutenir un modèle agricole qui n'est aujourd'hui clairement plus viable, ni économiquement, ni écologiquement, ni humainement, le MIRAMAP tient à rappeler que de plus en plus de citoyen-ne-s s'engagent pour accompagner une nécessaire et inévitable transition agricole.

    Téléchargez le communiqué de presse.

    24/09/2015
    Activités en cours / à venir

    Une commune sans pesticides, c'est possible ! - bientôt le film de Veille au Grain

    MOTEUR, ACTION !

    Nous vous en parlions le mois dernier, Veille au Grain lance une démarche de financement participatif dès le 1er octobre. En effet, quel message plus fort et plus positif à envoyer aux collectivités que celui de nombreux citoyens soutenant activement ce projet ?

    Le message n'en sera que plus porteur !
    Ce sera donc la plateforme Graines de Start de Dijon qui accueillera notre projet !

    Nous nous sommes fixés un objectif de 3 500 euros à collecter dans un délai imparti de 60 jours. Nous comptons sur vous et sur vos réseaux pour diffuser notre campagne de communication qui devrait démarrer sous peu.

    Car oui, ce film sera aussi et avant tout pour vous ! En tant que citoyens ou associations locales vous souhaitez certainement disposer d'un argument de poids pour convaincre les élus de passer rapidement au zéro phyto ? C'est l'objectif de ce film !


    Nous vous tiendrons informés de l'évolution du projet !

    Pour toute information complémentaire : contact@veilleaugrain.org
    24/09/2015
    A voir

    Un bourguignon au salon Tech'n'Bio

    A voir, cet interview de Julien TATON, EARL Ferme du Quart Pichet, en SAÔNE-ET-LOIRE dans les TALENTS TECH'N'BIO 2015.

    Tech'n'Bio : le salon des techniques agricoles et alternatives - les 23 et 24 septembre 2015

    16/09/2015
    A la une

    Inauguration de la légumerie bio de Lons-le-Saunier

    A l'occasion de l'inauguration de la légumerie de Lons-le-Saunier, les caméras de France 2 sont venues dans le Jura pour une rencontre avec les acteurs locaux d'une restauration de plus en plus bio et locale.


    Pour visionner le reportage, cliquez sur ce lien ( à 17minutes 30')
    http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/13-heures/jt-de-13h-du-mardi-15-septembre-2015_1074987.html


    L'approvisionnement de la municipalité s'appuie sur un groupement de producteur qui s'appelle Entente Bio, soutenu par le GAB Jura.

    Un bel exemple qui fait rêver... à quand une légumerie bio en Bourgogne... ?

    Vous pouvez aussi lire un article détaillé dans les Echos du Jura.

    15/09/2015
    Annonce

    Un resto bio, local et végétal bientôt à Dijon

    Un salon de thé et resto bio ouvrira bientôt ses portes au centre-ville de Dijon !!

    L'occasion de déguster de bons petits plats bio, délices sucrés, ...

    Pour en savoir plus sur ce savoureux projet... retrouvez-le ici !

    Contact : Camille SALVA - 06.48.79.05.23
    15/09/2015
    A écouter

    On a parlé du bio en restauration collective sur France Inter

    Dimanche dernier sur France Inter, l'émission "On va déguster" abordait l'approvisionnement en produits bio de la restauration collective.


    C'est à 45min45 sec sur ce lien : http://www.franceinter.fr/emission-on-va-deguster-le-camembert-un-mythe-francais


    Bonne écoute !

    15/09/2015
    Pour info

    Les produits bio dans les cantines d'Auxerre

    En cette période de rentrée scolaire, qu'en est-il de l'introduction des produits bio dans les assiettes de vos enfants ?

    Vous pouvez consulter ici un article sur la ville d'Auxerre.

    Auxerre vient de renouveler son marché public avec Elior, la société de restauration qui prépare les repas de l'ensemble des restaurants scolaires de la ville en leur imposant des clauses de qualité et de développement durable.

    Les repas devront donc intégrés : 

    • au moins 40% de composants certifiés bio
    • un service de viande bio tous les 10 repas
    • 100% du pain servis bio

    C'est une bonne nouvelle, et une bonne étape !

    Mais le chemin est encore long pour que l'ensemble des restaurants scolaires de la région proposent des repas sains préparés à base de produits bio et locaux...

    27/08/2015
    Annonce

    Une commune sans pesticides, c'est possible !

    Comme vous le savez probablement, Veille au grain se lance cette année dans un projet audiovisuel. Une reconversion dans le septième art ? Rassurez-vous, pas de chasse au César prévue, mais bien l'accomplissement d'un projet cher à l'association!

    Vous n'êtes pas sans savoir que la loi « Labbé » vise l'interdiction d'utiliser des produits phytosanitaires d'ici 2020 pour les personnes publiques. Nous avons à ce titre été contactés par des maires soucieux d'anticiper cette échéance mais ne sachant pas comment débuter sur cette vaste et complexe problématique !

    Ce fut le point de départ du projet qui fut bientôt suivi par un constat : des communes bourguignonnes, petites et grandes, rurales comme urbaines, ont déjà entrepris et/ou réussi cette transition! Comment mieux aborder cette thématique qu'en donnant la parole aux élus et aux employés municipaux qui sont déjà parvenus à une baisse importante ou à une élimination totale des pesticides ?

    Un film de format court, vivant et composé de retours d'expériences positifs est donc désormais le projet auquel nous aspirons. Ce film serait ensuite diffusé le plus largement possible pour donner une réponse concrète aux attentes des élus. Ils pourront ainsi s'inspirer mutuellement et, nous l'espérons, s'entraider et mutualiser leurs efforts pour aller d'autant plus vite!

    Nous avons désormais :

    • notre panel représentatif de communes prêtes à révéler tous leurs savoirs faires (douze en tout),
    • une caméra filmant en haute qualité ,
    • et un micro tout neuf qui n'attendent plus que de retranscrire tous ces témoignages enrichissants.

    Une fondation environnementale nous a accordé sa confiance sur ce projet, mais ce n'est pas suffisant ! Car tourner des images, se déplacer et monter un film demande du temps… et de l'argent !

    Nous avons donc décidé d'initier une démarche de financement participatif.
    Késako ? C'est VOUS et vos réseaux qui soutiendrez notre projet à hauteur de ce que vous souhaitez !

    Mais en quoi êtes-vous concernés ?
    Vous êtes certainement, comme de nombreux citoyens, convaincus de la nécessité d'arrêter l'utilisation des pesticides ?
    Vous aussi avez certainement envie de ne pas trouver de désherbant dans les parcs où jouent vos enfants, à proximité des bancs où vous venez manger le midi ou encore sur les terrains sportifs où vous aimez vous rendre le dimanche ?
    Votre association souhaite peut-être disposer d'un outil convaincant pour alerter les élus locaux sur cette question ?
    Par ce film nous souhaitons donner une solution « clé en main » pour les communes qui pourront aller plus vite en s'inspirant des bons élèves et en apprenant de leurs expériences respectives !

    Avant de nous lancer dans cette démarche de financement participatif, nous avons cependant besoin de faire un petit sondage.
    Seriez-vous prêts à nous soutenir, même à hauteur de 5 euros seulement (toutes les participations sont bienvenues et acceptées !) ?
    Si oui, faites-nous en part afin que nous puissions juger de l'intérêt ou non de nous lancer dans cette démarche !
    C'est ce premier retour qui nous permettra de construire en détail la suite des événements !

    Le lancement du financement en ligne se fera dès le début du mois d'octobre. Avant cela nous allons déjà tourner quelques images pour vous prouver nos talents de cinéastes ! Et tout au long du projet nous vous tiendrons régulièrement informés !

    Alors, prêts pour une commune sans pesticides ?

    A bientôt pour la suite !

    Contact : Veille au grain - Bourgogne - Boîte NN5 - Maison des Associations - 2 rue des Corroyeurs - 21000 DIJON - 03 80 67 78 60 - Retrouvez-nous sur Facebook - Venez visiter notre site www.veilleaugrain.org
    27/08/2015
    A voir

    Manger bio, c'est bon pour l'eau !

    Petite vidéo sur l'intérêt de l'agriculture biologique pour la qualité de l'eau.

    https://www.youtube.com/watch?v=1jZwGEmZxqc

    A visionner, et diffuser largement autour de vous en guise d'argumentaire pour convaincre ceux qui resteraient sceptiques.

    Documentaire réalisé par Corabio

    27/08/2015
    Actus des producteurs

    Quelques nouvelles du GFA citoyen Champs libres et ses producteurs

    Au coeur de l'été, quelques nouvelles fraîches !

    * Création officielle du GFA citoyen Champs Libres : après son AG constitutive du 14 juin, le GFA est aujourd'hui officiellement créé. Vous pouvez consulter la charte éthique du GFA et ses statuts, ainsi que quelques photos de l'AG constitutive : ICI.
    Pour contacter le GFA, une seule adresse : gerance.gfa@alternatives-agriculturelles.fr

    * Naissance de la SCI "Le convivium de Mâlain" : l'ensemble bâti situé au 28-30 rue de la gare à Mâlain a été acquis le 6 août par une SCI au fonctionnement coopératif dont le nom est « Le convivium de Mâlain », composée des porteurs de projets souhaitant co-habiter sur le lieu. Dans un premier temps, 3 logements seront réhabilités. Si vous souhaitez participer à des chantiers collectifs (réhabilitation four à pain, construction toilettes sèches, ...), voici le contact : co-habitat@alternatives-agriculturelles.fr ; Vous pouvez suivre l'avancement du chantier ICI.

    * Présentation des futures activités du lieu : en plus des habitations, le bâti accueillera des espaces d'activité avec les projets de boulangerie paysanne, micro-brasserie artisanale, réflexologie plantaire, café associatif, .... Vous en trouverez une présentation via cette page.

    Agriculturellement !

    27/08/2015
    Activités en cours / à venir

    Semaine nationale "Manger Bio et Local, c'est l'idéal !"

    Du 19 au 27 septembre 2015, le bio local sera à l'honneur !

    « Manger bio et local pour créer plus d'emplois, protéger l'environnement et sa santé, et œuvrer pour un profond changement dans l'agriculture et l'alimentation »

    Nous sommes de plus en plus attentifs aux conséquences de nos actes d'achat.

    Le bio et le local ne s'opposent pas, bien au contraire ils se complètent. La consommation de denrées alimentaires produites localement réduit le nombre d'intermédiaires, diminue les transports polluants et contribue activement à renforcer la vitalité économique de nos territoires.

    Toutefois les méthodes de production de ces aliments locaux ont également un impact sur l'environnement.

    Consommer bio et local est doublement intéressant !

    Manger bio et local, c'est faire le choix d'une alimentation de qualité qui garantit des produits sans pesticides, engrais chimiques de synthèse ni OGM.

    Les circuits courts qui proposent des produits bio se développent et sont aujourd'hui largement accessibles et diversifiés : vente à la ferme, marchés, magasins de producteurs, AMAP, systèmes de paniers, vente en ligne, restauration collective…

    Il existe de nombreuses possibilités de consommer bio et local près de chez soi et de prendre sa part dans la campagne !

    Au programme : une semaine d'animations savoureuses, ludiques et variées dans toute la France (dégustations, fermes ouvertes, marchés, ciné-débats…). L'occasion de valoriser les atouts des produits bio, de découvrir les méthodes de travail des agriculteurs et de réfuter l'idée selon laquelle “manger bio, ça coûte forcément plus cher”.

    Cette année, notre campagne “ Manger bio et local c'est l'idéal ” sera l'occasion d'interpeller nos élus à la veille de 3 échéances essentielles : la conférence internationale sur le climat (COP21), qui débutera le 30 novembre, à Paris; les élections régionales, qui auront lieu les 6 et 13 décembre, et l'entrée en vigueur de la réforme territoriale, le 1er janvier 2016.

    Plus d'info sur le site dédié : http://bioetlocalcestlideal.org/
    27/08/2015
    Annonce

    La bio, c'est toute l'année !

    L'Agriculture BIO est en campagne dans toute la France.

    Vous pouvez retrouver toutes les actuelles bio régionales et nationales sur le site : La Bio des 4 saisons !

    Tout au long de l'année, la France se met aux couleurs de la Bio.

    Dans toutes les régions, les acteurs de la Bio se mobilisent pour informer et sensibiliser tous les publics à l'agriculture biologique et à ses produits.

    De nombreuses animations sont organisées dans toute la France : fermes ouvertes, expositions, dégustations en magasins, animations dans les écoles, conférences, repas bio en restauration collective et commerciale,… Autant d'occasions pour tous les publics de (re)découvrir les principes, les valeurs et les pratiques de l'agriculture biologique et aussi de déguster des produits bio.


    Si vous organisez une manifestation bio : portes-ouvertes de ferme bio, conférence, marché bio, ... Allez directement renseigner le site de La Bio des 4 saisons  pour être référencé dans l'agenda national et régional !

    04/08/2015
    Expériences à partager

    Le Défi Familles à Alimentation Positive à Rennes

    A voir, un reportage diffusé sur France3 sur le Défi Familles à Alimentation Positive en Ille-et-Vilaine :

    Pour voir le reportage, rien de plus simple ! Cliquez sur le lien suivant : http://www.dailymotion.com/video/x2ucia5

    N'hésitez pas à le publier sur les réseaux sociaux et à le diffuser autour de vous !

    31/07/2015
    Pour info

    Un bel exemple de cantine bio et local

    A lire, cet article de la gazette des communes qui met en lumière la cantine de Saint-Etienne qui a su concilier bio et agriculture locale.

     Pour des enfants chanceux de déguster des produits locaux, bons pour leurs papilles et leur santé !

    Depuis 2014, à Saint-Etienne les repas servis dans les cantines scolaires de la ville sont 100% bio, provenant à 47% de producteurs locaux (département de la Loire ou départements limitrophes).

    Cliquez sur le lien pour lire l'article et en savoir plus sur cette initiative : http://www.lagazettedescommunes.com/381575/une-cantine-qui-concilie-le-bio-et-lagriculture-locale/
    31/07/2015
    A voir

    Reportage: que mangeons-nous vraiment? de la terre à l'assiette

    A voir, ou revoir,

    Ce très bon reportage sur notre alimentation, avec des comparatifs entre bio et conventionnel, diffusé il y 1 mois environ sur France3.

    https://www.youtube.com/watch?v=0RKFzRvx7KQ

    Résumé : Ce documentaire politique et économique, véritable "road-movie" à travers champs et campagnes sur tout le territoire français, dissèque la politique agricole qui a dessiné le contenu de nos assiettes, interroge l'agriculture moderne et décrypte son saut vertigineux dans la mondialisation après quatre décennies d'industrialisation. La France est le premier pays agricole européen. Avec 12 milliards d'euros d'excédent commercial, les exportations agricoles sont celles qui rapportent le plus après l'aéronautique. L'agriculture française nourrit les Français mais aussi les Européens. Ainsi, elle produit des denrées alimentaires aux meilleurs prix. Mais que mangeons-nous vraiment ?...

    Auteurs : Linda Bendali, Sophie Le Gall

    28/07/2015
    Actus des producteurs

    La 2ème année des BIOtifulls Days !

    En ces périodes caniculaires, je vous invite à une gigantesque bataille d'eau lors des Biotifull Days !

    C'est de circonstance, la bonne humeur et un petit grain de folie aussi ! Bien sur, il y aura aussi des trucs sérieux, on parlera du climat si on veut, de la bioelectronique ( mais qu'est ce donc ? ) et des révoltes paysannes ( on n' a certainement pas oublier ! ).

    On va aussi guincher jusqu'au matin !

    En bref, c'est le 01 Août, c'est chez moi aux Maillys et la suite est sur le flyer :

        

    Vous pouvez le diffuser dans vos réseaux que de gens sympas ( surtout), l'éditer ( évidement), en faire un poster pour votre chambre ( il est trop beau !)

    A toutes et à tous au plaisir de se rencontrer !

    Lucie Jacob
    "Rose et Noée dans le jardin"
    10, rue de la rescousse
    21130 LES MAILLYS
    au.bord.de.la.saone@gmail.com

    28/07/2015
    Ca vous interpelle ?

    « Crèches, maternités, hôpitaux, maisons de retraite... Voir la vie en bio »

    Début juillet, Agir pour l'environnement et 12 autres partenaires ont lancé une campagne de mobilisation « Crèches, maternités, hôpitaux, maison de retraite... Voir la vie en bio ! » afin d'informer les citoyens et d'interpeller les élus et les ministres sur la nécessité d'augmenter la part de produits issus de l'agriculture biologique dans la restauration collective.

    Vous pouvez télécharger et diffuser le communiqué de presse afin d'informer votre entourage, et interpeller vos élus sur la nécessité de franchir une étape dans l'introduction de produits biologiques locaux dans la restauration collective.

    28/07/2015
    Annonce

    Vous souhaitez vous installer en maraichage biologique ?

    Le lieu-test à l'installation en maraîchage bio de Mézilles recherche son prochain porteur de projet

    Vous avez besoin d'expérimenter les techniques de l'agriculture biologique et de tester vos pratiques ?

    Un lieu-test vous accueille sur 1 ha, à Mézilles (89), pendant 1 à 3 ans à partir de l'automne 2015.

    Cette pépinière fait partie de l'association Semeurs du Possible réunissant plusieurs lieux test sur la région Bourgogne.

    Plus d'informations :
    sur notre page Internet : http://www.biobourgogne.fr/lieu-test_258.php
    ou contactez le Groupement des Agrobiologistes de l'Yonne au 03 86 72 92 20 ou gaby@biobourgogne.org.
    04/05/2015
    Actus des producteurs

    Marché à la ferme
    Proposé par La Ferme des Desrues

    Tous les 1er vendredis de chaque mois - Marché de producteurs bio locaux à la ferme

    De 16h à 20h à la ferme des Desrues à DORNES (58)

    Vous y retrouvez de nombreux produits :

    • Fruits et légumes
    • Pains... complet, épeautre, brioches...
    • Viande agneau, porc et charcuterie
    • Petits fruits, confitures
    • Plantes aromatiques et médicinales
    • Poulets, pintades, œufs
    • Vins blanc, rosé et rouge
    • Produits équitables : Café, chocolat, thé, épicerie
    • Fromages de chèvre et de vache
    04/05/2015
    Actus des producteurs

    Balades découverte plantes médicinales et comestibles sauvages aux sources de l'Ignon, site classé natura 2000

    DECOUVRIR LES PLANTES MEDICINALES ET COMESTIBLES SAUVAGES DE CHEZ NOUS


    Elles nous entourent, apprenons à les regarder à les reconnaitre
    Le savoir populaire avec les plantes dans un rapport aux soins
    Les principes de cueillettes et de transformations des plantes
    Si le temps nous le permet, les arbres et leurs puissances

    COTE PRATIQUE
    Après-midi animée par Patrick cueilleur/transformateur de Plantes médicinales

    Rdv au parking des sources de l'Ignon,
    Bus transco ligne 50 possible de Dijon gare

    Durée de la balade : 14h00-17h00
    Tarif : 18 euros /personnes, chèque d'inscription 10 euros à l'ordre de Patrick Lauransot
    Minimum 8 personnes / maximum 15 personnes

    Dates : Dimanche 14 juin, Samedi 20 juin, Samedi 27 juin, Dimanche 28 juin,
    Dimanche 5 juillet, Dimanche 12 juillet, Dimanche 19 juillet, Dimanche 26 juillet, Dimanche 16 aout, Dimanche 23 aout
    Groupes les jours ouvrables sur réservation en mai, juin juillet, aout.

    Dégustation : sirops de plantes sauvages, pesto…
    Présentation et vente des transformations : baumes, macérât…

    Contact : LE JARDIN DE LA FERME - Patrick Lauransot - 3 rue haute 21440 Pellerey - jardindelaferme21@gmail
    À télécharger : Plaquette de présentation
    27/04/2015
    Actu des opérateurs bio

    La Jasette est ouverte !
    Proposé par La Jasette

    La Jasette, coopérative, Restaurant-buffet végétarien et bio est ouverte à Auxerre !

     Du mardi au samedi midi de 11h45 à 14h30 : Le buffet à volonté, végétarien et bio, au prix de 13,80 €, comprend les entrées et les plats chauds. En supplément, si on le souhaite : fromage, dessert à 2 €.

    Le dimanche de 10h30 à 18h30 :

    • Café, thé, tisane « la causette » 1,50 €
    • Thés Assam, vert Jasmin, vert Sencha 3,00 €
    • Petit déjeuner (pain, beurre, confiture, pâtisserie) 6,00 €
    • Pour déjeuner : · Œufs en meurette 12,00 € · Assortiment végétarien 10,00 €
    • Salon de thé l'après-midi…

    Réservez par téléphone : 03 86 32 25 69 (il y a un répondeur, on peut appeler à tout moment) ou par internet : http://www.lajasette-auxerre.fr/accueil/reservations
    27/04/2015
    Activités en cours / à venir

    Alternatiba, village des alternatives

    Alternatiba c'est quoi ?

    Alternatiba signifie « Alternative » en langue basque. Ce mouvement est né à Bayonne en octobre 2013 ; c'est un village festif des alternatives face au réchauffement climatique» qui a rassemblé 12 000 personnes, dans un esprit à la fois pédagogique et festif.

    Le but est d'unir tous « les acteurs qui d'une manière ou d'une autre, par les alternatives, les combats dont ils sont porteurs, de contribuer et de militer massivement pour la COP21, et d'obliger les pouvoirs politiques et financiers à voter et à appliquer des mesures pour préserver le climat.”

    Deux Alternatiba se préparent en Bourgogne : à Dijon, les 26 au 28 juin et à Joigny, le 4 juillet

    COP 21 : c'est quoi ?

    En deux mots : la France accueillera à Paris-Le Bourget du 30 novembre au 11 décembre une conférence internationale organisée par l'ONU. L'objectif est de prendre des décisions pour respecter les objectifs de lutte contre les changements climatiques. Il y aura un village mondial des alternatives qui se déroulera les 5 et 6 décembre au Bourget au milieu du déroulement de la COP21.

    Tout le monde est invité à participer à une marche et à un rassemblement. Inscrivez-vous sur le site https://alternatiba.eu/village-mondial-alternatives/


    Le Tandem Tour Alternatiba 2015

    Le Tour Alternatiba parcourra 5000 kilomètres pendant l'été 2015 avec un vélo 4 places, pour mobiliser des dizaines de milliers de personnes autour des « vraies alternatives » au changement climatique dans la perspective de la COP21.

    Le tadem de Bayonne

    Ce tour en vélo 4 places partira de Bayonne le 5 juin 2015, journée mondiale de l'environnement, et arrivera à Paris le 26 septembre 2015, date d'Alternatiba Île-de-France. Pendant 4 mois, il fera étape midi et soir dans 180 territoires de l'hexagone et de 5 autres pays européens.

    Le Tandem Tour fera étape aux portes de Dijon le 14 Juillet !

    Plus d'info générales sur Alternatiba : https://alternatiba.eu/
    Infos sur les Alternatiba de Dijon et de Joigny : cf agenda

    23/03/2015
    Produits et producteurs bio

    La Ferme des Couleurs : manifestations Printemps 2015

    Le printemps arrive, venez découvrir nos plantes adaptées au climat de la région, élevées à la dure, dans le respect du rythme des saisons.

    Nous serons ravis de vous accueillir sur notre stand afin de vous conseiller dans le choix de vos plantes, pour embellir votre jardin ou y trouver de quoi agrémenter vos plats et tisanes.

    Venez nous rencontrer sur les foires aux plantes de la région :

    28 et 29 mars : foire aux plantes rares du château de la Ferté, à côté de Chalon-sur-Saône
    5 avril : journée des plantes de Rainans (39)
    11 et 12 avril : foire au plantes à l'écomusée de Pierre de Bresse
    18 et 19 avril : "plantes en fête" au centre de formation de Chateaufarine, Besançon
    26 avril : foire aux fleurs, 8h - 18 h, Le Deschaux (39)
    3 mai : foire aux plantes, Marmagne (71)
    10 mai : foire aux plantes et à l'artisanat, 9h - 19h, Contigny (03)
    30 et 31 mai : Art et Fleurs à La Celle en Morvan

    LA FERME DES COULEURS - Mathilde LELEU et Thomas PAVY - Rue du Moulin Madame - 71640 GIVRY
    lafermedescouleurs@gmail.com - Tél : 07 61 94 90 10

    23/03/2015
    Pour info

    Retour sur le week-end inter-régional des AMAP

    Les 14&15 février 2015, en Avignon, avait lieu un nouveau temps fort du mouvement des AMAP : deux jours de rencontres, d'échanges et de constructions collectives.

    Quatorze mois après les Assises Nationales de la Charte des AMAP (décembre 2013) - grand moment pour notre mouvement (voir la nouvelle charte des AMAP), une soixantaine de personnes se sont retrouvées pour travailler le premier jour sur le bilan du chantier 'démarches participatives d'amélioration des pratiques en AMAP' (plus d'info ici). Le deuxième jour a été consacré à l'Assemblée Générale du MIRAMAP.

    Ces échanges ont été très conviviaux, ressourçants et enthousiasmants pour continuer sur des orientations communes. Une grand merci à tous celles et ceux* qui ont contribué à sa réussite !

    Que retenir de ces deux jours ?

    Beaucoup de choses …

    Retenons quatre idées fortes et communes qui permettent de rendre compte des orientations discutées, quatre fondamentaux qui animeront les chantiers interrégionaux à venir :

    Identité

    Parler d'identité, c'est se connaitre et se faire connaitre :

    • C'est dire haut et fort que le mouvement des AMAP, et affirmer les valeurs que nous soutenons
    • C'est connaitre et faire connaitre notre Charte
    • C'est aussi construire des plaidoyers communs, cultiver la diversité tout en portant collectivement des messages politiques forts.

    -> Pour rendre plus visible et lisible notre mouvement, nous renforcerons nos démarches partenariales au sein de la plateforme associative 'Initiatives Pour une Agriculture Citoyenne et Territoriale' (Inpact) par exemple et notre communication auprès du grand public et des médias.

    Pérennité

    Le mouvement des AMAP sera pérenne si les paysans en AMAP s'y investissent et si nous renforçons l'engagement bénévole des amapiens: deux dimensions indispensables de notre dynamique collective (sans bénévolat il n'y a pas d'AMAP, ni de réseau). La pérennité de notre mouvement, c'est aussi la pérennité des partenariats en AMAP.

    -> Cela passera notamment par notre capacité à co-construire des savoirs collectifs, des indicateurs sur les AMAP et des outils d'amélioration des pratiques.

    Légitimité

    La légitimité du mouvement, se cultive au travers notre capacité à créer des rencontres permettant l'échange entre les réseaux et les amapiens et favorisant les synergies et la mutualisation.

    -> Continuer à organiser des rencontres physiques telles que les rencontres nationales des AMAP, des journées de travail, de formation et aussi l'amélioration du site internet avec une plateforme collaborative, etc.

    Rendre des services, en créant des outils pour les AMAP et les réseaux d'AMAP, et en allant dans les territoires pour appuyer l'émergence de réseaux d'AMAP, que se cultive cette légitimité.

    -> Projets à venir : un kit juridique, la création d'indicateurs qui permettent aux paysans de mieux se situer (lancement d'une 'recherche-action interrégionale'), l'expérimentation autour des cagnottes solidaires, etc.

    Expérimentation

    L'expérimentation est au cœur des AMAP. Comment l'encourager pour que les AMAP soient des tremplins pour aller au-delà ? Pour favoriser ou renforcer l'engagement des AMAP dans des projets de territoire, vers plus de démocratie alimentaire locale ? Les expérimentations 'hors AMAP' (cagnottes solidaires, 'artisans') sont aussi à encourager ainsi que le partage d'expériences, moments collaboratifs riches de créativité et de solutions.

    Contacts et plus d'informations sur le mouvement des AMAP : MIRAMAP - 58 rue Raulin - 69007 Lyon - contact@miramap.org - 06 18 99 77 80 - 04 81 91 60 51 - http://miramap.org

    23/03/2015
    Ca vous interpelle ?

    Pour redonner un avenir à l'agriculture : La voie de l'agriculture citoyenne et de la démocratie alimentaire

    COMMUNIQUE DE PRESSE du MIRAMAP

    Après cette nouvelle édition du Salon International de l'Agriculture, notre perplexité grandit quant aux orientations politiques qui sont prises dans un contexte d'urgence climatique et de crises sociales et écologiques. Les discours sont à ce point contradictoires que nous ressentons la nécessité de réaffirmer avec force la voie de l'agriculture citoyenne et de la démocratie alimentaire que dessine le mouvement des AMAP partout en France et dans le monde.

    Accéder au communiqué de presse

    Contact et information : contact@miramap.org - 04 81 91 60 51 - www.miramap.org - 58 rue Raulin - 69007 Lyon
    23/03/2015
    Publication

    Fiche-argumentaire : "Manger bio, local et équitable : Comment faire les bons choix ?"

    Début 2015, la FNAB a élaboré avec la Plate-Forme du Commerce Equitable, une fiche pédagogique à  "Manger bio, local ou équitable : comment faire les bons choix ? ".

    Ce court argumentaire définie les 3 notions de "bio", "local" et "équitable", notions différentes mais non opposables.

    Téléchargez dès maintenant la fiche complète ici !

    23/03/2015
    Publication

    Deux idées de recettes pour démarrer le printemps !

    Pour vous régaler, deux idées de recettes en ce début de printemps : 

      

    26/02/2015
    A la une

    Bientôt une AMAP à Luzy !

    Une AMAP verra bientôt le jour à Luzy (58) !

    Si vous êtes intéressé(e)s et que vous souhaitez faire partie de cette belle aventure, redonner un sens à votre alimentation et être en contact direct avec les paysans qui vous nourrissent,

    Contactez dès maintenant : Paulina STERNIK - p.sternik@gmail.com - 06 30 78 13 33
    26/02/2015
    A la une

    Retour sur la manifestation des paysans bio du 17 Février 2015

    Nous étions près de 300 rassemblés le 17 Février dernier devant le Conseil Régional pour dire notre insatisfaction et obtenir pour l'agriculture biologique la reconnaissance et les moyens qu'elle mérite. Du nord de l'Yonne au sud de la Saône et Loire, les agrobiologistes de Bourgogne ont largement répondu à l'appel à manifester, avec à leurs côtés associations, syndicats, citoyens, consommateurs venus nous soutenir. La presse était aussi au rendez-vous…

    Cela ne s'était jamais vu encore en Bourgogne, et nous pouvons en être fiers et heureux.

    Tout n'est pas joué, rien n'est encore gagné, mais, le 17, tous ensemble, nous avons (peut-être) fait bouger les lignes.

    Alors que le financement des aides bio pour les cinq prochaines années devait se traiter dans une réunion en petit comité, présentation et débats se sont tenus ouvertement dans la salle plénière du Conseil Régional pleine à craquer, certains ne pouvaient y rentrer !

    Les paysans ont parlé, fort ; ils ont remis à leurs justes places la complexité des dispositifs, la finasserie des arbitrages, les appels au « réalisme » et les déclarations de bonnes intentions ; ils ont demandé des réponses et des engagements clairs sur le seul terrain qui vaille, celui de la volonté politique et des crédits conséquents.

    Lors de cette manifestation, nous avons montré notre détermination, dénoncé les solutions à court terme et refusé les « arrangements » proposés. Nous avons réaffirmé que la bio devait être accessible partout et pour tous ceux qui veulent mettre en œuvre ses pratiques. Qu'une forte vague de conversions s'annonce, félicitons nous et faisons en sorte qu'elles soient durables…

    Merci à tous ceux qui ont signé la pétition : 3 500 signatures en quelques jours ! il n'est pas trop tard pour bien faire encore…

    Merci à tous ceux qui sont venus, à ceux qui ont contribué à l'évènement et nous ont soutenus !

    On en parle:
    http://www.bienpublic.com/edition-dijon-ville/2015/02/17/les-agriculteurs-bio-manifestent-a-dijon
    http://www.citizenside.com/fr/photos/politique/2015-02-17/108344/dijon-manifestation-des-agriculteurs-bio.html#f=0/1155883
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne/2015/02/16/dijon-les-agriculteurs-bio-de-bourgogne-demandent-une-repartition-equitable-des-aides-656733.html
    http://www.bienpublic.com/edition-dijon-ville/2015/02/09/baisse-des-aides-les-agriculteurs-bio-manifestent

    Reportage sur France3 Bourgogne:
    https://www.youtube.com/watch?v=XLKF2ANIZME

    26/02/2015
    Annonce

    URGENT : producteurs de champignons cherchent nouveaux locaux avant le 15 Mars

    A FAIRE CIRCULER DANS VOS RESEAUX : Les producteurs de champignons cherchent un lieu de production avant le 15 mars DERNIER DÉLAI

    Les deux producteurs M. et Mme LECHERF sont confrontés à une obligation de quitter leur lieu actuel de production. Ils ont besoin de trouver très rapidement un solution de locaux, au moins temporaire, sur Dijon ou les communes alentours.

    Leur activité est aujourd'hui lancée et fonctionne bien mais il est nécessaire de la sécuriser pour la pérenniser et vous pouvez y contribuer.

    Après un premier appel, les producteurs, M et Mme LECHERF, remercient toutes les personnes qui ont répondu et qui ont pu proposer un lieu d'accueil.
    Malheureusement, pour le moment, aucun contact n'a pu aboutir.

    Ils sont donc toujours à la recherche d'un local pour leur production de champignons. Ci dessous une liste de leurs besoins. Un lieu même transitoire pourrait leur convenir.

    Périmètre : 15km de l'axe FLEUREY SUR OUCHE - DIJON
    2 Salles: température souhaitable entre 10°c et 13°C
    - 25m2 éclairée naturellement pour le substrat pied bleu
    - 40m2 sans lumière ou que l'on peut obscurcir pour les champignons de Paris

    Merci de vos retours soit en contactant :
    M et Mme LECHERF: llecherf@free.fr ou par téléphone: 06 79 92 45 94
    Aurélie ADOIR, animatrice du GAB21: gab21@biobourgogne.org ou tél: 06 78 54 48 48
    23/02/2015
    A écouter

    Agriculture folle, agriculture douce ?

    L'émission "CO2 mon amour" en visite chez des producteurs bio de Bourgogne !

    L'émission de France Inter diffusée ce samedi 21 Février propose une comparaison entre agriculture conventionnelle et agriculture biologique.

    Reportage chez Nadine et Jean-Paul Loisy, éleveurs bio dans la Nièvre !

    A réécouter dès maintenant sur le site de France Inter, ou en suivant ce lien :

    http://www.franceinter.fr/emission-co2-mon-amour-agriculture-folle-agriculture-douce

    20/02/2015
    Publication

    La Terre, un bien commun

    LA TERRE, BIEN COMMUN est un film de 52 minutes qui vise à faire comprendre l'action de Terre de Liens à travers le témoignage d'acteurs du mouvement.

    Il sera diffusé :
    Le Lundi 23 Février à 23H35 sur France 3
    Le Samedi 21 Février à 15H25 sur France 3 Normandie, Pays de Loire et Bretagne.


    Vous retrouverez dans ce film les témoignages de Nino Fillos et Alain Soulié, éleveurs de brebis laitières sur la Ferme de Salelles à Saint Izaire dans l'Aveyron. Une campagne de souscription d'actions auprès de La Foncière Terre de Liens est en cours en vue du rachat de cette ferme :
    http://www.terredeliens.org/salelles

    LA TERRE, BIEN COMMUN - Réalisé par Luba Vink et Aurélien Lévêque - Produit par Cellulo Prod

    Entretien avec les réalisateurs : http://www.terredeliens.org/film-tdl-france-3

    Le documentaire devrait être disponible après samedi et pendant quelques jours à cette adresse :
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/emissions/doc-24-haute-normandie

    19/02/2015
    Activités en cours / à venir

    10ème édition : Semaine des Alternatives aux pesticides

    La Semaine pour les alternatives aux Pesticides est une opération nationale et internationale annuelle ouverte à tous visant à promouvoir les alternatives aux pesticides.

    La 10ème édition se déroulera du 20 au 30 mars, partout en France et à l'étranger


    Objectifs

    • informer sur les risques réels des pesticides de synthèse
    • promouvoir les alternatives
    • mobiliser un public de plus en plus large pour un avenir sans pesticides.

    Quand ?

    Depuis 9 ans déjà, l'opération se déroule pendant les 10 premiers jours du printemps, du 20 au 30 mars. Cette période a été choisie car elle correspond à la période de reprise des épandages de pesticides. Malheureusement le printemps n'est pas seulement synonyme du retour des fleurs et des oiseaux …

    Pour qui ?

    Cet évènement s'adresse à tous. Tous les publics sont concernés : les consommateurs-citoyens, les agents communaux, les agriculteurs, les entreprises, les enfants, les jardiniers amateurs, les simples curieux…

    En Bourgogne, le SEDARB propose à cette occasion des animations en milieu scolaire pour sensibiliser les enfants aux dangers des pesticides et promouvoir l'agriculture biologique.

    Plus d'info sur le site internet de la Semaine sans pesticides

    13/02/2015
    A la une

    Pétition Vive la BIObourgogne !

    L'association Agir Pour l'Environnement, dont Jacques Caplat est administrateur, a décidé de soutenir la manifestation du 17 février, en lançant une campagne d'envois de courriels auprès du Conseil régional de Bourgogne.

    Elle vient d'être lancée hier soir, sous le titre "Vive la BIOurgogne".

    Le lien de cette action est le suivant : http://vivelabiourgogne.agirpourlenvironnement.org/

    N'hésitez pas à la diffuser dès que possible auprès de vos réseaux ! Cela permettra d'épauler la manifestation du 17 et de montrer que les citoyens vous soutiennent massivement.
    09/02/2015
    Actu des opérateurs bio

    Bon anniversaire à l'Epicerie Locavore !
    Proposé par Epicerie Locavore des Bourroches

    L'épicerie Locavore des Bourroches souffle sa 2ème bougie !

    Venez nombreux lui fêter son anniversaire samedi prochain 14 Février à l'Epicerie !

    Pour l'occasion, des dégustations de produits locaux auront lieu toute la journée

    Dans son épicerie, Virginie GALMICHE vous propose des produits locaux (moins de 100km!) en favorisant le plus possible les produits biologiques.

    Plus d'information sur l'épicerie Locavore des Bourroches : découvrez sa fiche personnelle et son site internet !

    À télécharger : L'affiche de l'évènement
    06/02/2015
    A la une

    MANIFESTATION PRODUCTEURS BIO DE BOURGOGNE LE 17 FÉVRIER à DIJON

    Les paysans bio de Bourgogne font leur première manif !!

    Le mardi 17 février à partir de 9h
    devant le Conseil Régional de Bourgogne à DIJON

    Venez nombreux soutenir les agriculteurs bio de Bourgogne
    0% pesticides, 0% OGM, 0% reconnaissance :
    Nous demandons des aides légitimes pour la bio !

    Ambition Bio 2017 vise à doubler la surface agricole bio d'ici à 2017 ! Pour cela, des aides incitatives pour les agriculteurs s'engageant en bio (la conversion) et des aides au maintien des pratiques bio ont été prévues MAIS en réalité, cette enveloppe destinée à l'agriculture bio par l'Etat a été largement sous dotée et ne peut permettre d'atteindre les objectifs fixés !

    Et en Bourgogne ? 

    Aujourd'hui plus de 900 fermes bio et plus de 46 000 hectares en bio ou en conversion, 7 000 hectares devraient entrer en bio chaque année. Une bonne nouvelle pour l'environnement et les consommateurs MAIS le choix retenu par les autorités bourguignonnes prévoit d'aider 4 000 ha par an, loin des 7 000 annoncés… sans parler des aides au maintien qui ne pourront être réellement financées !

    En 2015, la fin des aides au maintien ?

    L'enveloppe prévue pour les agriculteurs bio ne sera pas suffisante pour les conversions et la seule aide de reconnaissance pour l'agriculture biologique - appelée l'aide au maintien - risque d'être supprimée pour la plupart des producteurs bio.

    L'agriculture bio, sans aucune mesure plus vertueuse, doit être aidée à la hauteur des bénéfices qu'elle apporte.

    La bio PARTOUT et pour TOUS ceux qui l'ont choisi !

    Les agriculteurs bio, qu'ils soient anciens ou récemment engagés, restent solidaires et déterminés. Pas de discriminations !

    Pour nous, les aides bio - à la conversion et au maintien - doivent être accordées à TOUS et PARTOUT !

    Faites nous connaître vos intentions de participer afin d'organiser des déplacements collectifs (car ou co voiturage...) Par retour de mail à l'adresse: cgab@biobourgogne.org


    Ce mail est à diffuser le plus largement possible dans tous vos réseaux.

    26/01/2015
    Ca vous interpelle ?

    Pourquoi une pomme des années 1950 équivaut à 100 pommes d'aujourd'hui ?

    Avec l'augmentation des rendements agricoles, nos aliments se sont appauvris en nutriments. Combien de pêches, d'oranges, de brocolis faut-il ingurgiter pour retrouver les bienfaits d'il y a un demi-siècle ?

    Une dizaine d'études d'universités canadiennes, américaines et britanniques, publiées entre 1997 et aujourd'hui, font état d'une dégringolade de la concentration en nutriments dans nos aliments. Ces travaux résumés dans l'étude « Still no free lunch » de Brian Halweil, chercheur au Worldwatch Institute confirment l'essor de la « calorie vide » : grasse, sucrée, mais inutile pour la santé.

    Même dans les aliments réputés sains, vitamines A et C, protéines, phosphore, calcium, fer et autres minéraux ou oligo-éléments ont été divisés par deux, par vingt-cinq, voire par cent, en un demi-siècle.

    Vitamine C : 1 pomme hier = 100 pommes aujourd'hui

    Vitamine A : 1 orange hier = 21 oranges aujourd'hui

    Fer : la viande en contient deux fois moins
    Blé, maïs et soja sont aujourd'hui plus pauvres en zinc, en cuivre et en fer qu'il y a cinquante ans. Appauvries par des décennies d'agriculture intensive et de sélections variétales, ces céréales réapparaissent dans l'auge de nos bêtes, qui, par répercussion, se trouvent moins bien nourries que leurs ancêtres.

    Calcium : quatre fois moins dans le brocoli

    Des sols plus pauvres, des végétaux cueillis trop tôt, des traitements de conservation plus fréquents, des croissances plus rapides dopées par les engrais et une réduction du nombre de variétés, sélectionnées pour leur résistance aux parasites et leur rapidité de croissance… Autant d'éléments imputables à une quête de meilleurs rendements.

    L'agriculture bio, une solution :

    "L' agriculture biologique peut contribuer à inverser la tendance », indique Brian Halweil dans son étude. De fait, à conditions climatiques équivalentes « les aliments bios contiennent significativement plus de vitamine C, de fer, de magnésium et de phosphore que les autres ». Le chercheur met pourtant en garde : « Si les agriculteurs bios développent un système riche en intrants avec des rendements comparables aux exploitations conventionnelles, le bio verra son avantage nutritionnel s'éroder.

    Rien ne vaut donc qu'une bio paysanne et locale.


    Source : article de Agores, rédigé par Amélie Mougey.
    23/01/2015
    Annonce

    Des paniers disponibles à l'AMAP Les paniers de la Chouette !

    Dépêchez-vous, des places sont encore disponibles à l'AMAP Les paniers de la Chouette à Dijon !

    Prendre un panier à l'AMAP, c'est s'assurer de :

    • la Proximité : un lien direct aux producteurs en se détournant des grandes surfaces,
    • la Saveur : retrouvez le vrai goût des produits locaux, naturels, de saison et cueillis à maturité,
    • la Qualité : environnementale, en participant au développement d'une agriculture biologique et locale, et nutritionnelle, avec des aliments bio riches en vitamines et oligoéléments.

    Si vous souhaitez découvrir des producteurs bio locaux, déguster de délicieux produits bio !

    Pour plus de renseignements sur les AMAP, consultez la page dédiée aux AMAP sur notre site : http://www.biobourgogne-vitrine.org/actions-individuelles_59.php

    N'attendez plus et contactez Les paniers de la Chouette : Jessica Lévy, présidente de l'AMAP, chouettepanier@laposte.net

    23/01/2015
    Publication

    L'Observatoire Régional de l'Agriculture Biologique en Bourgogne

    L'Observatoire de l'Agriculture Biologique en Bourgogne (ORAB) vient de paraître.

    Il a été établi à partir des chiffres de la fin de l'année 2013.

    La Bourgogne maintient sa 9ème place au rang national et malgré un contexte difficile, a augmenté sa surface cultivée en bio de 2%.

    Retrouvez le détail des chiffres par départements et par filières en téléchargeant le document complet.

    15/12/2014
    A la une

    L'association GERME DE BLE-Cagnotte Solidaire a vu le jour le 24 novembre dernier

    Sept Amap de Dijon et Vallée de l'Ouche  et une vingtaine de personnes se sont regroupées pour créer cette nouvelle association.

    Cette Cagnotte a pour objet de soutenir une agriculture paysanne de proximité, socialement équitable et écologiquement soutenable et de promouvoir les rapprochements et les liens directs entre producteurs et consommateurs.

    Pour cela, l'association apportera notamment :

    • une aide à la formalisation des besoins des paysans;
    • un appui logistique, matériel et financier.

    Cette Cagnotte de financement local au bénéfice des producteurs est complémentaire à l'activité des Amap. Désormais on consomme local et on finance local !

    Nous sommes à votre disposition pour tous les renseignements que vous souhaitez sachant que cette association s'adresse à toutes les Amap ainsi qu'aux producteurs de ces Amap et aux partenaires en Côte d'Or.

    Vous êtes tous bienvenus à rejoindre cette association commune à toutes les vôtres.

    A cet effet un blog est actif mais en cours de constitution ainsi qu'une adresse mail de contact: cagnottesolidaire21@gmail.com et http://germedeble.blogspot.fr/

    De plus vous pouvez vous rendre sur le site de Miramap à la rubrique Cagnotte Solidaire, une bonne vingtaine de Cagnottes étant constituée à ce jour sur le territoire.

    26/11/2014
    A la une

    Et si vous aussi, vous deveniez consomacteurs !

    Les AMAP se sont largement développées ses dernières années sur le territoire bourguignon et vous avez de plus en plus de chance d'en trouver une près de chez vous.

    Ce système d'alimentation basée sur un partenariat solidaire entre producteurs et amapiens, offre une alternative au mode d'alimentation "traditionnel" et rend le consommateur acteur de son alimentation.

    Si vous vous posez encore des questions, que vous hésitez à franchir le pas et adhérer à une AMAP, si vous souhaitez prendre votre alimentation en main et en devenir acteur,

    N'hésitez plus et contactez dès maintenant les AMAP près de chez vous.

    Retrouvez la liste des AMAP en Bourgogne : http://www.biobourgogne-vitrine.org/producteurs-distributeurs-paniers-caissettes_m2.php#liste3
    26/11/2014
    Annonce

    Les nouveaux contrats légumes de l'AMAPPI
    Proposé par AMAPPI

    L'AMAPP de Sombernon, AMAPPI, met en place de nouveaux contrats légumes plus souples :

    En accord avec son maraicher, l'AMAPPI vous propose dès maintenant deux nouveaux contrats légumes :

    • un contrat avec un panier de légumes une semaine sur 2 ,
    • un contrat pour 5 paniers (renouvelable) à commander selon vos besoins ;

    Et toujours les contrats hebdomadaires bien sûr.

    Vous pouvez dès à présent télécharger le flyer d'information sur ces nouveaux contrats et la plaquette de l'AMAPPI qui récapitule tous les produits avec les fréquences de livraisons et les engagements (pour certains produits, pas d'engagement)

    N'hésitez pas à passer un mardi soir lors de la distribution ou nous contacter pour plus de renseignements : contact.amappi@gmail.com.

    26/11/2014
    Pour info

    Légumes d'automne : des idées recettes pour varier les plaisirs

    C'est la saison des choux, céleris, carottes et autres navets, merveilles de l'automne à savourer sans modération !

    Téléchargez quelques idées de recette pour varier les façons de les cuisiner :

    26/11/2014
    A la une

    La Bio en Côte d'Or sur Radio Campus

    L'émission Le Pissenlit sur Radio Campus Dijon du 15 novembre 2014 portait sur l'agriculture biologique

    L'invité de cette émission n'était autre que Bernard Krempp, président du GAB21 (Groupement d'agriculteurs bio de Côte d'Or) et du SEDARB (Service d'Ecodéveloppement Agrobiologique et Rural de Bourgogne), et agriculteur biologique la Ferme la Bussière.

    Pour mieux connaitre l'agriculture biologique, son développement en Bourgogne et entendre ce témoignage d'un agriculteur représentant des agriculteurs bio de Côte d'Or : ré-écoutez l'émission sur http://dijon-ecolo.blogspot.fr/2014/11/un-apercu-de-la-bio-en-cote-dor.html
    26/11/2014
    Annonce

    Des paniers disponibles à l'AMAP Marsabio
    Proposé par AMAP Marsabio

    Une quinzaine de paniers sont encore disponibles à Marsabio, l'AMAP de Marsannay-le-bois.

    Prendre un panier à l'AMAP, c'est s'assurer de :

    • la Proximité : un lien direct aux producteurs en se détournant des grandes surfaces,
    • la Saveur : retrouvez le vrai goût des produits locaux, naturels, de saison et cueillis à maturité,
    • la Qualité : environnementale, en participant au développement d'une agriculture biologique et locale, et nutritionnelle, avec des aliments bio riches en vitamines et oligoéléments.

    Si vous souhaitez découvrir une jeune maraichère, déguster de délicieux légumes bio qui ont poussé en bord de Saône, et bien d'autres produits bio locaux !
    N'attendez plus et contactez Marsabio : Majo DUEZ, présidente de l'AMAP, duezfamily(at)free(point)fr
    20/11/2014
    Publication

    Consommateur bio : qui es-tu ?

    Vous êtes désormais près d'un sur deux à consommer bio au moins une fois par mois, mais seulement 9% tous les jours ...

    Le secteur de l'agriculture biologique continue de marquer des points auprès des Français, qui n'ont jamais été si nombreux à consommer des produits bio. D'après la 11ème édition du Baromètre Agence BIO/ CSA 2014, près d'un sur deux (49%) consomme bio au moins une fois par mois, plus du quart des Français consomment des produits bio chaque semaine et 9% tous les jours.

    Au total, les consommateurs réguliers (plus d'une fois par mois) et occasionnels (moins d'une fois par mois) représentent 75% des Français de plus de 18 ans. Le développement de la consommation de produits bio est une tendance de fond.

    Depuis 2003, le baromètre "consommation et perception des produits biologiques" réalisé par l'Agence Bio avec l'appui du CSA propose chaque année de suivre et de mieux comprendre le comportement des Français face à ces produits.

    Pour plus d'info, consultez le site de l'Agence Bio ou téléchargez le communiqué de presse avec la synthèse des résultats
    14/11/2014
    Publication

    NOUVELLE ETUDE SUR LES ALIMENTS BIO : UNIVERSITE DE NEWCASTLE

    La plus grande méta-analyse comparant les aliments bio et non bio ! Juillet 2014

    Une nouvelle étude scientifique comparant les aliments bio et non bio vient d'être récemment publiée dans le British Journal of Nutrition. C'est la plus importante méta-analyse parue à ce jour car elle intègre les dernières études réalisées qui ont été assez nombreuses ces 5 dernières années.

    En résumé, les produits bio comportent significativement plus de composés antioxydants et polyphénols potentiellement bénéfiques pour la santé et moins de composés indésirables tels que le cadmium, les nitrites et les résidus de pesticides que les produits équivalents non bio.

    Références Publication complète : Baranski, M. et al. (2014) Higher antioxidant and lower cadmium concentrations and lower incidence of pesticide residues in organically grown crops: a systematic literature review and meta-analyses. British Journal of Nutrition, 18 p.

    Conférence de presse (traduction française) > VOIR

    Résumé étude (traduction française) > VOIR

    24/10/2014
    Pour info

    Rappel : Nouvelle Charte des AMAPs en 2014

    Pour rappel : est appelé « AMAP », le collectif formé de l'ensemble des amapien-ne-s et paysan-ne-s engagé-e-s dans un partenariat solidaire, local, contractualisé, sans intermédiaire commercial, avec un esprit de pérennité.

    Pour rappel aussi, dans le cadre du MIRAMAP (mouvement inter-régional des AMAP), la charte des AMAP a été revue avec notamment 5 principes fondamentaux et 3 engagements.

    Les Amapien-ne-s et paysan-ne-s en AMAP respectent et font vivre 5 PRINCIPES FONDAMENTAUX :

    • Démarche d'agriculture paysanne
    • Pratiques agro-écologiques : Une AMAP soutient une agriculture respectueuse des hommes, de l'environnement et de l'animal, en référence aux fondamentaux de l'agriculture bio. 
    • Alimentation de qualité et accessible
    • Participation active dans une démarche d'éducation populaire
    • Solidaire contractualisée sans intermédiaire.

    3 ENGAGEMENTS traduisent ces principes pour les paysan-ne-s en AMAP comme les amapien-ne-s:

    • engagement économique
    • engagement sociale
    • engagement éthique
    Télécharger ici la charte des AMAP 2014. Plus de détails ci-après.
    23/10/2014
    Ca vous interpelle ?

    La vraie valeur des paniers...

    Une multiplicité d'offre de paniers

    Il y existe une multiplicité d'offre de paniers de produits aujourd'hui : "Paniers paysans", "Paniers locaux", "Paniers bio", "Paniers bio ET locaux", "Paniers bio et locaux militant pas vraiment militant" car trop de consommateurs ne participant pas de fait à la dynamique promue, "Paniers bio et locaux militant effectivement", les "bons paniers" et les "paniers pas bons"... 

    Chaque forme de distribution de paniers est peut-être avant tout un "outil", certains à priori plus aptes et favorables que d'autres pour développer qui le lien social, qui le maintien d'emploi locaux, qui la protection de l'environnement... Mais pour autant, comme tout outil, les utilisateurs (comment ils utilisent l'outil) ne donnent-ils pas le sens effectif et ne sont ils pas déterminants pour déterminer le  résultat effectif ?

    Au-delà des étiquettes, des réalités à re-questionner ?

    Au-delà des outils et étiquettes qui peuvent cacher parfois des réalités diverses, à chacun de rester vigilent et cohérent, selon ce qu'il souhaite, au travers de sa consommation, favoriser, ou pas : les emplois créés localement, et/ou du paysage entretenu, et/ou le développement de la bio locale et la protection de l'environnement, et/ou du lien social entre habitant du territoire, et/ou du soutien à des modes de production paysan et/ou bio,... ces propositions n'étant pas exclusives nécessairement.

    15/10/2014
    Ca vous interpelle ?

    Pour la santé de nos enfants, exigeons des cantines bio !

    Pétition relayée par Chouette c'est bio, Association pour des cantines bio, locales et de saison dans le Dijonnais

    Proposer du Bio et local dans les cantines scolaires c'est :

    • protéger l'environnement et la santé de vos enfants
    • créer des emplois et soutenir les agriculteurs de la région

    Même si les municipalités ont intégré des produits issus de l'agriculture bio dans les menus de certains restaurants collectifs, on est bien loin des objectifs du Grenelle de l'Environnement qui visait les 20% de bio en 2012. En 2012 les achats de bio ne représentaient que 2,4% des achats de la restauration collective(1)!
    Pourtant certaines communes ont franchi le pas ! Saint Etienne sert quotidiennement 80% de repas bios composés à 41% de produits locaux dans ses cantines scolaires, et le collège de Chabreuil dans la Drôme est passé au bio à prix constant (2).

    Aujourd'hui, Newmanity vous donne la possibilité d'agir pour la santé de vos enfants.

    Demandez à votre maire de s'engager à proposer des produits bios et locaux dans les cantines scolaires!

    Signez la pétition et diffusez-la autour de vous ! Pour signer la pétition c'est ICI

    05/10/2014
    Produits et producteurs bio

    Transmission de terres bio, de savoirs-faire, et d'une passion aussi !
    Proposé par BAUM'PLANTES

    Transmission de mon activité

    Bonjour,

    l'heure de la retraite approche, je vous présenterai prochainement Stéphanie Parizot qui va reprendre mon exploitation ainsi que mon activité de transformation et de commercialisation de plantes aromatiques et médicinales.

    Je vous propose de visionner un reportage ainsi qu' une interview sur le thème de cette transmission qui ont été diffusés aujourd'hui sur France 3 Bourgogne Franche Comté en allant sur ce site :
    http://pluzz.francetv.fr/videos/bourgogne_franche_comte_matin_,110197928.html

    (Le reportage est situé à la 35ieme minute)
    A bientôt, Claude Soutenet

    26/09/2014
    Produits et producteurs bio

    Paniers bio livrés sur Dijon
    Proposé par MONALISA SARL

    Les paniers de Léonard, Comment ça marche ?

    Les produits sont bio, issus pour la plupart de producteurs bio locaux de Côte d'Or ou limitrophes Bourgogne.

    1) Vous choisissez le type de panier que vous souhaitez, au plus tard 48h avant la livraison, et sans engagement sur la durée

    3 formules au choix : 1) Panier préparé à 11 €, ou 2) Panier préparé à 16 €, ou 3) Panier à la carte dont vous choisissez la composition à partir d'une liste de produits et prix proposés (commande 48h avant au plus tard, montant minimum de 15 € (sinon + 2 € d'écotaxe)

    2) Vous vous faites livrer 

    • dans le grand Dijon où vous voulez (minimum 2-3 paniers par lieu de livraison, selon le lieu)
    • le Mercredi après midi ou le Vendredi matin

    3) Vous payez à la livraison.

    Contact et plus d'info : nfos:  MONALISA SARL, FOLLEA Jérôme - 5, rue de la Maladière - 21580 Grancey le Château - tel : 06 08 31 70 61.

    22/09/2014
    Actus des producteurs

    Collecte de fonds citoyenne pour le lieu-test de Mézilles (89) : c'est parti !

    La collecte de fonds pour le lieu-test à l'installation en maraîchage bio du GABY commence !

    L'objectif est de collecter 2 500 € en 50 jours afin d'équiper ce lieu de formation de futurs producteurs bio locaux avec un système d'irrigation indispensable en production de légumes diversifiés.

    Les premiers contributeurs ont déjà permis de franchir une 1ère étape : 590 €, cela correspond au prix d'achat de la pompe. Continuez à faire tourner ce projet dans vos réseaux : il reste 42 jours pour atteindre (voir dépasser !) l'objectif de 2 500 €.

    Attention, cette collecte repose sur le principe du tout ou rien : la somme ne sera acquise que lorsque l'objectif sera atteint. Alors diffusez cette information autour de vous : famille, amis, associations, réseaux sociaux, etc.

    Pas d'agriculteurs bio sans outils de production ! Alors le Groupement des Agriculteurs bio de l'Yonne (GABY) compte sur vous !

    N'hésitez pas à contacter l'animatrice du GABY pour tout complément d'information: Aurélie BILLON - gaby@biobourgogne.org. Tel : 03 86 72 92 20

    18/09/2014
    Ca vous interpelle ?

    La biodiversité, ça vous interpelle ?

    Le week-end dernier (13-14 sept.) s'est tenue la 1ère édition de Biodiversité en Fête à Ruffey-lès-Beaune (21) organisée par l'association la Graine et le Potager, le réseau BIOBOURGOGNE (GAB 21 et le SEDARB).

    Les visiteurs ont pu y découvrir une impressionnante diversité de légumes bio : deux photos ici pour vous donner une idée...

    Il y a eu aussi : des conférences sur la production de semences naturelles, l'écologie profonde et l'Agriculture bio; un marché de producteurs bio et locaux qui a ravi les papilles des visiteurs, une librairie autour de la nature, des contes pour enfants, des stands associatifs.

    Merci à tous les participants et à l'année prochaine !

    09/09/2014
    Expériences à partager

    Pour plus de bio en Charolais-Brionnais : Création d'une SCI
    Proposé par AMAPP Les paniers bio de l'Echeneau

    Des légumes bio à la terre... pas de produits bio locaux sans terre et maraîcher

    L'AMAPP "Les Paniers Bio de l'Echeneau" soutient et diffuse l'appel de la Ferme de l'Echeneau pour que  les personnes et associations intéressées par l'environnement, la santé et l'alimentation plus saine, par l'agriculture bio se mobilisent en diffusant l'appel et en prenant des parts dans la SCI créée pour acquérir la terre où sont cultivés ses légumes depuis 4 ans.

    Le propriétaire des terres de la Ferme de l'Echeneau désire vendre ses parcelles (aujourd'hui en location-vente). N'ayant pas, seuls, les moyens de cette acquisition, le producteur crée une structure SCI pour permettre aux personnes ou associations le désirant de soutenir le projet en acquérant des parts dans la SCI de l'Echeneaubio : l'objet de la SCI est l'acquisition du foncier pour garantir la continuité et le développement de l'entreprise sur la durée : permettre le développement de l'exploitation maraîchère bio et de l'amapp « Les Paniers Bio de l'Echeneau » favorisant ainsi le regroupement de jeunes producteurs bio en son sein.

    Plus d'info dans la souscription jointe (ne pas tenir compte de la date limite du 6 septembre)
    05/09/2014
    Annonce

    La Maison Citoyenne fête ses 10 ans, déjà !
    Proposé par Maison Citoyenne de Clamecy - La Graineterie

    La Maison Citoyenne compte sur vous pour partager cet évènement dimanche 5 octobre à CLAMECY (58) de 10h à 18h

    De nombreuses activités prévues (vois affiche jointe). Profitez en particulier de la présence de producteurs bio locaux qui vous raconteront tout, ou presque, sur leurs produis bio, locaux et de saison.

    A 16h, partage du gâteau d'anniversaire de l'association qui, sans vous, n'existerait pas: Venez nombreux, en famille ou en solo !

    Contact : L'équipe de La Maison Citoyenne - 4 rue de la Monnaie - Clamecy - 09 62 27 73 84. maisoncitoyenne@orange.fr
    27/08/2014
    Expériences à partager

    Marchands ambulants de produits bio, le nouveau visage de l'économie sociale dans les campagnes

    Une véritable épicerie itinérante !

    Ce n'est pas en Bourgogne, mais une initiative intéressante à partager ci-après.

    "Comment proposer des produits bio là où il n'y a ni coopératives ni magasins spécialisés, tout en recréant du lien social ? Deux jeunes femmes ont trouvé la réponse avec leur épicerie bio itinérante, L'Hirondelle.

    Elles parcourent le sud de l'Indre, pour combler un vide dans l'offre locale, sensibiliser de nouveaux consommateurs et proposer une alimentation bio aux cantines scolaires dispersées dans les villages. Reportage vidéo".

    Extrait de l'article de Morgane Thimel sur Bastamag
    27/08/2014
    Ca vous interpelle ?

    100 % bio à la cantine, c'est possible !

    Des communes de taille petite ou moyenne en apportent la preuve : "Au 1er janvier 2014, l'objectif 100% bio a été atteint pour les écoles de Saint-Étienne (3 500 repas par jour). 41 % des approvisionnements sont assurés en circuit court".

    Même si "un circuit court" n'est pas nécessairement un "circuit local", le bio ET local n'est pas impossible ! Vous pouvez lire à ce titre l'intéressant article ci-dessous "Des cantines scolaires avec des repas 100% bio et locaux, c'est possible ?" .

    Cet article illustre de freins et leviers, pour le développement de la bio locale dans les cantines, et pour la Restauration collective.

    *La vente directe d'un producteur marocain à un établissement, ou via 1 intermédiaire, c'est un circuit court au sens de la définition du Ministère, à savoir, circuit de commercialisation où il y a 1 intermédiaire au plus entre le producteur et l'acheteur final.

    25/08/2014
    Ca vous interpelle ?

    Pétition pour les aides à l'agriculture biologique

    La profession et la société civile se mobilisent pour la bio

    Malgré le discours politique, les aides à l'agriculture biologique sont en danger.

    La profession et la société civile se sont emparées de cette question. Une pétition pour les aides au maintien à l'agriculture biologique est lancée de la part d'une AMAP, l'AMAP La Riche en bio. Et plus de 55.000 signataires y ont déjà participé à ce jour.

    Voir et signer la Pétition pour les aides bio ici.

    Relayez cette pétition à vos contacts pour que l'ensemble de la société civile et des bio'consomacteurs se mobilisent sur le sujet.
    18/08/2014
    Produits et producteurs bio

    Les producteurs bio de l'Yonne s'organisent : livraison de produits bio ET locaux à la restauration collective
    Proposé par Restauration Collective Bio 89 (RCBio 89)

    Ensemble, le bio ET local dans les assiettes, cela est possible, en Bourgogne aussi !

    Nous sommes un groupement de producteurs bio de l'Yonne organisé spécifiquement pour approvisionner la restauration collective : publique ou privé, écoles, maison de retraites....

    Mais nous avons besoins de vous, citoyens, parents, élus, désireux d'avoir des produits de qualité, bio, et locaux dans vous assiette, afin de nous faire connaître dans vos entreprises ou établissements.

    Chaque commande contribue à maintenir et créer de l'emploi sur les exploitations, améliorer et développer le service et la filière bio.

    Insistez pour avoir RÉGULIÈREMENT du "bio ET local", ou "local ET bio" dans vos assiettes

    Car tant que les commandes de produits bio et locaux ne sont pas régulières et inscrites dans les habitudes des cuisiniers, gestionnaires de cuisines, chefs d'établissements ou d'entreprises, il y aura toujours du "local pas bio" ou du "bio pas local", voire du "ni bio ni local" qui arrivera plus facilement dans les assiettes des cantines des petits et adolescents, comme dans celles des restaurants des entreprises et maisons de retraite...

    Ne lâchez rien !

    Faîtes-nous connaître dans vos entreprises ou établissements.

    Contact : Groupement de producteurs Restauration Collective 89 (RC89)

    16/08/2014
    Produits et producteurs bio

    Des producteurs bio de Bourgogne Franche Comté se regroupent pour proposer une large gamme de légumes de saison aux particuliers et aux professionnels
    Proposé par De la Terre à l'Assiette

    De la Terre à l'Assiette regroupe des producteurs bio de Côte d'Or,du Jura et de Haute Saône, qui se sont associés pour structurer leur offre et logistique afin de proposer des produits bio diversifiés à un coût optimisé :

    • colis de légumes bio livrés à des magasins spécialisés bio, restaurateurs, groupes de consommateurs
    • paniers de légumes et fruits bio livrés à des individuels :
      • paniers par abonnement, livrés avec des recettes le mardi, mercredi ou jeudi et payés au prix de leur contenu le mois suivant par prélèvement automatique ;
      • le client choisit la taille du panier, rythme (hebdo/quinzaine) et lieu de livraison. Il indique les produits qu'il ne souhaite pas et peut suspendre l'abonnement à tout moment.
    Plus d'infos sur les circuits bio locaux ici. Plus d'infos sur De la Terre à l'Assiette et ses paniers ci-après.

    16/06/2014
    A la une

    Sortie du livre "Changeons d'agriculture" de Jacques CAPLAT

    Après "L'agriculture biologique pour nourrir l'humanité" (Actes Sud, 2012) et suite à l'intérêt et aux questions qu'il a suscités, Jacques CAPLAT publie un nouveau livre qui s'inscrit dans la même démarche en insistant davantage sur les questions pratiques posées par une évolution de l'agriculture française. Il sera en librairie le 07 mai, et s'appelle "Changeons d'agriculture - Réussir la transition" (Actes Sud). Destiné au grand public aussi bien qu'aux agriculteurs, ce livre démontre qu'une autre agriculture est possible, étudie les conditions d'une transition pragmatique et ouvre des pistes pour l'action. Avec clarté et précision, il donne les clefs pour réconcilier agriculture, environnement et société. Vous trouverez plus d'informations sur son blog, avec notamment une vidéo, ses dernières interviews et le calendrier de ses interventions et conférences à venir :

    16/06/2014
    A la une

    Documentaire sur un projet d'agriculture solidaire, écologique et autogéré : La stratégie des concombres tordus

    La Gartencoop de Freiburg est un exemple réussi de mise en œuvre d'un modèle d'agriculture solidaire. La coopérative est riche de ses 260 membres qui se partagent la responsabilité d'une ferme en périphérie dela ville, et qui supportent ensemble les coûts et les risques d'un projet agricole. La totalité des récoltes - bonnes ou mauvaises, tordues ou droites - est distribuée à tous ses membres. Cet étonnant projet multi-facettes combine entre autres : une agriculture biologique et cohérente, le respect des saisons, l'utilisation de variétés paysannes non-hybrides, des distances et des circuits courts, l'économie solidaire, la propriété collective, l'éducation, et la reprise en main de l'agriculture par ceux qui la font et en vivent. Ce documentaire nous donne un bel aperçu des motivations et du fonctionnement interne de cette coopérative solidaire. Il nous montre des gens, qui face à un puissant système agro-industriel aux conséquences économiques, sociales et écologiques désastreuses, ont trouvé ensemble un moyen de résister et de faire émerger une réelle alternative : « La stratégie de concombres tordus.»

    À télécharger : f397_store-logo.png
    19/05/2014
    A voir

    Sortie dans les salles de cinéma, mercredi 14 mai, du nouveau film de Jean-Jacques Andrien, Il a plu sur le grand paysage.

    Ce film, d'un lyrisme de combat, est dédié à la lutte des producteurs de lait du pays de Herve, à l'est de la Belgique, dont la situation recoupe par bien des points celle de leurs homologues français. Face à la menace de leur disparition, neuf agriculteurs nous disent ce qu'ils ont sur le cœur : l'attachement à leur terre, à leurs bêtes, à leur culture et à leur mission. Le cinéaste pose ainsi l'avenir de l'agriculture paysanne en Europe comme un véritable choix de civilisation.
    26/02/2014
    Ca vous interpelle ?

    Un mouvement citoyen contre la confiscation du vivant, en particulier des plantes favorables à la santé

    OUR Living World et Initiative citoyenne pour l'impératif du Vivant s'opposent à la confiscation du vivant et de ses ressources, en particulier les plantes favorables à la santé, souvent utilisées en agriculture biologique.

    OUR Living World (notre monde vivant) est une action initiée par des professionnels de l'élevage qui refusent d'être dépossédés des plantes favorables à la santé, et veulent affirmer leur volonté d'intégrer leur activité d'éleveur dans un cadre respectueux des équilibres du vivant, de la santé des animaux et des consommateurs.

    L'action/pétition OUR Living World et les signataires s'opposent à la confiscation des plantes favorables à la santé, et plus largement à la spoliation du Vivant et de ses ressources inaliénables. Ils demandent la prise en compte prioritaire, par les pouvoirs publics et les directives européennes, des impératifs du Vivant, afin que l'intérêt général et celui des générations futures soit défendu et préservé.

    Pétition en ligne et plus d'info sur le site http://www.ourlivingworld.eu/
    26/02/2014
    A la une

    Sortie du long métrage "Se battre" le 5 mars

    Le réseau Cocagne s'affiche au cinéma à travers un long métrage : « Se Battre » !

    Ce film documentaire donne la parole à celles et ceux qui luttent pour survivre et rend aussi hommage au travail des associations qui les accompagnent, telS que les Jardins de Cocagne à travers l'exemple des Jardins de Lucie à Communay (69).

    Témoignage de l'équipe des Jardins de Lucie

    « Nous sommes heureux d'avoir participé à cette aventure avec les réalisateurs, Jean-Pierre Duret et Andrea Santana, puisqu'une partie des scènes ont été tournées aux Jardins de Lucie. Nous sommes également fiers, comme d'autres associations représentées dans le film, du résultat de ce travail : le film est fort et beau. »

    Témoignage des réalisateurs Jean-Pierre Duret et Andréa Santana

    « Ce n'est pas un film sur la précarité ou la pauvreté. C'est un film fait avec des êtres qui traversent cette précarité dans la banalité du quotidien, du chômage, de la survie ou du travail mal payé. Ils sont le paysage à découvrir avec leur vitalité, leur détermination à vivre, leur culture de résistance. En effet, ce n'est pas parce qu'on est pauvre, qu'on est dénué de parole, de rêves, de sentiments, ou qu'on n'est pas dépositaire de mémoire et d'envie de transmettre à ses enfants l'idée d'un monde meilleur. (…) Nous voulions aussi rendre hommage au travail des bénévoles des associations d'entraide, une véritable armée de l'ombre, qui aux côtés des plus démunis essaye de ne pas les laisser seuls. »

    Retrouvez en un clic : la bande annonce du film , mais aussi le dossier de presse, les affiches et les photos

    26/02/2014
    Pour info

    Une nouvelle charte pour les AMAP

    Les Assises Nationales pour la nouvelle charte des AMAP ont eu lieues en décembre dernier et ont réuni plus de 110 participants venus de 19 régions de France métropolitaine, ainsi que des chercheurs et responsables d'organisations partenaires.


    A la suite d'un processus exemplaire de ré-écriture participative, qui a permis à plusieurs centaines d'AMAP de contribuer, ces assises ont conduit à l'élaboration d'un texte clair, ouvert et politiquement très solide. Les notions de souveraineté alimentaire, de co-producteurs, d'éducation populaire, d'évaluation participative, de
    rupture avec l'agro-chimie, de refus de l'appropriation mercantile du vivant, de défense des semences paysannes, d'invitation à disséminer "l'esprit AMAP", ..., marquent une prise en compte remarquable des
    évolutions sociétales intervenues depuis l'écriture de la charte de 2003. Tout en restant fidèle à l'orientation donnée par la première charte des AMAP, cette proposition de nouvelle charte nous offre un horizon très enthousiasmant pour continuer à faire vivre cette alternative concrète.

    Conformément aux engagements pris pendant les Assises et afin de respecter le processus de construction collectif, la nouvelle charte des AMAP sera proposée pour validation formelle à la prochaine Assemblée Générale du MIRAMAP. Le comité de réécriture s'est réuni les 5&6 février 2014 et a apporté des améliorations et des modifications de forme.

    En parallèle de ces travaux, le MIRAMAP prépare un film et des « actes » des Assises afin de restituer les débats en ateliers, plénières et les temps forts de cette rencontre.
    Un kit juridique et un guide des bonnes pratiques en AMAP verront aussi le jour courant 2014.

    30/01/2014
    Actu des opérateurs bio

    L'épicerie Locavore souffle sa 1ère bougie !
    Proposé par Epicerie Locavore des Bourroches

    Le 1er février, l'épicerie Locavore des Bourroches à Dijon a fêté son 1er anniversaire,

    Pour l'occasion, dégustations et découvertes de produits locaux étaient au programme.

    Des produits bio et locaux ont ravi aussi les papilles comme des jus de pomme et pétillants bio...

    Dans son épicerie, Virginie GALMICHE vous propose des produits locaux (moins de 100km!) en favorisant le plus possible les produits biologiques. Elle valorise également les  producteurs qui portent la marque BIOBOURGOGNE "pour 3 raisons : pour le bio, pour l'aspect local et pour l'aspect collectif".

    Plus d'information sur l'épicerie Locavore des Bourroches : découvrez sa fiche personnelle et son site internet !

    29/01/2014
    Annonce

    Futur jeune agriculteur en projet d'installation cherche terrains pour implanter des ruches

    Actuellement en BPREA, Julien Forestier souhaite s'installer en apiculture en Côte d'Or.

    Pour cela, il cherche des producteurs bio intéressés pour implanter ses ruches dans un secteur Is-sur-Tille / Beaune, sur diverses cultures : arboriculture et verger fruitier, couverts végétaux intéressants (trèfle ou luzerne), cultures bio en semis sous-couvert.

    Si vous êtes intéressez, n'hésiter pas à contacter : Julien Forestier, julienforestier@hotmail.fr ou jforestier21@hotmail.fr - 06.16.83.17.64
    27/01/2014
    Actus des producteurs

    Stages et formations pour jardiniers amateurs et professionnels
    Proposé par Le Jardin des Merlettes SARL

    Cette année, le Jardin des Merlettes a retenu 4 axes de réflexion et de travail, autour desquels s'organise des stages et formations.
    1. Conduire les plantes plutôt que les tailler
    2. Sauvegarder et soigner notre patrimoine vivant, en particulier les arbres fruitiers
    3. Adapter et simplifier encore la gestion du jardin
    4. Déguster les fruits que nous produisons

    Il découle de ces axes, un copieux programme de formations, de stages et d'ateliers pour 2014 :

    • du 3 au 4 mars : Taille d'hiver des arbres fruitiers à pépins en forme libre
    • du 22 au 23 mai et du 4 au 5 septembre  : Protéger le jardin des insectes ravageurs et des maladies
    • du 15 au 16 mai et du 2 au 3 octobre : Introduction à la gestion durable des espaces verts
    Contact : Le Jardin des Merlettes SARL - 8, rue Louis Boileau - 58200 Cosne Cours sur Loire - Tel : 09 75 57 92 82 - Port : 06 69 31 11 15 ou sur leur site jardindesmerlettes.com

    21/01/2014
    Publication

    Observatoire Régional de l'Agriculture Biologique en Bourgogne

    Les chiffres 2012 de l'agriculture biologique en Bourgogne sont sortis !

    Avec 72 nouveaux agrobiologistes en Bourgogne pour l'année 2012, l'agriculture biologique demeure une voie d'avenir malgré un contexte peu favorable.

    Les chiffres clés en Bourgogne :

    • 9ème rang français des régions bio
    • près de 45 000 ha de surfaces agricoles en bio
    • 884 fermes bio soit 4,35 % des exploitations agricoles bourguignonnes
    • répartition des fermes bio selon les productions : 30% en viticulture, 20% en élevage, 17% en polycultures-élevage, 16% en grandes cultures
    • répartition des fermes bio selon les départements : 34% en Côte d'Or, 27% dans l'Yonne, 24% en Saône et Loire et 15% dans la Nièvre
    • 67 restaurants collectifs proposent des repas bio, et s'approvisionnent majoritairement auprès de producteurs locaux
    Pour retrouver l'ensemble des données et analyses sur l'agriculture bio en Bourgogne, téléchargez ici l'Observatoire Régional de l'Agriculture Biologique en Bourgogne.
    20/01/2014
    Ca vous interpelle ?

    L'agriculture biologique plus efficiente que l'agriculture conventionnelle

    Comparaison environnementale, énergétique et économique de systèmes de production agricoles biologiques et conventionnels.


    Un article paru dans la revue BioScience s'est penché sur la comparaison du bilan environnemental, énergétique et économique de systèmes agricoles biologiques et conventionnels. Les auteurs ont réalisé une revue de littérature des travaux qui ont été faits sur ce sujet.

    Les conclusions de cette recherche documentaire indiquent que les sols en culture bio favorisent la conservation de l'eau et des sols.

    La consommation d'énergie fossile par hectare cultivé serait 30 % inférieure en culture biologique dans les études analysées (pour des rendements comparables), tandis que les dépenses de main-d'œuvre seraient 15 % supérieures (meilleure création d'emploi) tout en étant mieux réparties dans le temps.


    Source : Pimentel et al., 2005. Organic and Conventional Farming Systems: Environmental and Economic Issues

    20/01/2014
    Pour info

    VIDEO de la conférence "Les polluants chimiques et les OGM dans l'alimentation"

    Mi novembre, monsieur Joël Spiroux de Vendômois (président du CRIIGEN) a donné à Quetigny une conférence sur l'impact des polluants que l'on peut trouver dans notre alimentation. Que ce soit par des pesticides ou bien les OGM, notre santé est menacée.


    Cette conférence était organisée par les associations Quetigny Environnement et Veille au Grain Bourgogne.

    Si vous n'avez pas pu y participer ou si vous voulez la revoir, la vidéo de cette conférence est accessible par ce lien "Conférence Les polluants chimiques et les OGM dans l'alimentation".
    16/01/2014
    Annonce

    CHERCHE PRODUCTEURS pour point de vente collectif à Toucy
    Proposé par Un Déjeuner sur l'Herbe

    Suite à l'arrêt d'activité d'une ferme partenaire, pour un point de vente collectif Bio situé à Toucy (89) nous recherchons un ou des producteurs de viande de porc, de charcuterie et de fromage de brebis qui seraient intéressés par la démarche .

    Contact : Jean Christophe Bras 03 86 47 25 50
    16/01/2014
    Activités en cours / à venir

    Salon AQUAVIVA

    Cette année, la 9ème édition du salon AQUAVIVA se déroulera à LA RICAMARIE (42, proximité Saint Etienne) du 2 au 4 Mai.

    En raison des places limitées, les premiers inscrits seront retenus !


    Pour télécharger le dossier d'inscription, vous pouvez accéder à notre site en cliquant directement sur le lien suivant : www.aquaviva-bio.eu

    Pour plus d'informations : Mathilde GELSUMINI - mathilde.gelsumini@gmail.com - Association RAF - 8 Champ du Montillet - 71800 GIBLES

    06/01/2014
    Annonce

    VENDS TERRE BIO

    Nous vendons environs 50 à 70 M3 de terre végétale bio.

    Nous recherchons des personnes qui seraient intéressées par notre terre qui n'a subit aucun traitement phytosanitaire et phytopharmaceutique.

    Pour tous renseignements, contacter Yann Michelin au 0671652640.
    06/01/2014
    A la une

    BioBourgogne Association : on en parle sur France Bleu Bourgogne !

    Un court interview de l'animatrice de BioBourgogne Association a été réalisé dans le cadre de l'émission quotidienne Initiatives en Côte d'Or.

    Ré-écoutez l'extrait en suivant le lien sur le site de France Bleu Bourgogne
    10/12/2013
    Pour info

    APPEL à COMMUNICATION : colloque Bocage, Richesses d'Avenir, rencontres en Bourgogne

    Dans le cadre du colloque « BOCAGES, RICHESSES D'AVENIR, Rencontres en Bourgogne » qui aura lieu à Saint-Sauveur-en-Puisaye (Yonne) les 11 et 12 avril 2014, un appel à communication est lancé.

    Cette rencontre sera organisée avec l'appui de membres du Réseau Bocage (Conseil régional de Bourgogne, Chambre régionale d'agriculture de Bourgogne, Conservatoire d'espaces naturels de Bourgogne, Maison de l'environnement entre Loire et Allier, Alterre Bourgogne) ainsi que de scientifiques de diverses disciplines (agronomie, écologie, géographie, économie, sociologie, etc.).

    Ce colloque s'adressera à tous les acteurs notamment régionaux concernés et/ou intéressés par les enjeux de maintien, de restauration et de valorisation du bocage (administrations, élus et techniciens des collectivités, acteurs socioprofessionnels, associations, organismes de recherche et de l'enseignement, etc.). Il a pour objectif de favoriser les échanges entre usagers, scientifiques et institutionnels au travers de témoignages et de présentation d'expériences ainsi que de visites de terrain et d'ateliers thématiques.

    Vous trouverez ici un « Appel à communications » destiné à tous ceux qui souhaiteraient présenter un poster et/ou faire une intervention orale au cours du colloque. Vous y trouverez toutes les informations utiles sur la procédure à suivre ainsi que les coordonnées de la SRPM pour transmettre vos propositions de communication.

    09/12/2013
    Publication

    Guide paysan en AMAP 2013

    Alliance PEC Rhône-Alpes a le plaisir de vous faire part de son nouveau guide AMAP 2013, véritable mine d'information pour les producteurs en AMAP et les amapiens


    Fiches pratiques, exemples, réflexion, sont les outils pratiques que vous y retrouverez !

    Ce guide n'est pas un manuel de procédures à suivre mais le témoin de l'avancée de la pratique et de la réflexion de notre réseau sur ces questions.
    Son principal objectif est d'aider le paysan à consolider ou à s'engager sereinement dans un partenariat en AMAP
    afin d'assumer son rôle et de pérenniser sa ferme.
    Il s'avère être également un excellent outil pour l'AMAP dans son partenariat avec le producteur.

    Pour que continue de vivre cette riche invention sociale que représentent les AMAP !

    Remplissez le bon de commande et renvoyez le à Alliance Rhône-Alpes - 58 rue Raulin - 69007 Lyon.


    Contact : Alliance PEC Rhône-Alpes – www.alliancepec-rhonealpes.org- Tel : 04 78 37 19 48

    09/12/2013
    Publication

    Les nombreuses bonnes raisons de manger du bio

    Une présentation de Claude Aubert : véritable argumentaire en faveur d'une alimentation à base de produits bio !

    Ce document fait la synthèse de nombreuses études qui témoignent de l'intérêt sanitaire, écologique de manger bio:

    • résidus de pesticides dans les aliments en Europe
    • présence des pesticides dans l'air, sur les objets, dans les moquettes...
    • impacts des pesticides sur la santé
    • les différences entre un aliment bio et un aliment conventionnel
    Téléchargez la présentation et (re)découvrez les nombreuses bonnes raisons de manger bio !
    03/12/2013
    Outils de communication

    2013 : bilan très positif pour la vitrine web des bios de Bourgogne

    Une fréquentation en nette progression pour le site www.biobourgogne-vitrine.org

    44 735 visites dont 34 448 visiteurs uniques, soit près de 80% de nouvelles visites en 2013 et en moyenne 3000 visiteurs uniques / mois.
    Les visiteurs passent en général presque 3 min sur le site et parcourent entre 2 et 3 pages.

    en bleu : 2013 / en orange : 2012
    Une vitrine web des bios de Bourgogne qui attire !

    Avec des pages qui correspondent aux attentes des internautes qui viennent avant tout sur le site pour visiter la vitrine web des bios de Bourgogne.

    Ce que les internautes recherchent le plus sur le site : des produits bio (viandes, légumes, vins, fruits), locaux (Côte d'Or et Saône et Loire qui ressortent) et en direct des producteurs (vente directe, vente en paniers/AMAP).

    Des fiches personnelles d'opérateurs bio de plus en plus complètes et attractives ... résultat : de plus en plus de visites

    certaines fiches de producteurs atteignent entre 700 et 1600 visites au cours de l'année. Plus de la moitié totalisent entre 200 et 700 visites au cours de l'année 2013.

    Pour ceux qui ne connaissent pas encore la vitrine web des bio de Bourgogne : téléchargez le document de présentation.

    Et Vous ? Vous avez pensé à vous inscrire sur la vitrine web des Bios de Bourgogne ?
    Pour cela, contactez-nous : à contact@biobourgogne-vitrine.org ou au 06-77-53-51-63
    28/11/2013
    Publication

    MADE IN LOCAL. Emploi, croissance, durabilité : et si la solution était locale ?

    Made in local rend accessible idées, expériences et outils pour penser et vivre l'économie autrement.

    Notre nourriture, notre énergie, notre santé, notre argent… dans bien des domaines, des logiques mondialisées dirigent notre quotidien, et on en voit aujourd'hui les dérives.

    Il existe pourtant des alternatives : un mouvement de rééquilibrage se développe, qui réhabilite le local, les circuits courts, le développement durable, la démocratie. Peu à peu se dessinent les contours d'une « nouvelle économie locale » qui redonne du sens au travail et permet à des territoires entiers de revivre.

    Dans son livre, Raphaël Souchier rapporte les expériences de nombreux entrepreneurs qui se sont engagés dans cette économie locale : de la création de systèmes locaux de nourriture à la relocalisation industrielle, de l'invention d'outils de financement à celle de nouveaux médias.

    L'auteur apporte dans cet ouvrage des réponses à de nombreuses questions, exemple :

    • Pourquoi notre nourriture coûte-elle de plus en plus cher quand ses producteurs gagnent de moins en moins ?
    • Quelle solution simple et géniale répond au double défi du changement climatique et des inégalités sociales ?
    • A quoi ressemblera l'économie de demain ?
    • En combien de temps un territoire peut-il devenir "100% renouvelable" ?
    • Quel est l'avantage de construire un "Système local de nourriture" ?
    Plus d'info sur cet ouvrage Made in local

    Relocalisation de l'alimentation, oui. Mais bio et local, c'est encore mieux !

    Le développement et la promotion d'une nouvelle économie locale et des systèmes locaux de nourriture sont les fers de lance de BioBourgogne Association. Association régionale bourguignonne qui regroupe des opérateurs bio : producteurs, transformateurs, distributeurs, restaurateurs, mais aussi des consommateurs et des associations locales. Tous rassembler pour développer le lien entre producteurs bio et consommateurs, et pour promouvoir une bio locale et la marque régionale BIOBOURGOGNE.

    27/11/2013
    Actus des producteurs

    Livraisons régulières à Auxerre : légumes secs bio, légumes bio, huiles bio, farines bio...
    Proposé par EARL FAUCHEUX

    L'EARL FAUCHEUX, producteur BIOBOURGOGNE, va reprendre ses livraisons régulières sur Auxerre, principalement le mardi. 

    Retrouvez leur liste de produits, avec quelques nouveautés cette année : ail, farine de sarrasin et noisette.

    Contact : Jean-Charles et Céline FAUCHEUX - 2 rue de Fontenottes - 89480 LUCY SUR YONNE - tel : 03 86 81 78 41 - earl.faucheux(at)orange(point)fr

    27/11/2013
    Publication

    Quand les produits bio s'invitent à votre table pour les fêtes !

    L'agence bio publie son dossier de presse : "Fêtes de fin d'année : la bio, c'est tendance !"

    Vous y trouverez des nouvelles de l'agriculture bio et de la consommation de produits bio en France, mais aussi des rappels sur les garanties que vous apportent un produit bio ; 

    et enfin, 7 recettes savoureuses pour faire la fête en bio, des amuses-bouches au dessert !

    Le dossier complet est téléchargeable en cliquant ici !
    22/10/2013
    Ca vous interpelle ?

    Etude NutriNet-Santé : Les consommateurs de produits Bio à la loupe

    "Si la moitié des personnes interrogées (amateurs de bio ou non) jugent les produits bios « trop chers », il s'avère que les consommateurs de bio disposent de revenus généralement comparables aux autres".

    Retour sur les conclusions de l'étude NutriNet-Santé

    Malgré l'intérêt et le nombre croissant de consommateurs de produits issus de l'Agriculture Biologique, le style de vie, les consommations alimentaires, les apports nutritionnels et l'état de santé des consommateurs de produits bio n'ont fait l'objet que de peu d'études scientifiques au plan international, ainsi qu'en France.

    Dans le cadre du protocole NutriNet-Santé, une étude a été menée pour évaluer l'attitude des consommateurs de produits Bio et la fréquence de consommation de 18 produits Bio.

    Cette étude conclue que les consommateurs réguliers de produits Bio ont globalement un profil plus en accord avec le concept d'alimentation durable, et plus bénéfique pour la santé avec une moindre probabilité d'être en surpoids ou d'être obèse et des apports plus élevés en vitamines et minéraux, en acides gras oméga3 et en fibres.

    22/10/2013
    Ca vous interpelle ?

    Vins et pesticides : Générations Futures fait le point sur l'enquête Que Choisir

    « Aucun vin n'échappe aujourd'hui à la pollution par les produits phytosanitaires » ... une affirmation qui demande a être nuancée !

    Une enquête Que Choisir sur les pesticides présents dans le vin est parue récemment et sème le flou.

    Générations futures revient sur les chiffres présentés et nuance les constats. Les chiffres fournis par Que Choisir montrent bien que les vins bio contiennent infiniment moins de résidus de pesticides que les vins issus de la production agrochimique :

    • la teneur maximale en pesticides des vins bio analysés est 33 fois plus faible que la teneur maximale des vins non bios
    • la teneur moyenne en pesticides des vins bios est près de 12 fois plus faible que celle des vins non bios
    • les vins bios contiennent dans 60% des cas des résidus si faibles que, malgré la sophistication des méthodes utilisées par Que Choisir, il n'a pas été possible de les quantifier ! Dans les vins non bio cette proportion n'est que de 7.31%.

    Les rares et faibles résidus de produits phytosanitaires retrouvés dans les vins bios sont apportés par la viticulture chimique voisine, "ce qui n'est pas acceptable" selon le porte-parole de Générations futures. Il ajoute "il faut que les viticulteurs non bio réduisent leur utilisation de pesticides et maintiennent les produits utilisés dans leur parcelle, comme la loi les y oblige depuis 2006 ! ».

    17/10/2013
    Publication

    DEVENIR PRODUCTEUR DE PANIERS EN AMAP ou s'engager à être partenaire de ses clients !

    Ce guide rassemble un ensemble de fiches qui abordent divers thèmes essentiels pour le bon fonctionnement d'une AMAP.

    Créées au départ pour répondre aux attentes des producteurs, ces fiches sont également très enrichissantes pour les consommateurs intéressés par les AMAPs. Elles leur permettront de se familiariser avec le fonctionnement de ce système et de mieux comprendre ses principes fondamentaux. 

    Fiche 1 : la communication incontournable du producteur en AMAP

    Fiche 2 : la composition des paniers et la planification des cultures

    Fiche 3 : le prix du panier et des produits

    Fiche 4 : le contrat entre amapiens et le producteur

    Fiche 5 : la distribution des paniers

    Fiche 6 : Aspects juridiques et fiscaux

     Télécharger ce guide ou retrouvez-le directement sur la page dédiée aux AMAP sur le site www.biobourgogne-vitrine.org

    Le principe des AMAPs est de créer un lien direct entre paysans et consommateurs. Il ne s'agit pas simplement de vente directe, mais la réussite d'une AMAP repose avant tout sur la confiance, la solidarité et l'engagement sur le long terme des deux parties. Les AMAPs symbolisent une nouvelle forme de commercialisation et vont à l'encontre des relations commerciales et marchandes ce qui engendre parfois des incompréhensions au niveau du fonctionnement et de la conception de ce système.

    16/10/2013
    Expériences à partager

    Une nouvelle AMAP en Côte d'Or

    En juin, nous vous annoncions les premières réunions pour ce projet d'AMAP. C'est ainsi qu'à la fin de l'été, 'Marsabio' a vu le jour et compte aujourd'hui 14 membres. L'AMAP est basée à Marsannay-le-bois et est fournie en légumes biologiques par la productrice Lucie Jacob

    Contact : Majo Duez, duezfamily@free.fr, 03 80 76 50 88

    Cette dernière AMAP en est un bon exemple : les initiatives locales et collectives se multiplient !

    La demande de la part des consommateurs de s'inscrire dans des relations privilégiées avec les producteurs bio et locaux s'accroit.

    > Si vous recherchez, vous aussi, une AMAP près de chez vous : rendez-vous sur la vitrine web des bio.

    > Si vous souhaitez en savoir plus sur le fonctionnement des AMAP et les différents moyens à votre disposition pour acheter des produits bio et locaux : rendez-vous dans la rubrique Développer un circuit bio local du site de www.biobourgogne-vitrine.org

     

    15/07/2013
    Ca vous interpelle ?

    L'agriculture bio : source d'emploi !

    Le recensement agricole 2010 est clair : une ferme bio emploie presque deux fois plus de main-d'œuvre qu'une ferme conventionnelle  : 2,9 personnes sur une ferme bio, contre 1,7 personnes sur une ferme conventionnelle (= non bio).

    Par les temps qui courent, cela mérite d'être noté…

    15/07/2013
    Annonce

    Nos atualités
    Proposé par LES CHAMPS DU DESTIN - Pain Bio au Levain

    Retrouvez toutes nos actualités sur notre page facebook Les Champs du Destin ou suivez-nous sur Twitter.

    28/06/2013
    Ca vous interpelle ?

    Pesticides : Effets sur la santé - Une expertise collective de l'Inserm

    Une nouvelle expertise collective de l'Inserm : les effet chez les adultes comme pour le développement des enfants

    Extrait : L'Institut national de la santé et de la recherche médicale vient faire le point sur les connaissances relatives aux effets des pesticides sur la santé.

    D'après les données de la littérature scientifique internationale publiées au cours des 30 dernières années et analysées par ces experts, il semble exister une association positive entre exposition professionnelle à des pesticides et certaines pathologies chez l'adulte : la maladie de Parkinson, le cancer de la prostate et certains cancers hématopoïétiques (lymphome non hodgkinien, myélomes multiples). Par ailleurs, les expositions aux pesticides intervenant au cours des périodes prénatales et périnatale ainsi que lors la petite enfance semblent être particulièrement à risque pour le développement de l'enfant.

    Source : Site de lINSERM : Voir l'article en entier
    Reconnaissance de l'agriculture biologique pour la restauration de la qualité des eau

    Par ailleurs, le 13 juin, la France a, à nouveau, été condamnée par la Cour de Justice de l'Union européenne pour manquement à ses obligations : " La Cour estime que 10 zones dans lesquelles la pollution des eaux par les nitrates est élevée aurait dû faire l'objet d'un classement en zone vulnérable et d'une politique de restauration. Elle prononce donc la condamnation de la France qui a manqué à ses obligations".

    Les réseaux nationaux et régionaux de l'agriculture biologique ont réagi en rappelant que l'agriculture biologique contribue à la restauration de la qualité des eaux : ils militent pour une reconnaissance explicite des services rendus par la bio.

    Voir les communiqués des réseaux bio ci-après.
    13/06/2013
    Ca vous interpelle ?

    Si le grain ne meurt : Yannick Loubet, producteur BIOBOURGOGNE de Côte d'Or témoigne
    Proposé par Ferme de Mathias Varennes

    Une émission radio de 30 minutes sur France Culture, où témoigne Yannick Loubet : pour comprendre des enjeux sur les semences, qui nous dépassent,... et pourtant.

    Idem, vous pourrez aussi écouter sur le site de France culture l'émission de la semaine précédente, où un autre producteur BIOBOURGOGNE était venu pour parler des volailles :

    si vous voulez en savoir un peu plus sur les belles races anciennes... profitez-en pour écouter Frédéric Ménager, de la ferme de la Ruchotte !

    Lien ci-dessous pour écouter les émissions.

    13/06/2013
    A la une

    Un nouveau producteur porteur de la qualité BIOBOURGOGNE : pour des produits locaux et bio respectueux de l'environnement
    Proposé par EARL DE LA CREUSOTTE

    Nous vous avions annoncé la porte ouverte à la Ferme de la Creusotte chez Claude Nocquard début juin. De nombreux curieux sont venus découvrir cette ferme d'élevage de cochons bio, élevés en plein air. 

    Pour celles et ceux n'ayant peu se déplacer, vous pouvez vous rattraper grâce aux reporters de France 3 : vous y verrez la ferme en image, avec des cochons gambadant joyeusement, et pourrez entendre le témoignage de Claude : ses motivations à passer au bio, et les conséquences sur ses pratiques d'élevage.

    Claude et sa femme ont décidé de vendre une partie de leur production en direct aux consommateurs, sous forme de caissettes de viande de porc. Avis aux amateurs,...

    Ils ont aussi décidé de porter les couleurs de la marque BIOBOURGOGNE, marque régionale bio qui spécifie une bio bourguignonne à taille humaine et ancrée à son territoire.

    Cela signifie quoi, porter la marque BIOBOURGOGNE ?

    En plus de la règlementation bio européenne - qui s'applique à tous les bio - les producteurs BIOBOURGOGNE respectent d'autres critères de qualité qui permettent de garantir une bio locale de qualité.Concrètement, cela signifie que l'exploitation de Claude, comme toute exploitation portant la marque BIOBOURGOGNE :

    • est 100% bio : pas de mixité d'ateliers bio avec d'autres non bio
    • a une taille d'élevage limitée (alors qu'il n'y a pas de limitation de taille selon la réglementation européenne, ni pour les porcs, ni pour les volailles)
    • et encore bien d'autres pratiques agricoles, sur la fertilisation, la conduite des troupeaux, etc. qui permettent de garantir une bio locale à taille humaine respectueuse de l'environnement

    Claude est aussi engagé dans une dynamique collective locale, en particulier au travers du GAB21 (Groupement d'Agriculteurs Bio de Côte d'Or).

    Pour en savoir plus  : contacter Claude Nocquard Ferme de la Creusote, plus d'info sur la Marque BIOBOURGOGNE et les critères de qualité inscrits à son cahier des charges.
    02/05/2013
    Expériences à partager

    Germinal de Tonnerre : 34 ans de bio
    Proposé par biocoop Germinal

    Un article de l'Yonne républicaine, qui met en valeur la dynamique portée par les acteurs de ce magasin bio, depuis 30 ans déjà. Un petit brin d'histoire sur le parcours de ce magasin militant, qui distribue des produits biologiques et suit une démarche pour favoriser les circuits courts, avec la production locale, me^me si cela se révèle parfois difficile.

    25/04/2013
    Pour info

    Manger (juste) local n'est pas forcément meilleur pour l'environnement

    Un autre article intéressant pour se forger son opinion sur la question du local, sur le site de BIOCONSOMACTEURS.

    Extrait de cet article apporte un éclairage intéressant sur "les avantages des circuits courts et de proximité :

    • la relocalisation des impacts liés à la production - laquelle respecte les réglementations locales  « souvent plus fortes en France et en Europe en matière environnementale », dixit la note du CGDD ;
    • le maintien des emplois agricoles ;
    • l'acquisition par les citoyens d'une certaine autonomie alimentaire ;
    • la moindre quantité d'emballage ;
    • la création de lien social entre agriculteur et mangeur, ce qui peut conduire l'un et l'autre à mieux comprendre leurs univers respectifs, leurs contraintes, leurs besoins, etc.

    En fait, pour limiter son impact sur environnement et favoriser l'économie locale, la résilience des écosystèmes, etc. l'idée serait de tout faire à la fois : manger des aliments locaux et de saison, issus d'une production peu intensive en intrants et en machines - donc bio - non emballés et transportés de manière optimisée vers le point de distribution - c'est-à-dire dans des moyens de transports bien remplis et qui ne repartent pas à vide.

    03/04/2013
    Ca vous interpelle ?

    Consommer local : les avantages ne sont pas toujours ceux que l'on croit

    Le local, synonyme de bon pour l'environnement ? On ne peut surement pas se baser sur cet argument pour défendre le local : 3 fois non !

    Certaines croyances ont la vie dure. Pourtant, il suffit de lire par exemple la courte note publiée par le Ministère de l'Ecologie qui réaffirme qu'en terme d'impact environnemental (GES et bilan carbone), la façon de produire impacte plus que le mode de transports et la distance parcourue. Et oui, la façon de produire impacte plus que le mode de transports et la distance parcourue. Parce que de fait, la façon de produire impacte plus que le mode de transports et la distance parcourue. (NB. c'est comme dans les contes, la répétition n'est pas fortuite...).

    En effet, selon le commissariat général au développement durable "L'engouement pour les produits agroalimentaires locaux est en partie lié à l'attente de moindres impacts environnementaux de ces formes de commercialisation, et en particulier d'un bilan carbone plus favorable du fait d'une distance parcourue par les produits moins importante. Or, c'est la phase de production qui pèse le plus sur les impacts environnementaux des produits agroalimentaires et notamment sur leur bilan carbone. Ainsi, les moindres distances généralement parcourues par les produits locaux ne suffisent pas à affirmer leur qualité environnementale.

    • Or, c'est la phase de production qui pèse le plus sur les impacts environnementaux des produits agroalimentaires et notamment sur leur bilan carbone. Ainsi, les moindres distances généralement parcourues par les produits locaux ne suffisent pas à affirmer leur qualité environnementale.
    • Or, c'est la phase de production qui pèse le plus sur les impacts environnementaux des produits agroalimentaires et notamment sur leur bilan carbone. Ainsi, les moindres distances généralement parcourues par les produits locaux ne suffisent pas à affirmer leur qualité environnementale.

    Les avantages de la commercialisation locale consistent davantage en des atouts socioéconomiques : réancrage territorial de l'activité agricole, meilleure valorisation des produits par le producteur, rapprochement entre l'agriculteur et le consommateur, et plus grande implication des acteurs publics et des habitants dans l'agriculture, comme des consommateurs dans leurs choix alimentaires.

    Voilà, c'est dit, et redit.

    Cela dit, de quelle(s) agriculture(s) et circuits locaux parle-t-on ?

    Quand les filières locales sont organisées uniquement autour d'entreprises de tailles telles que les producteurs locaux ne peuvent y faire transformer leurs produits ni valoriser la qualité de leurs produits auprès des consommateurs (que ce soit en vente directe ou non), cela requestionne l'impact socio-économique des circuits locaux : quelle valorisation des produits par le producteur ? quel rapprochement entre l'agriculteur et le consommateur ? quelle implication des acteurs publics et des habitants dans l'agriculture, comme des consommateurs dans leurs choix alimentaires ?... si les producteurs ne peuvent faire valoir la qualité de leurs produits en les mélangeant dans des outils de transformation et distribution ne permettant pas de distinguer leurs spécificités?

    Bref, en résumé, 3 points sont peut être à noter :

    1. "local" ne peut être assimilé à "moins de distance = moindre bilan carbone = bon pour l'environnement"
    2. les produits "locaux & bio" présentent l'avantage d'avoir été produits sans pesticides ni engrais de synthèse - contrairement aux produits non bio dit "conventionnels" - et à ce titre, les produits bio et locaux présentent l'avantage de ne pas polluer sols et rivières
    3. le "bio local à taille humaine" a un impact socio-économique et ancrage au territoire fort, pour autant que les producteurs aient accès à des outils de transformation et distribution permettant de valoriser la qualité de leurs produits et les liens des producteurs aux consommateurs
    Télécharger la note du Ministère de l'Ecologie "Consommer local : les avantages ne sont pas toujours ceux que l'on croit"
    03/04/2013
    Pour info

    Le bio et local, oui, c'est l'idéal !

    Toute locale qu'est elle, une agriculture, si elle pollue,.... elle pollue... !

    Non, le local n'est pas systématiquement associé à "positif sur l'environnement" (cf. ci-dessus). Et c'est bien pourquoi, pour ce qui est du bilan sur l'environnement, le local ne peut être mis en avant que s'il est  bio, car quand c'est bio, on est sûr de ne pas polluer avec des pesticides ou insecticides de synthèse, puisque par définition, l'agriculture bio ne les utilise pas...

    Et d'ailleurs, cela se retrouve dans les produits, comme le montre l'enquête sur les teneurs en pesticides et autres douceurs dans les produits bio, menée en Franche-Comté.

    Doc transmis par Agrobioconso Franche-Comté
    03/04/2013
    Ca vous interpelle ?

    L'organisation de la distribution des aliments est un point important du bilan environnemental

    Ce court document de l'ADEME rappelle de façon synthétique des éléments sur l'impact des circuits courts alimentaires de proximité.

    "La grande diversité des circuits courts ne permet pas de généraliser quant à leur impact sur l'environnement, meilleur ou moins bon que les autres formes de commercialisation. L'organisation de la distribution des aliments est un point important du bilan environnemental.

    Dès lors qu'ils sont optimisés et sous certaines conditions, les circuits courts de proximité présentent un potentiel important en terme de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Le respect de la saisonnalité des produits est crucial pour l'impact énergie-effet de serre.

    17/03/2013
    Expériences à partager

    Circuit court AMAP à la ferme du Soleil (Bio Breitz)

    Courte vidéo faite par Interbio Bretagne. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas comment cela fonctionne une AMAP (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne), présentation efficace de ce que peut être une AMAP, en quelques mots.

    Sébastien le Provost est maraîcher en agriculture biologique dans la périphérie de Nantes en Loire Atlantique. Avec ses associés de la ferme du soleil, ils distribuent 90% de leur production en vente directe via 4 AMAP.  Sébastien nous explique les grands principes des AMAP et nous emmène dans l'une d'elle (l'AMAP la Bugallière) située à 6km de sa ferme pour une livraison où l'on assiste à la confection des "paniers" par les AMAPiens. Il explique aussi l'intérêt de la dynamique autour de la marque régionale locale (Bio Breizt), et l'organisation de la distribution de produits bio locaux.

    Voir la vidéo sur l'AMAP d'Interbio Bretagne.

    A noter en Bourgogne : n'oubliez pas, il y a BIOBOURGOGNE, la marque régionale des producteurs 100% bio qui suivent un cahier des charges garantissant la qualité, bio et locale ! Voir les critères de qualité BIOBOURGOGNE (de nouveaux critères en 2013 depuis l'AG BBA : nous consulter).

    15/03/2013
    Expériences à partager

    Signaler et garantir l'origine des produits dans les circuits courts alimentaires : L'expérience du marché de Grabels (34)

    Ce document présente le fonctionnement concret d'un marché mettant en valeur l'origine des produits et producteurs sur le marché, avec un système d'étiquetage associé pour indiquer si le produit vient d'un producteur local, ou s'il s'agit d'un produit d'origine plus lointaine et revendu.

    Il montre le rôle clé d'un système d'information et de garantie sur l'origine des produits pour les consommateurs « ordinaires », sur un marché; et des conditions et enjeux d'un partenariat entre producteurs, consommateurs et collectivités, à la fois pour faciliter les innovations et construire une gouvernance alimentaire territoriale.

    Il indique les modalités concrètess de mise en œuvre d'un circuit court associant producteurs et intermédiaires économiques, souvent présentés comme étant en situation de concurrence*.

    *Non, tous les intermédiaires ne sont pas des voleurs,... et peuvent rendre des services utiles aux producteurs qui ne peuvent - ou ne veulent- écouler toute leur production en vente directe... Maintenant, entre 1 intermédiaire et une nuée opaque d'entreprises et courtiers, il y a évidemment un monde...
    A noter : en Bourgogne, nous avons la chance d'avoir la marque des producteurs BIOBOURGOGNE, qui vous permet d'identifier et reconnaître facilement sur les marchés ou dans les magasins les produits bio locaux, issus de producteurs bourguignons 100% bio, qui en outre pratique une bio encrée au territoire et à taille humaine, pour les homme, et les animaux aussi !  Si vous souhaitez savoir ce que vous mangez, regarder les étiquettes, privilégiez les circuits de proximité, et consommez BIOBOURGOGNE. 
    10/03/2013
    Ca vous interpelle ?

    L'Agriculture biologique : espoir ou chimère ?

    A l'occasion de la sortie du livre "L'Agriculture Bio : espoir ou chimère?", il y a eu la CONFERENCE DEBAT "Pour ou contre l'agriculture biologique ?", tenue le Mercredi 27 février à l'Agro de Paris.

    La conférence a été filmée et est visible ici.

    Quelques mots au passage : "le poulet pas cher nous coute très cher".

    *Avec les deux contradicteurs : Marc Dufumier (agronome, Agroparitech, membre du Conseil stratégique de l'agriculture et de l'agro-industrie durable, au ministère de l'agriculture et de la pêche) et Gil Rivière-Wekstein, qui a écrit notamment "Abeilles, l'imposture écologique" et "Bio Fausses promesses et vrai marketing".

    25/02/2013
    Pour info

    L'agriculture bio : une arme anti-inondations

    Écrit par Claude Aubert

    Les sols des exploitations biologiques absorbent plus vite l'eau de pluie que ceux des exploitations conventionnelles car ils sont moins compactés et sont peuplés de nombreux êtres vivants, dont des vers de terre dont les galeries facilitent la pénétration de l'eau. Deux études le confirment :

    • Une étude réalisée en Allemagne comparant des sols en conventionnel et des sols de même type en bio depuis 8 ans a montré que la vitesse d'infiltration de l'eau était deux fois plus élevée dans ces derniers. Source : Holger Lilienthal et Ewald Schnug, Hochwasserschutz durch ökologische Bodenbewirtschaftung, Klimawandel und Ökolandbau, KTBL-Fachgespräch, 1-2 décembre 2008
    • Une comparaison entre des sols en bio et conventionnels a montré une vitesse d'infiltration dans les 20 premiers cm du sol 6 à 10 fois plus élevée dans les sols en bio. Source : Fueki N et al. Difference in infiltration and macropore between organic and conventional soil management, Soil Science and Plant Nutrition, vol. 58, Issue 1, 2012
    Voir l'article de Claude Aubert
    24/02/2013
    Ca vous interpelle ?

    L'agriculture biologique ne nourrira pas la planète ! info ou intox ?

    On ne nourrira pas le monde avec l'agriculture biologique ! On entend souvent cette allégation au sujet de la sécurité alimentaire mondiale. Cette phrase revient comme un leitmotiv. Bernard Ronot, agriculteur céréalier en Bourgogne, converti à la bio depuis 25 ans et fondateur de l'association Graines de Noé, donne son point de vue.

    Peut-on dire que l'agriculture chimique a nourrit le monde avec nos excédents qui viennent concurrencer la paysannerie locale dans d'autres pays ? 

    Bernard Ronot, producteur en Bourgogne s'exprime, depuis ses dizaines d'années d'expérience, y compris "en chimie". Peut on dire que le bio c'est cher ? Alors info ou intox ?

    Voir la vidéo de Bernard Ronot ici.

    Et pour avoir un autre regard sur la faim dans le monde - et écoute aussi, puisqu'il s'agit d'un morceau de rap! - voir le clip de Kolibri ici

    24/02/2013
    Ca vous interpelle ?

    VIDÉO Histoire de blé : les variétés de céréales anciennes semences avenir des céréaliers en agriculture biologique et en circuit court
    Proposé par EARL de Champvin

    Jérôme Couroucé a réalisé un nouveau film sur les blés anciens. Bernard Ronot y explique en mots et poésie ce qu'il tire de plusieurs décennies d'expérience d'agriculteur. Bernard a fait sa reconversion à l'agriculture biologique à 55 ans, cela l'a amené à s'intéresser aux variétés de blés anciens, oubliés depuis la révolution verte (chimique) des années 50. Il nous emmène sur les terres de Stéphanie Parizot, jeune agricultrice de Côte d'Or qui a installé avec l'association Graine de Noé, une plateforme où sont conservées en terre 135 variétés de blés anciens.

    On y voit aussi les pratiques de paysans-boulangers en Bourgogne : à voir, et écouter  !

    Voir le film ici sur youtube (26 min)

    24/02/2013
    Ca vous interpelle ?

    CONFERENCE-DEBAT Cantine bio : comment font-ils ailleurs ? L'exemple de Toulouse et Poitiers

    Pour ceux qui auraient manqué la conférence du 6 février 2013 à Agrosup Dijon, l'association "Chouette c'est bio" a mis en ligne les vidéos des 2 intervenants sur son blog :

    1er chapitre: Toulouse présenté par Elisabeth BELAUBRE (22 min)

    2eme chapitre: Poitiers présenté par Sylvestre NIVET (17 min)

    N'hésitez pas à les regarder, vu que les propos rapportés par des journalistes sont juste parfois le contraire de ce qui a été dit : rien ne vaut l'original !

    Des articles à lire quand même parus dans Dijon Scope et Infos Dijon. Et surtout,regarder les vidéo ici.
    31/01/2013
    Expériences à partager

    De la ferme au quartier, un système de vente directe

    De la ferme au quartier  est un système de vente directe "consommateurs-producteurs" où les associations locales sont très impliquées. Dans la ville ouvrière de Saint-Étienne, associations de quartier et paysans travaillent ensemble pour livrer des produits bio au plus près des quartiers, tout en créant des emplois.

    « De la ferme au quartier », une plateforme d'approvisionnement alimentaire solidaire en circuit court, fait le lien entre producteurs et consommateurs locaux.

    Une particularité du projet : l'engagement de plusieurs associations sensibles aux questions d'alimentation, de santé, d'environnement et de solidarité. Ces associations en particulier :

    • participent à la formation des groupes de familles consommatrices
    • permettent aux familles de mieux connaître les conditions de production de leur alimentation
    • favorisent les rencontres entre les paysans et les consommateurs pour renforcer un lien de confiance basé sur la connaissance réciproque et l'engagement mutuel
    • insistent sur l'importance de l'alimentation pour la santé
    • développent les connaissances des consommateurs pour que l'alimentation ne soit plus considérée comme la dernière roue de la charrette dans le budget des familles mais comme quelque chose d'important pour le bien être et la santé.

    "De la ferme au Quartier" réunit pour l'instant 24 paysans et 150 familles de consommateurs et est gérée par un Conseil d'Administration composé de paysans, de responsables d'associations et de consommateurs. D'ici à 2013, l'objectif est d'atteindre la taille d'une dizaine d'Amap, soit environ 600 familles pour une trentaine de paysans. « L'enjeu, c'est d'augmenter en nombre d'adhérents si l'on veut embaucher, explique Georges. Et pour que les paysans trouvent leur compte financièrement, il faut aussi élargir le nombre de lieux de distribution. »

    Voir la présentation sur le site de de la ferme au quartier, et Lire un article sur l'expérience ci-dessous.

    29/01/2013
    Pour info

    Moins de mycotoxines dans les pâtes bio que dans les conventionnelles

    Moins de mycotoxines dans les pâtes bio que dans les conventionnelles, quoi qu'en dise une récente étude. Le livre,... et la suite en ligne, pour des éclairages sur la bi.

    Nous vous avions signalé dans un précédent bulletin ConsomActions le livre "Manger bio c'est mieux" écrit par 3 grands spécialistes français sur la bio (dont certains bien liés à la Bourgogne...).

    A noter, le site web qui vient "compléter les références des informations contenues dans le livre et les actualiser au fur et à mesure que de nouvelles données – publications scientifiques, rapports, informations diverses – sur les relations entre agriculture, santé et environnement sont disponibles".

    Des actualités sont régulièrement publiées sur ce site très riche, avec des éclairages à lire sur les "on dit"...!

    Par exemple, un coup de lumière sur les mycotoxines, chiffon rouge souvent agité pour faire peur. Claude Aubert donne ici des éléments qui montrent "comment on fait dire à une étude le contraire de ce qu'elle dit réellement".

     De fait, l'étude incriminée confirme ce qui est dit dans le livre  « Manger bio, c'est mieux » (page 62, avec les références sur le site), à savoir que, pour les céréales, la tendance est à des teneurs en mycotoxines plus faibles en bio qu'en conventionnel, contrairement à ce que certains continuent à affirmer.

    29/01/2013
    Ca vous interpelle ?

    Produits bio, où acheter moins cher ?

    Le magazine 60 millions de consommateurs a publié dans son numéro de janvier 2013 (n°478) un dossier comparatif de prix et de qualité d'achats d'un panier type de produits bio.

    Il y est surtout question des prix sur les étiquettes en rayon, et pas de coût des produits : quid des coûts environnementaux, des coûts sanitaires des pesticides, sans parler de la répartition de la valeur ajoutée entre acteurs de la filière...

    La Fédération nationale de l'agriculture biologique (FNAB) développe un argumentaire complet aussi, rappelant que les 60 millions de consommateurs sont aussi 60 millions de  citoyens,  et que si "l'approche « prix » a le mérite de poser la question des coûts et marges et progresse vers des notions plus qualitatives. Ce dossier montre cependant, une nouvelle fois, les limites d'une approche consumériste qui peine à évoluer dans son approche globale de la filière agro-alimentaire et du rôle et de la place des consommateurs dans son évolution vers plus de durabilité économique, sociale et environnementale. Lire le communiqué de presse sur le site FNAB

    Claude Aubert apporte un éclairage particulier sur l'aspect santé, à lire dans l'article de Bio ConsomActeurs 

    02/01/2013
    Expériences à partager

    Producteurs et consommateurs s'organisent un circuit court local

    Un exemple de forme d'organisation de proximité, permettant d'écouler localement des produits de paysans, pour des consommateurs désireux de consommer localement, et aussi désireux aussi de plus de liens entre acteurs locaux

    L'association "A deux prés de chez vous" développe un fonctionnement intéressant, où la production des uns vient compléter celle des autres, de façon à proposer, à plusieurs paysans et boulangers, des paniers de qualité, adaptés aux besoins des consommateurs, en quantité et diversité, sans pour autant obliger chacun à multiplier les activités de production et ateliers de transformation : l'association comprend 4 maraichers, 3 boulangers, des producteurs de fromage de vache et de chèvre,...

    Cela se passe à deux pas d'ici, sur l'ouest lyonnais...

    02/01/2013
    Expériences à partager

    Agir pour des Ceintures vivrières des villes

    La région parisienne est tout juste autosuffisante en… salade !

    Dans une étude effectuée par des étudiants de la ville de Rennes (Agrocampus-Ouest) sur les capacités du territoire de Rennes à alimenter ses habitants, un des scénarios montre que la cité "pourrait se nourrir entièrement avec ses terres, passées en agriculture biologique, à condition de créer une couronne de 6,3 km de large autour de l'agglomération et de transformer la manière de produire et de consommer. Il s'agirait de grignoter de la surface cultivable partout où c'est possible, de réduire le gaspillage alimentaire, et de transformer son alimentation... sachant que le plus dur résiderait dans le changement de comportement des consommateurs. A bon entendeur...

    Lire l'article complet, avec des chiffres qui interpellent sur l'exemple de l'alimentation dans le bassin parisien, et des références aussi sur des alternatives de modes de consommation : AMAP bien sûr, et aussi d'autres initiatives qui viennent compléter un panorama diversifié actions développées visant à faciliter la recherche et l'achat de produits fabriqués localement. 

    A noter en Bourgogne : pour trouver des produits bio locaux, vous avez à votre disposition la vitrine web des bio de Bourgogne où sont inscrits* des producteurs, restaurateurs, artisans, magasins** où vous pouvez trouvez des produits bio locaux.

    Consulter la vitrine web des bio de Bourgogne

    Vous voulez être inscrit sur la vitrine web des Bio de Bourgogne : nous contacter


    * vitrine non exhaustive, accessible à ceux voulant y apparaitre et répondant aux conditions requises. Pensez à renouveler votre inscription annuelle

    ** les intermédiaires ne sont pas tous des voleurs et offrent aussi des services pour écouler des produits des producteurs, qui ne peuvent pas tous tout écouler en vente directe (pour cause de localisation par rapport aux consommateurs, de manque de temps, ou de non adaptation par rapport aux productions nécessitant de la transformation par exemple (pain, lait,...).

    05/12/2012
    Expériences à partager

    Les biocabas : du bio en paniers, et accessible à tous

    Ce court film (11') présente le dispositif des "biocabas" et des "biocabas accessibles", 2 types de paniers développés en Nord pas de Calais, avec la coopérative NORABIO.

    Les biocabas, c'est quoi ?

    Des paniers de produits bio fournis par des agriculteurs locaux et livrés sur abonnement. En plus de soutenir le bio, les Biocabas s'insèrent dans le secteur de l'économie sociale et solidaire, avec le développement de "bocabas accessibles", pour des populations à moindre revenu.

    04/12/2012
    Produits et producteurs bio

    Deux passionnés conjugent leurs talents pour fabriquer du pain de qualité bio local

    Les Champs du Destin à Sacqueney (21) conjuguent les savoirs d'agriculteurs, qui connaissent la terre, la cultivent et transforment les graines anciennes, avec ceux d'un boulanger qui préserve la qualité de la graine et de la farine pour fabriquer des pains locaux et bio !

    Une démonstration locale d'unités de production et transformation de tailles compatibles avec le développement de savoirs-faire complexes et la production de produits de qualité bio locaux pour nourrir les consommateurs bourguignons. 

    Bio et local, c'est possible !

    Retrouvez ci-dessous les parcours de ces hommes (Article Terre de Bourgogne, 23/11/12)
    23/11/2012
    Produits et producteurs bio

    Huit fermiers misent sur la solidarité : le Déjeuner sur l'Herbe à Toucy (89)
    Proposé par Un Déjeuner sur l'Herbe

    Un article à lire sur "Un Déjeuner sur l'Herbe" à Toucy (89), pour comprendre ce qu'est un magasin de producteurs, leurs engagements, les produits et services qu'ils vous proposent : bien fait et clair ! 

    A première vu, le magasin " est un magasin de proximité " comme les autres magasins de proximité, c'est-à-dire, déjà à mille lieues d'un magasin "normal". Et à y regarder de plus près, ce magasin est encore plus particulier.

    • ce commerce de produits frais est géré par 8 producteurs qui assurent la gestion du magasin, des permanences au magasin pour renseigner les clients, garder le lien de proximité ;
    • le magasin et les 8 producteurs gérants portent la marque BIOBOURGOGNE, qui garantit des produits bio, locaux, de qualité : derrière ce logo, une dynamique d'acteurs, producteurs, mais aussi transformateurs, distributeurs, consommateurs et organisations locale, pour développer une bio locale et de qualité.

    Ce magasin de producteurs bio locaux permet d'écouler une partie des produits des producteurs locaux. Les producteurs commercialisent souvent par ailleurs leurs produits aussi via d'autres circuits de commercialisation, complémentaires à ce système, en vente directe en particulier sur des marchés, à des consommateurs en AMAP, aux écoles (cantines,...).

    Pour rappel, le logo BIOBOURGOGNE garantit que les producteurs sont 100 % bio et aussi que ces derniers ont des pratiques agricoles permettant le développement d'une agriculture liée au territoire et le respect des animaux (ex. limite de la taille des bâtiments ou abattage des volailles pas avant 100 jours,...).
    23/11/2012
    Expériences à partager

    Des consommateurs engagés avec l'AMAP d'Ancy (89)

    Un article de l'Yonne Républicaine à lire, pour comprendre qu'une AMAP, ce n'est pas un supermarché, et c'est heureux !

    L'article explicite le rôle des consommateurs, leurs engagements, notamment paiement à l'avance de sa part de récolte, partage de risque en cas de mauvaise récolte, entraide, en particulier, pour l'organisation de la distribution des produits...

    Il est aussi question de bon sens (trouver un remplaçant quand on quitte l'association...), de bonnes recettes, et de beaucoup de convivialité.

    Dans cette AMAP d'Ancy, plusieurs producteurs sont en lien avec les consomacteurs et fournissent différents types de produits : des légumes de la maraichère bio Elisabeth Roy, des oeufs bio de Benjamin Degouve de la Ferme du Prieuré de Vausse, un producteur BIOBOURGOGNE (100% bio !), de la viande de temps en temps...

    Des places sont encore disponibles ! Alors, si vous habitez dans le coin, devenez vous aussi adhérents à cette AMAP pour maintenir l'agriculture paysanne !

    Pour en savoir plus sur l'AMAP et son fonctionnement, contactez la présidente Marie Sevestre 06.12.08.42.06
    12/11/2012
    Activités en cours / à venir

    Labergement-lès-Auxonne (21) : du bio local dans les cantines ?

    Afin de sensibiliser les élus à l'introduction de produits bio dans les repas des cantines scolaires, le Groupement des agrobiologistes de Côte-d'Or a proposé un tour d'horizon des producteurs locaux.

    Accueilli par Michel Bourdon, maire de Labergement-lès-Auxonne, le groupe, dans lequel on notait Jean-Paul Vadot, président de la CCAVDS, et Jean-Marc Lovat, directeur général des services, s'est d'abord dirigé sur les terres de Jean-Marc Nurdin de l'EARL Les Jardins du Val de Saône, maraîcher bio qui vends des paniers via des  Amap (Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne), puis chez d'autres producteurs bio :

    dans les parcelles dans la commune voisine à Flagey-lès-Auxonne avec Félicien Krempp, membre de la SARL De la Terre à l'assiette et aussi à la ferme de la Bussière chez Agnès et Bernard Krempp, ... autant d'occasions d'évoquer la production de légumes et viande bio et sa commercialisation en restauration collective... et pourquoi pas un jour à Dijon ?

    Lire l'article complet sur le site du Bien Public

    01/11/2012
    Produits et producteurs bio

    Une apicultrice bio de l'Yonne parle de son métier
    Proposé par Les Abeilles d'Hélène

    Hélène Vivion vous parle de son métier d'apicultrice, en bio, et dans l'Yonne. Une passion, et une passionnée des abeilles.

    31/10/2012
    Pour info

    DOCUMENTAIRE : Restauration française, un pavé dans l'assiette

    Un peu long (50min) pour vous qui n'avez pas le temps, mais quand même, un documentaire intéressant, pas pour stigmatiser des restaurateurs, mais pour inciter les clients le souhaitant à reconnaître les pratiques de cuisiniers travaillant avec des produits frais, locaux. Différents thèmes sont abordés :

    • que mange-t-on au restaurant : comment est préparée la nourriture ? par qui ? d'où vient-t-elle ?
    • comment ou pourquoi des restaurateurs s'approvisionnent en plats préparés industriels ?
    • quelles différences entre une cuisine "fait maison" et "industrielles", selon différents points de vue : pratiques en cuisine, coût pour le géant du restaurant, goût et aspects nutritionnels pour le client
    • comment le client est informé, ou pas, sur la qualité (frais/congelé, "fait maison"/industriel) et l'origine du produit (producteurs en direct / grande distribution) : les labels (maître restaurateur), la législation (tentatives avortées en France : surtout, ne pas gâcher le plaisir du client), et des pratiques (en Italie par exemple, où il est obligatoire d'inscrire sur la carte si les plats sont faits avec des produits frais ou congelés (très grande fraicheur garantie !)
    • comment des jeunes cuisiniers sont formés, par qui, et avec quels soutiens ?

    S'il n'y a que 15 minutes regarder, ce sont celles de la fin. Et ce en relay sur France 5 dans les 4 jours..

    BioBourgogne Association soutient des actions favorisant la rencontre entre Producteurs bio bourguignons et Restaurateurs souhaitant travailler et servir à leurs clients des plats issus de produits bio locaux et de saison. Si vous êtes intéressé, nous contacter
    25/10/2012
    Ca vous interpelle ?

    "L'agriculture bio, c'est intéressant, mais pas généralisable, alors je préfère chercher autre chose"

    C'est là une parole d'agriculteur, et aussi une idée reçue. Une fausse idée reçue.

    Cette vidéo, claire et dynamique, réalisée en partenariat avec la FNAB et Agir Pour l'Environnement, le démontre. Elle résume de façon positive (et accessible !) les raisons pour lesquelles les cultures associées, l'agriculture bio, l'agroécologie sont les meilleures voies pour nourrir l'humanité aujourd'hui et demain.

    Son format lui permet d'être dynamique et courte, et de s'adresser au grand public. Elle est une indispensable introduction pédagogique aux films et livres sortis cette année sur le sujet. N'hésitez pas à la diffuser.

    Transmis par Jacques CAPLAT, Agir pour l'Environnement
    24/10/2012
    Publication

    "Famine au sud, malbouffe au nord : Comment le bio peut nous sauver ?" Un livre de Marc Dufumier

    Un agronome de réputation internationale dénonce les folies de l'agriculture mondiale et montre qu'une alternative crédible est déjà à l'oeuvre : l'agriculture biologique.

    En 2050, les neuf milliards d'êtres humains qui peupleront la planète pourront se nourrir... grâce à l'agriculture biologique. Celui (...) suite ci-dessous.

    23/10/2012
    Produits et producteurs bio

    La fabrication du pain chez nous : les points clefs qui font la différence !
    Proposé par Le pain sur la table - Boulangerie

    Qu'est ce qui fait la qualité d'un pain ?

    La qualité des céréales, et farines, c'est une évidence. Mais aussi, ce que l'on fait avec ces farines de céréales lors de la panification : Pétrissage, Pointage, Division, Façonnage, Apprêt et Cuisson....

    Allez visiter le site et blog du Pain sur la table pour voir comment sont fabriqués les pains bio dans cette boulangerie, entreprise sociale à Cluny (71), et connaître les points clefs qui font la différence avec d'autres pains...

    19/10/2012
    Publication

    Coûts des principales pollutions agricoles de l'eau, Partie 2 : IMPACTS MONETAIRES SUR LE BUVEUR D'EAU DES NITRATES ET PESTICIDES AGRICOLES

    Le bio c'est plus cher ?

    Pour celles et ceux qui voulaient savoir de combien les prix des produits agricoles conventionnels du supermarché sont sous-estimés par rapport à leur cout réel, cette étude* du Commissariat général au développement rural donne une première idée (les coûts sanitaires ne sont pas inclus).

    Une facture juste vertigineuse

    Cette étude a le mérite d'évaluer avec des chiffres l'impact des principales pollutions agricoles sur les dépenses additionnelles annuelles 1) des ménages (370 à 390 millions d'€), et 2) des services d'eau et d'assainissement impactant la facture d'eau (640 à 1.140 millions d'€, répercutés aussi sur le consommateur in fine).

    *Source : Coût des principales pollutions agricoles de l'eau. Études & documents. Commissariat général au développement rural (n°52, Sept.2011). Quelques extraits ci-dessous.
    Contact eau et AB en Bourgogne : SEDARB, Sarah HASSAN (sarah.hassan@sedarb.org), Animatrice eau et AB, et Conseillère grandes cultures bio : 06 89 27 97 68
    18/10/2012
    Publication

    Coûts des principales pollutions agricoles de l'eau, Partie 3 : COUTS DE DEPOLLUTION DES RESSOURCES ET MILIEUX AQUATIQUES

    Des centaines de milliards et des techniques à trouver : aura-t-on les moyens de dépolluer demain ? 

    Extrait*: "Cette partie vise à estimer les coûts de dépollution des ressources et milieux aquatiques vis-à-vis des nitrates et des pesticides agricoles.

    Aucune méthode de dépollution à l'échelle de la masse d'eau n'existant à l'heure actuelle, les coûts de dépollution sont estimés en supposant que les technologies des traitements de potabilisation pourraient être employées pour la dépollution à grande échelle. Il s'agit évidemment d'une hypothèse d'école, surtout destinée à évaluer des ordres de grandeur. C'est pourquoi les résultats de cette estimation sont présentés indépendamment des résultats des estimations précédentes."

    Que choisir ? "Dépolluer demain, peut-être", ou "Ne pas polluer aujourd'hui, pour sûr" ?

    Au vu des sommes astronomiques annoncées qui seront nécessaires pour dépolluer les eaux demain, et donc, au vu des difficultés certaines à laisser un environnement potable pour les générations futures, pourquoi tout simplement ne pas polluer aujoud'hui, en amont ?

    L'appui au développement de l'agriculture biologique nécessite des moyens dérisoires comparés aux chiffres astronomiques annoncés pour demain. Alors ? Pourquoi si peu d'aides à l'agriculture bio en France ? 

    *Source : Coût des principales pollutions agricoles de l'eau. Études & documents. Commissariat général au développement rural (n°52, Sept.2011). Quelques extraits ci-dessous.

    18/10/2012
    Ca vous interpelle ?

    OGM, vers une alerte mondiale ? DOCUMENTAIRE A VOIR

    Une fois n'est pas coutume : en général ConsomActeurs ne vous parle pas – ou peu – des plantes génétiquement modifiées, tout simplement parce que l'objet de BioBourgogne Association est de promouvoir et soutenir l'agriculture bio en Bourgogne, ses producteurs, ses produits et la qualité BIOBOURGOGNE. Nous nous concentrons sur cet objet.

    Mais la publication des résultats de l'étude menée par l'équipe du professeur Gilles-Eric Seralini sur les rats exposés au maïs NK603 et au Roundup a fait un tel bruit que nous dérogeons à notre habitude pour vous engager à regarder le documentaire « OGM, vers une alerte mondiale ?», qui a été diffusé mardi 16/10 et que vous pouvez regarder sur internet encore un temps.

    Ce documentaire montre et explique la démarche et la méthode utilisées pour cette étude, et permet de voir plus clair dans les arguments des uns, les attaques des autres. Il vient aussi en complément du film "Les moissons du futur" de MM Robin, où les OGM sont souvent cités.

    18/10/2012
    Ca vous interpelle ?

    FILM "Les moissons du futur" : A VOIR

    Pour sûr, vous avez déjà reçu l'annonce par 20 sources différentes...

    Si nous nous permettons de vous en parler aussi, c'est que le film illustre bien le parcours de producteurs et consommateurs venus au bio, et pose bien aussi très 2 questions de bon sens à regarder de près quand on s'interroge sur quel type d'agriculture promouvoir : "Comment produire ? et "Pour quels résultats ? 

    Plus d'info ci-dessous, et à lire aussi la réaction à ce film d'un consomacteur de Bourgogne (Courrier des lecteurs). N'hésitez pas à partager aussi vos témoignages pour/sur la bio en Bourgogne.

    Vous pouvez (re)voir le documentaire jusqu'au 23 octobre sur ARTE+7. Marie-Monique ROBIN viendra à Dijon au cinéma l'Eldorado, le 24 novembre, pour nous présenter son film

    À télécharger : Flyer
    18/10/2012
    Ca vous interpelle ?

    REACTION au film "Moissons du futur" : A LIRE

    Ma première réaction en visionnant le début du film "Les moissons du futur", montrant la méthode mexicaine pour cultiver le maïs sans pesticide en y adjoignant des haricots et des courges : « Ce n'est pas avec ce film que l'on va convaincre les maïsiculteurs du Sud-Ouest ni les céréaliers de la Beauce à se convertir à l'agriculture bio!».

    Eh bien c'est justement le thème de ce film : "Ce n'est certainement pas avec la transformation en bio de l'agriculture industrielle actuelle, - bio industrielle qui se répand partout dans le monde -, que les habitants de notre planète pourront tous manger correctement (et pas seulement à leur faim)".

    (...) A lire ci-dessous la réaction en entier de BC, ConsomActrice en Bourgogne.

    16/10/2012
    Ca vous interpelle ?

    5 conseils pour économiser tout en mangeant bio

    Pour manger Bio à la maison sans mettre son portefeuille dans le rouge, il y a bien 2-3 de ces conseils que vous pourriez suivre, simplement, sans pour autant révolutionner votre cuisine ?

    1. suivre le fil des saisons : préférez les produits bio frais régionaux à ceux de contre saison, cueillis avant maturité, ou stockés durant de longs transports : tout se paye !
    2. acheter des aliments de base bruts et cuisinez : vous aurez la main sur ce qu'il y a dans vos assiettes
    3. cuisiner en grande quantité et congelez le surplus
    4. moins de rouge pour plus de vert : non, "les protéines animales 3 fois par jour" n'est pas une recommandation du ministère de la santé ; oui, les végétaux peuvent contenir des protéines (!)
    5. écarter les emballages, acheter en vrac : sauf si vous préférez payer du contenant (ce qui vous est donné à voir : conditionnement avec force plastiques, cartons et publicités vous ventant les effets miraculeux du-dit produit), à la place du contenu (ce que vous mangez in fine). Rien n'est gratuit : le coût de production, de conditionnement et pub sont répercutés et inclus dans le prix que vous payez à l'achat du produit.

    Et ne pas être trop gourmand : les aliments bio frais et de saison, non raffinés à l'excès, sont plus enrichissants...

    13/10/2012
    Pour info

    Le bio et local, oui, c'est l'idéal !

    Ce petit guide des bio sceptiques est une mine pour détricoter les phrases toutes faites sur la bio, le local : BD à l'appui, et sans appel.

    Par : "Le local, c'est bon pour mon empreinte écologique !"

    Voir l'argumentaire p9 qui montre que c'est un peu plus complexe que cela, et qu'il faut se méfier de certaines étiquettes.

    Extrait : "En France, les animaux d'élevage sont en partie nourris avec du soja importé d'Amérique du Sud, à 80 % OGM... A contrario, les animaux bio sont élevés avec une alimentation bio majoritairement issue des fermes. (..) Selon l'ADEME, les modes de production sont beaucoup plus déterminants en matière de bilan environnemental que les modes de distribution.

    D'où le double intérêt du bio local par rapport au seul aspect "local".

    Petit guide pratique, très bon outil, en image, simple et bien argumenté et pédagogique. A télécharger, lire et diffuser. Fait par Corabio et pour la campagne "Bio et local, c'est idéal". Vous pouvez acheter ces guides directement auprès de Corabio.

    Pour manger bio et local en Bourgogne, regardez les étiquettes de près et où c'est produit (et pas seulement là où c'est emballé ou mis en pot...) et comment c'est produit (de préférence, en bio, et pas avec du soja OGM importé...

    Un geste simple : repérez les produits sous marque BIOBOURGOGNE qui identifie des producteurs de Bourgogne 100% bio ! Garantie sans OMG d'Amérique du sud !

    En consommant bio et local, vous participez au développement d'une agriculture à taille humaine, sans pesticides ni herbicides de synthèse.

    13/10/2012
    Ca vous interpelle ?

    Manger bio : changer un produit par un autre, ou changer d'habitude ?

    Beaucoup pensent que manger bio, c'est remplacer un "produit non bio" par un "produit bio".

    Si vous procédez ainsi, cela a le mérite d'être relativement simple à faire, en changeant de rayon du supermarcher par exemple. Mais calquer votre mode de consommation en bio sur votre consommation de produits non bio risque juste de "plomber" votre budget, et d'amputer votre capacité à consommer bio sur la durée.

    CORABIO (coordination pour la Bio en Rôhnes Alpes) a publié une plaquette détaillée qui vous explique ICI que manger bio n'est pas forcément plus cher : tout est question de manière de consommer et donc de modification d'habitudes alimentaires.

    Et c'est d'ailleurs là généralement le problème : le changement d'habitude.

    10/10/2012
    Pour info

    Le Ministre de l'agriculture affiche ses « AMBITIONS BIOLOGIQUES »

    "Maintenant les politiques publiques doivent soutenir clairement le développement de la filière bio pour toute la mandature"

    Le Ministre de l'agriculture a clôturé les Assises de la bio le 10 octobre 2012. Très attendu par les acteurs de la filière au moment où le ministre doit défendre son budget au Parlement et prendre des décisions structurantes, son discours a clairement réaffirmé des ambitions politiques dans la construction du plan bio de la mandature.

    La FNAB  et le SYNABIO saluent ces nouvelles ambitions et attendent – avec vigilance – les décisions en faveur de la bio qui seront prises d'ici la fin de l'année sur les grandes politiques publiques de soutien et de recherche pour l'agriculture et l'agroalimentaire.

    Discours du ministre, interventions de la FNAB et du SYNABIO ici. Communiqué de presse FNAB et SYNABIO ici. Source : FNAB (Fédération nationale de l'agriculture biologique)
    10/10/2012
    Pour info

    L'erreur serait de se focaliser sur la production bio

    C'est ce qu'a lancé le ministre de l'Agriculture, qui insiste sur le fait qu'« Il faut aussi s'intéresser à la transformation et aux marchés »

    Sur la production, il a admis le « retard pris par rapport au Grenelle », et notamment sur les 20% d'agriculture bio en France pour 2020, tout en réaffirmant l'objectif du doublement des surfaces pour 2017

    Concernant la transformation, il a affirmé que « toutes les transformations devaient avoir droit à leur développement, les produits élaborés comme les produits très peu transformés »

    Enfin, s'agissant des marchés, il a défendu l'idée de « garantir au bio une juste part des marchés », y compris dans la restauration publique, citant les cantines, les hôpitaux ou les Crous (restauration universitaire).

    Il a appelé à dépasser l'opposition économie-écologie : « je ne peux pas, je ne veux pas rester dans cette dualité», a-t-il martelé. Il a également répété que les restreintes budgétaires étaient importantes.

    Source : www.campagnesetenvironnement.fr

    10/10/2012
    Pour info

    A l'évidence, il y manque la dimension consommateur

    "Si cette ambition affichée de l'agriculture bio - soutien à l'organisation des filières, aide à la transformation et meilleure organisation de la commercialisation - parait cohérente et globale au ministre, à l'évidence il y manque la dimension consommateur. C'est l'avis de Bio Consom'Acteurs pour qui : "Les plans se succèdent, les ambitions sont fortes et les résultats toujours décevants, malgré les efforts constants et énergiques des opérateurs professionnels et de nombreux acteurs institutionnels et privés. Car les citoyens consommateurs en sont les grands oubliés. (...)

    Comment rapprocher les consommateurs de la bio pour qu'ils la privilégient dans leurs actes d'achat ? Lire l'article complet de Bio Consom'Acteurs ici : intéressant argumentaire en faveur des associations qui informent et interpellent les consommateurs et citoyens. Un appel aussi à les soutenir.

    Rappel : pour soutenir BioBourgogne Association et sa démarche d'information sur la bio en Bourgogne : plaquette  et bulletin d'adhésion (25€) à nous retourner ici.
    08/10/2012
    Produits et producteurs bio

    Le "Vin issu de raisins bio" fait place au "Vin bio"

    Jusqu'à présent, les vins étiquetés avec le label AB étaient produits avec du raisin certifié bio : les viticulteurs  devaient respecter un ensemble de règles bio au niveau de la vigne.

    Depuis la récolte 2012, pour avoir le label "Vin bio", le vin doit toujours être issu de raisin bio, mais il doit aussi être issu de techniques de vinification bio. Seuls les vignerons en mesure d'apporter la preuve qu'ils respectent les engagements ET de production de raisin ET de vinification selon le cahier des charges bio européen, pourront dorénavant apposer la mention "Vins bio" sur leurs bouteilles.

    A écouter : "Le vin bio est arrivé", thème de l'émission  « Question de choix » sur France Info (6 octobre).

    A noter : les vignerons porteurs de la marque BIOBOURGOGNE vous offrent depuis de nombreuses années déjà un vin bio issu de raisins bio et d'un processus de vinification bio de qualité. En effet, pour porter la marque collective régionale BIOBOURGOGNE, il faut la certification bio européenne - qui s'applique à tous les bio-, et en plus un cahier des charges de vinification de qualité FNIVAB, Demeter, Nature et Progrès, ou Biodyvin. Plus d'information sur la qualité et les produits BIOBOURGOGNE.
    08/10/2012
    Pour info

    Les chiffres de la Bio en Bourgogne

    Fin 2011, on comptait en Bourgogne :

    - 838 fermes et domaines en bio ou conversion, soit 4% des agriculteurs bourguignons

    - près de 43.000 ha, soit 2,4% des surfaces agricoles.

    Retrouvez les chiffres de la bio en Bourgogne en 2011, par départements et filières, dans l'Observatoire Régional de l'Agriculture bio en Bourgogne, produit par le SEDARB.

    Contact : SEDARB, Service d'EcoDéveloppement Agrobiologique et Rural de Bourgogne - 03 86 72 92 20. Sedarb@sedarb.org et www.biobourgogne.fr
    08/10/2012
    Produits et producteurs bio

    1, 2, 3,... zéro : en bio, les oeufs, c'est signé zéro !
    Proposé par La ferme de la Ruchotte

    Comment être sûr d'acheter des oeufs bio ?

    En achetant directement vos oeufs auprès d'un producteur certifié bio, ou en regardant les étiquettes des oeufs que vous achetez au magasin : le premier numéro indique la manière dont sont élevées les poules, et produits ; et c'est le O indique que les oeufs sont bio.

    Comment cuisiner les oeufs ? Quelques conseils de la part d'un producteur BIOBOURGOGNE, qui cuisine bio

    Plus de précisions ici en image, dans l'émission Masterchef (4 oct. 2020), qui s'est déplacée en Bourgogne à la Ferme Auberge de la Ruchotte (Blygny, 21) : volailles de races anciennes - et oeufs bio  ! 
    08/10/2012
    Pour info

    La Bio : un secteur dynamique dans une conjoncture difficile

    Le dossier de la conférence de presse de l'Agence BIO permet d'avoir quelques références au niveau national, pour mettre en perspective les chiffres de la bio en Bourgogne : 

    • LA BIO 2011-2012 : quelques repères
    • EMPLOI : la Bio créatrice d'emplois en France
    • RESTAURATION : la Bio fait son chemin
    • VITICULTURE : le vin bio est arrivé
    • LES PROCHAINS GRANDS RENDEZ-VOUS DE LA BIO

    Pour information, les 10 nouvelles « Minute Bio » diffusées cet été sur M6, ainsi que les 20 épisodes précédents, peuvent être visionnées sur le site Internet de l'Agence BIO : 30 programmes courts qui abordent la Bio sous l'angle de reportages sur le terrain avec de nombreux témoignages de professionnels de la bio (producteurs, transformateurs, distributeurs, cuisiniers, formateurs, consommateurs, représentants d'organismes de contrôles…

    Contact :  Cécile Bel, Agence BIO tél: 01 48 70 48 31 fax: 01 48 70 48 45 www.agencebio.org
    24/09/2012
    Produits et producteurs bio

    RECOLTE de pommes et poires 2012 : pas facile en Bourgogne cette année
    Proposé par Clos de Rochy

    Jean-Marie et Sylvie Gois, du Clos du Rochy nous font partager des nouvelles "du terrain", à la limite du Gâtinais et de la Puisaye (89) :

    La récolte 2012 des pommes et poires est en cours. Le volume est faible, voire très faible selon les variétés. Nous avons souffert de la pluie et du froid lors de la floraison des nos arbres fruitiers en avril-mai. Notre long travail de taille et de soins durant l'hiver et le printemps dernier sera modestement récompensé cette année.

    Les fruits murissent doucement, nous attendons donc leur "maturité-cueillette" pour les récolter au moment le plus opportun. C'est la nature qui guide notre emploi du temps, nous sommes à son service, afin de vous offrir des fruits généreux en arômes et vitamines.

    La commercialisation des fruits a commencé depuis le 1er septembre, au magasin à la ferme du Clos de Rochy, ainsi que dans nos différentes AMAPP à Auxerre, Joigny, Prunoy et Montargis.

    Nous avons un réel plaisir à retrouver nos très fidèles clients, et sommes heureux de faire connaissance avec les nouveaux. 

    Bonne dégustation des pommes et poires 2012, qui ont bénéficié du soleil et de la chaleur d'août!

    17/09/2012
    Expériences à partager

    Paniers AMAP : quelques rappels

    De nouvelles informations sur les AMAP (Associations de maintien de l'agriculture paysanne) ont été mises en ligne sur le site. Pour vous aider à y voir plus clair sur les AMAP.... ces associations de consommateurs qui s'organisent pour se procurer des paniers de légumes de proximité tout en soutenant les agriculteurs locaux.

    17/09/2012
    Ca vous interpelle ?

    PROJECTION FILM : Agriculture biologique, vers un autre horizon ?

    Documentaire de Catherine Gueneau et Gérard Leblanc (2010, 70mn) projeté plusieurs fois à DIjon, au Pti Ciné Berbisey à Dijon, le 18 sept (15h) et 20 sept 1(0h et 15h)

    Résumé: "Il faut pouvoir puiser à la fois dans le ciel et dans la terre". L'autre horizon, c'est d'abord celui de la terre, d'une terre vivante qu'il faut (ré)apprendre à connaître pour mieux interagir avec elle tout en la préservant. L'autre horizon, c'est aussi la voie tracée aujourd'hui par les producteurs en agriculture biologique. Le film se construit en prenant appui sur les expériences de céréaliers, maraîchers, viticulteurs, éleveurs qui vivent et travaillent en Champagne Ardenne. Il évoque les problématiques fondamentales de la fertilisation des sols et de la protection des cultures et faisant également appel à des chercheurs tels que Lydia et Claude Bourgignon ou Eric Petiot.

    Se renseigner pour assister aux projections.

    10/09/2012
    Produits et producteurs bio

    Fruits de saison et recettes : Mirabelles
    Proposé par MONALISA SARL

    Jérôme Folléa de MONALISA vous fait partager dans une récente lettre d'information qu'il publie des recettes sur un fruit de saison, la Mirabelle : Mignon de porc aux mirabelles et Gelée de mirabelles.

    Jérôme n'est pas producteur, mais compose et livre des paniers de produits bio sur Dijon, produits de producteurs principalement locaux : services pour vous faciliter l'accès facile aux produits bio, et que les producteurs ne peuvent pas toujours faire eux-mêmes. Jérôme apporte en outre dans ses lettres des informations sur les fruits et légumes de saison, recettes, info sur la bio...

    Ses paniers sont de deux types :

    1) Paniers qu'il compose à l'avance et livre à ses abonnés

    2) Paniers à la carte, à composer vous-même, qu'il livre directement où vous souhaitez.

    Plus d'info et contact sur le site de Monalisa.

    10/09/2012
    Pour info

    Manger bio c'est mieux ! Preuves scientifiques à l'appui

    C'est là le titre d'un livre qui sort très prochainement (à paraître le 5 octobre). Il fait le point sur les avantages de la production et de la consommation d'aliments Bio. Tout ce qui est dit est appuyé par des études scientifiques.

    Les Auteurs : Claude Aubert -Ingénieur agronome-, Denis Lairon -Directeur de recherche à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale-, André Lefebvre -Ingénieur en agriculture, qui a, entre autres activités pour la bio, développé le SEDARB*. A lire !

    *Service d'Eco Développement Agricole et Rural de Bourgogne, structure qui compagne les agriculteurs ne souhaitant plus utiliser de pesticides et désirant pratiquer l'agriculture bio en Bourgogne.
    10/09/2012
    Pour info

    Les produits bio pas meilleurs que les conventionnels ?

    Une réaction à la nouvelle étude sur le sujet, publiée par la revue américaine « Annales of Internal Medicine" :

    Cette étude a été largement reprise par les médias. Elle conclurait que les produits bio ne sont pas meilleurs pour la santé que les conventionnels. C'est du moins ce qu'ont compris les médias, a commencé par l'agence Reuters qui a diffusé l'information qui a servi de base aux commentaires de la plupart des journalistes.
    Mais qui a pris soin de lire l'étude elle-même ?

    Claude Aubert reprend le contenu et conclusions de l'étude ci-après.

    10/09/2012
    Expériences à partager

    Paniers pré-composés ou paniers à composer ? En Bourgogne, vous avez le choix !

    Il existe bien des systèmes de paniers, les systèmes AMAP étant un système parmi d'autres et ne répondant pas nécessairement aux besoins et contraintes de tous les producteurs et consommateurs.

    D'où l'intérêt d'autres systèmes de paniers bio livrés :  "Paniers pré-composés", "Paniers à la carte".

    09/09/2012
    Ca vous interpelle ?

    La bio : quels bénéfices pour l'environnement ?

    La réponse du SEDARB :

    N'utilisant pas de molécules de synthèse, l'Agriculture bio ne pollue pas par les pesticides ou les engrais chimiques. Comme le montrent des expertises scientifiques, les pratiques bio ont un impact positif sur l'ensemble des composantes de l'environnement :

    - La biodiversité est favorisée 

    - La qualité de l'eau est préservée : alternative à la sanctuarisation des zones de captage, l'agriculture biologique permettrait d'avoir une eau de meilleure qualité à moindre coût.

    - Des économies d'énergie réalisées : en bio, la quantité d'énergie totale consommée par unité de produit est moins élevée qu'en agriculture conventionnelle.

    Contact : SEDARB, Service d'EcoDéveloppement Agrobiologique et Rural de Bourgogne - 03 86 72 92 20. Sedarb@sedarb.org et www.biobourgogne.fr 

    06/09/2012
    Expériences à partager

    Partage d'expériences des communes qui passent au bio, par "Chouette c'est bio"

    L'association "Chouette c'est bio, pour une Cantine 100% bio à Dijon" publie une nouvelle revue de presse des communes qui passent au bio à la cantine, intitulée "La cantine bio quotidienne".

    Chaque jour ou presque est publié un lien vers un article sur une commune ou une ville qui a décidé de proposer plus de bio, local et de saison à ses enfants.
    Que le nombre de repas par jour soit important ou pas, ces communes ont su atteindre cet objectif. Chacune d'elle démontre que manger bio, local et de saison à la cantine est possible !

    En cette rentrée 2012, on constate une recrudescence de la place du bio dans les repas. Cela coïncide avec l'échéance du Grenelle de l'environnement qui préconise 20 % de denrées issues de l'agriculture biologique d'ici la fin de l'année. Il ne reste donc plus que quelques mois à Dijon et aux communes de notre région pour démontrer qu'elles ne prennent pas cet enjeu de santé et d'environnement à la légère...

    Transmis par "Chouette c'est bio"

    03/09/2012
    Ca vous interpelle ?

    De l'agriculteur au consommateur, quelle politique agricole et alimentaire choisir?

    Le Parlement européen a lancé une consultation publique sur internet pour alimenter sa réflexion sur la future Politique agricole commune : questionnaire en ligne intitulé « De l'agriculteur au consommateur, quelle politique agricole et alimentaire commune ? », avec 21 questions pour recueillir des d'avis en vue de « préparer sa réponse définitive ».

    Les questions abordées : OGM (Les cultures devraient être génétiquement modifiées afin d'éviter les maladies et d'accroître la production ?), Pesticides (Les pesticides sont : un mal nécessaire / nocifs / inoffensifs / utiles / non nécessaires / pas d'avis ?), les hormones de croissance (Les animaux d'élevage devraient être traités avec des hormones pour rendre leur viande plus abondante et juteuse ? Etiquetage, Surproduction  La surproduction de produits agricoles devrait être : évitée / sanctionnée /stockée / encouragée /exportée / offerte gratuitement aux pays en développement /pas d'avis ?),....

    Questionnaire ci-dessous. Tout citoyen de l'Union européenne peut y répondre : ça prend 5 minutes. (Nb. "organique" doit être un anglicisme et correspondre à "bio").

    A voir aussi en complément, en lien avec Bio ConsomActeurs :

    01/09/2012
    Actus des producteurs

    Stages de Novembre au Jardin des Merlettes
    Proposé par Le Jardin des Merlettes SARL

    Veuillez trouver ci-jointe les dates des stages que nous organisons en novembre 2012 : Choix et plantation des arbustes d'ornement, Choix et plantation des rosiers, Taille des arbres fruitiers à noyaux, Plantation et gestion d'un verger, Création de jardins...

    Nous restons à votre disposition pour tout autre renseignement que vous pourriez souhaiter.

    Contact : Christine COULOMB, 58200 Cosne sur Loire; Tel 09 75 57 92 82; Port 06 69 31 11.

    NB.BBA.: N'oubliez pas de vous inscrire, sur le site du Jardin des Merlettes, au bulletin envoyé par mail  régulièrement par : très riche et toujours passionnant. 

    01/09/2012
    Produits et producteurs bio

    Escargots bio dans l'Yonne
    Proposé par Les Escarbios d'Armeau

    A lire, cet article détaillé sur les Escargots bio, dans l'Yonne, paru dans Terres de Bourgogne n°1180 (vendredi 24 Août, p.15).

    Cet article détaille le parcours de Dominique Rouyer et Stéphane Bellec, installés à Armeau il y a peu. Des informations aussi sur les pratiques de l'élevage d'escargots en bio.

    Visites guidées de l'élevage individuels et collectifs.

    À télécharger : f145_art-tdb-escarbio-89.pdf
    29/08/2012
    Pour info

    Les produits bio sont-ils meilleurs pour la santé ?

    La réponse se décline du côté des producteurs comme des consommateurs.

    Comme le rappèlent la CGAB et le SEDARB (structures syndicale et de développement de la bio en Bourgogne), les produits bio contribuent à la santé de tous, du producteur au consommateur.

    Voir l'article ci-après extrait de  « Les vérités sur la bio ». Colloque - L'agriculture biologique : une stratégie gagnante pour votre collectivité. 1 mars 2012 Sombernon. SEDARB, CGAB.

    Voir aussi l'article paru dans l'Yonne républicaine "Ces pesticides nocifs pour les viticulteurs".

    Extrait : "Interdite en principe par la législation européenne, la pulvérisation aérienne de pesticides continue d'être autorisée par dérogation. Notamment dans les vignes... À Saint-Bris-le-Vineux (Auxerrois), le viticulteur certifié bio Jean-Hugues Goisot, président de la commission technique de la CAVB (Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne) prône l'exception en matière de pulvérisation aérienne de produits phytosanitaires. Avec les élus bourguignons Jacques Rebillard et André Lefebvre, il a rencontré fin mai le préfet de région afin d'exprimer « l'inquiétude des viticulteurs bourguignons sur cette pratique compte tenu des enjeux de santé publique, environnementaux et d'image d'une profession qui en découlent ».

    21/08/2012
    Produits et producteurs bio

    Lucie Jacob: maraîchère bio militante
    Proposé par Lucie JACOB

    A lire, cet article qui illustre du lien entre la maraîchère et les membres de l'AMAP qu'elle fournit en légumes bio.

    Pour rappel, une AMAP (Association de maintien de l'agriculture paysanne) se caractérise d'après la charte des AMAP par une proximité entre le producteur et les consommateurs.

    L'article de TERRES DE BOURGOGNE n°1178 du 10 Aout 2012 illustre de la réalité de ce lien au travers des coups de mains apportés par les consommateurs en AMAP : un bon moyen de prendre conscience de ce qu'est la réalité de la production de légumes bio, de mieux comprendre les conditions et contraintes de production... d'être capacité de dialoguer avec ceux qui nous nourrissent...

    L'objectif de la participation des consommateurs en AMAP aux activités du maraicher est bien de permettre aux consommateurs de comprendre ce qu'est l'agriculture bio, et de soutenir le producteur dans cette activité très chronophage comme le montre l'article. Il est à noter que malheureusement dans certaines AMAP, les Amapiens pratiquent bien l'aspect "consommation de produits bio de qualité", mais, que la dimension "soutien" est quelque peu oubliée. A bon entendeur...

    À télécharger : Article Terres de Bourgogne
    09/08/2012
    Qualité BIOBOURGOGNE

    Chez Fred, la poule a du pot...
    Proposé par La ferme de la Ruchotte

    Pour en savoir plus sur le poulet Barbezieux ou les poules Le Mans et La Flèche, où les pratiques d'élevage à la Ferme de la Ruchotte, lire l'article paru dans le Bien Public. Vous y verrez aussi quelques chiffres simples, pour mémoire : " Un poulet industriel vit 40 jours - on passe sur les conditions d'existence de l'animal. Un poulet label rouge, le double. Une volaille de Bresse le triple. A La Ruchotte, les poulets ne sont jamais mangés avant 280 jours."
    A noter, en bio (AB), les volailles ne sont pas abattues avant 81 jours.
    Quant à eux, les producteurs bourguignons porteurs de la marque régionale BIOBOURGOGNE n'abattent jamais leurs volailles avant 100 jours (en général, autour de 120 jours).

    (Photo B. W. : Fred Ménager, aux petits soins pour ses volailles).

    09/08/2012
    Activités en cours / à venir

    Lancement d'une nouvelle AMAP à Pouilly en Auxois (Côte d'Or)

    Vendredi 8 juin s'est tenue à Pouilly en Auxois une première réunion d'information en vue de la création d'une AMAP afin de soutenir l'installation d'un jeune couple de maraîcher bio près d'Autun.

    Environ 45 personnes ont participé, dont plusieurs très motivées pour travailler à la constitution de l'association. L'assemblée générale constitutive est prévue mercredi 4 juillet à 20h à la salle polyvalente de Pouilly.

    La livraison des paniers de légumes pourra démarrer en septembre, avec une trentaine de contrats dans un premier temps.

    Plusieurs producteurs bio des environs étaient présents, espérant s'associer à terme pour fournir pain, vin, caissettes de bœuf charolais ou même du lait.

    Contact : Gérard Loichot - 06 79 48 44 30 ou gerard.loichot@orange.fr
    11/07/2012
    Actus des producteurs

    Et vous, de quel poulet vous nourrissez-vous ? D'où vient-il ? Comment est-il produit ? Par qui ? et à quels prix ?
    Proposé par La ferme de la Ruchotte

    Voir ici l'article du Monde "Sale temps pour le poulet" : avec dedans un petit rappel de notre Ferme la Ruchotte ! (NB. Petit avis aux lecteurs, si vous avez un exemplaire papier à nous offrir... ce serait trop chou!)

    Et oui, quand on pose la question du prix, et coûts, ne pas oublier de les prendre tous en compte : prix étiquette, et prix cachés, avec les coûts environnementaux, coûts des subventions, coûts pour non respects de normes d'élevage,.... Sans même parler du coût social, et humain : quelle vie pour ces producteurs, encadrés (enchainés ?), en amont (coût des intrants: poussins, alimentation,..) et en aval (prix du poulet fixé par l'industrie, quoi qu'il en coûte au producteur....) ? Est-ce vraiment si accessoire ? 

    03/07/2012
    Pour info

    L'Agriculture Bio créatrice d'emploi en France

    Source : bio-marche.info

    D'après les résultats du dernier Recensement agricole, les fermes bio sont plus consommatrices de travail que leurs homologues en conventionnel, quels que soient les produits concernés. Ainsi, les fermes bio assuraient 5 % du temps de travail agricole en 2009-2010 et génèrent plus d'emploi en volume à l'exploitation qu'en conventionnel, et ce quelle que soit la catégorie d'actif agricole.

    La note Agreste Primeur n°224 « Recensement agricole 2010 - Exploitations agricoles en production bio : Des agriculteurs bio diplômés, jeunes et tournés vers les circuits courts » (14 juin 2012), les 18.000 agriculteurs bio sont généralement plus diplômés, plus jeunes et plus portés sur la transformation à la ferme et les circuits courts pour la distribution de leurs productions que leurs confrères en conventionnel.

    Ainsi, 3 fermes bio sur 10 pratiquaient une activité de diversification en 2009-2010 (1 sur 10 en conventionnel). 10000 fermes bio (plus du 1 sur 2), ont fait le choix de la vente par circuit court (mode de distribution pratiqué que par 1 exploitation sur 5 en conventionnel).

    En savoir plus ici.

    03/07/2012
    Pour info

    Etre étudiant et manger bio, c'est possible !

    Ci-joint, trouvez le livret « Etudie en bio, être étudiant et manger bio, c'est possible » édité en 2011 et réédité en 2012 au format A6 (14,8 x 21 cm) (26 p.). 

    Ce document bien fait s'adresse aux étudiants pour les informer sur la bio et les encourager à participer à l'introduction de la bio dans les restaurants universitaires.

    Et si vous souhaitez des appuis en la matière, contacts au SEDARB (03 86 72 92 20) : Adeline Gaillot, Estelle Thiebaut.

    03/07/2012
    Produits et producteurs bio

    MARCHE BIO de Vinzelles (71)
    Proposé par Marché bio de VINZELLES

    Comme tous les 2eme dimanche du mois ! Parmi les producteurs bio Bourguignons présents :

    • Elisabeth BRIDAY - Volailles et charcuterie
    • Fabien VEVRE - Maraicher
    • Estelle MAZILLE - Miel
    • Clarisse SANTAILLER - Pain
    • Sabine BLONDEAU - Escargots de Bourgogne
    • Olivier DEVEVRE - Jus de fruit, Safran, eaux de vie
    • Sylvie GUIGUE - Sorbets et glaces
    • Domaine BALLORIN - Vigneron à Morey-Saint-Denis

    et aussi des producteurs bio de départements et régions voisine :  produits de Nicolas PIROCHE (Fromages et yaourts), producteur installé avec Terre de Liens dans l'Ain ; Christophe BAGUET - Jus de Fruits et confitures, Gérard GAUTHIER - Fromages chèvre

    26/06/2012
    Ca vous interpelle ?

    Le cerveau, victime des pesticides

    Information transmise par le Sedarb

    50% des 929 viticulteurs du Bordelais suivis au cours de l'étude victimes d'une détérioration de leurs capacités cognitives. Voilà un des résultats de l'étude menée pendant 15 ans qui prouve l'effet néfaste des produits phytosanitaires sur les fonctions cognitives.

    Un plus, face au manque de données disponibles sur les pesticides : «Les procédures d'homologation des produits ne prennent en compte que les effets à court terme (dans les heures qui suivent le contact), et seulement chez l'animal. » Or en France, entre 700 000 et un million de travailleurs manipulent ces produits chimiques régulièrement...

    Les résultats de l'enquête «conduisent à s'interroger sur d'éventuels risques d'accidents liés à ces troubles» et posent aussi la question de «l'évolution éventuelle de ces troubles vers des maladies neuro-dégénératives, comme Alzheimer ou Parkinson". Parkinson a d'ailleurs été reconnue ce mois-ci comme maladie professionnelle pour les agriculteurs et les viticulteurs.

    Crédit photo : JL Zimmerman

    26/06/2012
    Actus des producteurs

    COURS ET ATELIERS pratiques pour jardiniers amateurs et professionnels : programme de septembre
    Proposé par Le Jardin des Merlettes SARL

    Veuillez trouver ci-joint le détail des stages que nous organisons en septembre 2012 : Insectes, prédateurs et maladies des arbres fruitier ; Taille des rosiers : palissage des lianes et grimpants ; Soigner le sol : préparer les plantations d'automne; Création de jardins ; Plantation et gestion d'un verger ; Stress et maladies des arbres d'ornement.

    Renseignements et inscriptions : info@jardindesmerlettes.com - www.jardindesmerlettes.com
    Christine COULOMB reste à votre disposition pour tout renseignement. Le Jardin des Merlettes - 58200 Cosne-Cours-sur-Loire - Tel 09 75 57 92 82 - Port 06 69 31 11 15

    À télécharger : Programme de septembre 2012
    26/06/2012
    Expériences à partager

    En direct de producteurs bio bourguignons, des paniers bio de fruits et légumes de saison, livrés sur votre lieu de travail ou en point relais

    Vous connaissez les paniers en AMAP ? Et bien ici, "De la terre à l'assiette" propose un système de paniers aussi, mais c'est différent !

    Cela tombe bien car les AMAP ne répondent pas à toutes les contraintes et demandes des producteurs comme des consommateurs : Côté producteur, il peut être compliqué au niveau agronomique et logistique de livrer 30-50 paniers AMAP hebdo, en particulier si les parcelles sont loin des lieux de consommation (et la Bourgogne est grande !) ; et côté consommateurs, la charte des AMAP rappelle la nécessaire proximité au producteur, et pas seulement géographique : participation des consommateurs aux activités de l'association (entre antre l'organisation de la distribution des paniers), préfinancement des paniers sur plusieurs semaines...

    "De la terre à l'assiette" regroupe des producteurs bio bourguignons qui vous proposent des produits bio livrés gratuitement en paniers, sur votre lieu de travail, ou autre lieu de dépôt à convenir avec eux, avec un système d'engagement très souple : minimum de 4 semaines, et après, à vous d'ajuster selon vos besoins. Une originalité : le paiement par prélèvement automatique après la livraison : ce système évite bien des tracasseries et temps de gestion, ce qui permet d'offrir ce service de livraison gratuitement.

    Ce système est déjà développé dans d'autres régions*, où il répond aussi à la diversité de situations des producteurs et consommateurs (ex.: SARL Panier Saveurs et Fraîcheur Bio à Colmar*).

    * Voir en images (extrait du Rapport BBA/Sedarb issu de la visite de cette action de vente directe de légumes en paniers sur les lieux de travail des consommateurs).

    23/05/2012
    Ca vous interpelle ?

    Lettre ouverte, Pour une cantine 100% bio à Dijon !

    L'association de parents du Dijonnais "Chouette, c'est bio !" publie sur son blog une lettre ouverte au Maire de Dijon et à ses adjoints pour voir progresser la part de l'alimentation bio locale et de saison dans les repas des enfants à la cantine.

    Des personnalités et des associations de consommateurs s'associent à cette lettre.

    Plus de 1200 signataires ont répondu à l'Appel pour plus de bio, local et de saison dans les cantines du Dijonnais

    18/05/2012
    Ca vous interpelle ?

    Les circuits courts alimentaires de proximité sont-ils écologiques ?

    La réponse n'est pas automatique : ça dépend ! Et notamment de la façon de cultiver, transporter, distribuer et d'acheter les produits. Des conclusions :

    • la grande diversité des circuits courts ne permet pas de généraliser quant à leur impact sur l'environnement, meilleur ou moins bon que les autres formes de commercialisation. L'organisation de la distribution des aliments est un point important du bilan environnemental
    • dès lors qu'ils sont optimisés et sous certaines conditions, les circuits courts de proximité présentent un potentiel important en terme de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)
    • le respect de la saisonnalité des produits est crucial pour l'impact énergie-effet de serre.

    Quoiqu'il en soit, on peut ajouter que si les circuits courts de proximité sont bio, ils gardent les avantages du mode de culture bio.

    Plus d'infos et détails ci-après : intéressant à lire !

    À télécharger : Note ADEME 3 p.
    10/05/2012
    Pour info

    Les bons chiffres de la bio en Bourgogne

    Dans cet article Terre de bourgogne (n°1163 du 27 avril 2012) paru à l'occasion de l'assemblée générale du SEDARB (Service technique de développement de la bio en Bourgogne), vous retrouvez des chiffres qui montrent que la bio continue à se développer et à se structurer en Bourgogne.

    Quelques exemples:

    - 838 fermes bio (soit 4,15% des fermes en Bourgogne)

    - 7% des surface de vigne en appellation sont en conversion AB ou en bio en Bourgogne (plus de 10% en Côte d'Or)

    Voir l'article Terre de Bourgogne ici.

    Compléments de données produites par le SEDARB : Les chiffres de la bio en Bourgogne.

    26/03/2012
    Actus des producteurs

    APERITIF FERMIER chez le vigneron, tous les jeudis à 17h au Domaine de la Croix Senaillet
    Proposé par Domaine de la Croix Senaillet

    Visite des vignes bio et de la cave, dégustation commentée de différentes cuvées....

    Plus d'information pour les inscriptions etc ci-dessous

    19/03/2012
    Pour info

    Après "Le vin produit à partir de raisins bio AB", voici venir "Le vin bio"!

    Le nouveau logo européen pour les produits biologiques ne pouvait être utilisé pour les vins issus de raisins produits en viticulture biologique. En effet, il n'existait jusqu'à présent pas encore de cahier des charges pour la vinification biologique et les vins issus de raisins biologiques ne répondaient pas aux exigences relatives à l'apposition de ce logo.

    Mais le vin bio a désormais une réglementation ! La nouvelle réglementation sur la vinification biologique a été adoptée le 8 février dernier par les membres du Comité Permanent de l'Agriculture Biologique à Bruxelles. Cette nouvelle réglementation s'appliquera aux vins produits après le 1er aout 2012, soit pour les prochaines vendanges : pour les vendanges 2012, une nouvelle étape sera franchie avec la reconnaissance et la possibilité d'utiliser la mention « vin bio » au niveau européen. Il va désormais être possible d'apposer le logo communautaire sur les vins biologiques produits conformément à la nouvelle règlementation qui se met en place cette année sur la vinification.

    Ce règlement prévoit notamment : l'interdiction de certaines pratiques de vinification, une limitation stricte des intrants utilisables, une limitation des apports en sulfites autorisés. Il instaure des règles pour respecter le plus possible la véritable nature du produit tout en préservant la diversité et la qualité des vins qui sont dans tous les cas élaborés à partir de raisins biologiques.

    Voir ci-joint le dossier complet de l'Agence bio : « Viticulture Biologique : un nouveau pas franchi dans l'harmonisation européenne »,  accessible sur le site www.agencebio.org.

    Voir aussi l'article un peu plus critique de Bioconsomacteurs qui explique l'intérêt néanmoins des marques privées telles Demeter, Biodyvin ou Nature et Progrès qui gardent des critères de vinification plus stricts.

    A noter : la marque des producteurs bio de Bourgogne BIOBOURGOGNE reconnait ces critères de qualité, puisque pour porter la marque BIOBOURGOGNE, outre le fait d'être 100% bio, le vigneron doit adhérer à l'une de ses chartes de vinification privées.

    05/03/2012
    Pour info

    ETUDE : Menus toxiques : enquête sur les substances chimiques dans nos aliments

    Générations Futures poursuit son travail d'enquête, en comparant les teneurs en résidus de pesticides des fruits, légumes et céréales dans ses "menus toxiques" avec les mêmes aliments issus de l'agriculture biologique.

    Générations Futures diffuse ici des résultats, tels que :

    • 0 résidu de pesticides dans les fruits et légumes bios contre 37 dans le  conventionnel 
    • 223 fois moins de résidus de pesticides en moyenne dans les aliments bios que dans les aliments conventionnels
    • 17 résidus de pesticides suspectés d'être cancérigènes ou perturbateurs endocriniens dans les produits  non bio contre 1 seul détecté en  bio....

    Plus de détails en attaché

    21/02/2012
    Expériences à partager

    INITIATIVE : Restauration scolaire bio : le bel exemple de Mouans-Sartoux

    Voici un article signé bioaddict.fr, transmis par le collectif  "Pour une cantine 100% bio à Dijon !"
    Dans la cantine de Mouans-Sartoux, le bio est passé de 4 à 100%, en trois ans seulement...
    En 2011, 153 300 repas ont ainsi été cuisinés. Le coût matière moyen annuel a même diminué !

    L'expérience de Mouans-Sartoux est à noter car elle a mis en place une régie agricole municipale. Celle-ci présente deux avantages, assurer une maîtrise des coûts et de la production ainsi qu'une maîtrise du foncier péri-urbain car la terre n'est plus "à bâtir" mais retrouve une valeur nourricière.

    21/02/2012
    Expériences à partager

    Retrouver des produits bio locaux dans des points relais de distribution

    Pas le temps d'aller cherchez vos produits bio locaux au magasin ? Depuis septembre 2011, La Graineterie propose aux consommateurs de retrouver tous les produits d'épicerie bio au plus près de chez vous, dans un Point-Relais tenu par des bénévoles de l'association, sur simple commande, une fois par mois.

    3 Points-Relais sont créés : Corbigny, Gâcogne-Lormes, Entrain sur Nohain.

    Quels produits ? Environ 600 références, toutes issues de l'agriculture biologique, et en particulier, des Produits bio de 30 producteurs locaux : oeufs, farine, lentilles, huile, miel, vin, cidre, bière, vinaigre, jus de pomme, confiture, biscuits, tisanes...

    Vous pouvez passer votre commande directement à la Graineterie par mail, fax ou téléphone. Toutes les informations sont sur leur site, rubrique "Les Points-Relais"

    La Graineterie - 2 rue de la Monnaie - 58500 CLAMECY - Tel/fax : 03 86 27 93 64

    20/01/2012
    Expériences à partager

    Ils (et elles) achètent et mangent bio "made in Chablis" : des amapien(ne)s, dans l'Yonne aussi !

    Oui, le bio local c'est possible ! Parmi les solutions pour s'approvisionner en bio et local, le système des AMAP permet de garantir des prix satisfaisants pour les producteurs et les consommateurs. Les prix discutés entre les 2 parties prenantes sont avantageux à plusieurs titres :

    • ils permettent aux producteurs de retirer un revenu de leur activité agricole (et ce n'est malheureusement pas une chose acquise pour de nombreux producteurs!). Le système de préfinancement des paniers par les consommateurs permet en outre au producteur d'être plus autonome vis-à-vis des banques pour financer ses investissements (semis et autres coûts de production) ;
    • ils permettent aux consommateurs de consommer bio sans se ruiner et de soutenir en plus une agriculture à taille humaine et diversifiée localement.

    Au-delà des prix et du soutien à l'agriculture locale, le système des AMAP permet de recréer du lien entre ceux qui produisent et les consommateurs d'une part, et aussi entre consommateurs.

    L'article ci-joint donne un aperçu d'une AMAP dans l'Yonne: l'AMAP du Chablisien.

    À télécharger : Article AMAP du Chablisien
    20/01/2012
    Pour info

    Un nombre d'AMAP et de paniers distribués en Bourgogne en croissance !

    Il y avait 41 AMAP en Bourgogne en 2010, et d'autres étaient "en route" en 2011, au fur et à mesure que les consommateurs et producteurs s'organisent pour planifier les semis dans les parcelles et la composition des paniers de légumes.

    On estime qu'environ 1.500 paniers de légumes sont distribués toutes les semaines aux consommateurs bourguignons par l'intermédiaire de ces AMAP. Les chiffres présentés dans l'ORAB 2011* montrent en outre que les AMAP permettent d'installer de nouveaux maraîchers bio en Bourgogne.

    En Bourgogne, les AMAP sont présentes dans les grandes agglomérations (avec notamment un fort dynamisme dans l'agglomération dijonnaise) et aussi en zones rurales (dans l'Yonne et en Saône et Loire, la majorité des AMAP se situent en zone rurale). Le développement des AMAP n'est donc pas réservé aux seuls centres urbains ou périurbains.

    Plus d'info sur les AMAP et annuaire : Réseau national des AMAP

    *Observatoire régional de l'Agriculture Biologique. SEDARB, 2011. Voir les données ci-jointes.

    20/01/2012
    Produits et producteurs bio

    Les vignes, vins et bios en Bourgogne : des métiers et regards qui évoluent
    Proposé par Domaine Guilhem et Jean-Hugues GOISOT

    Jean-Hugues Goisot, Viticulteur certifié bio et biodynamie, dans l'Yonne et Président de la Section Viti à la CGAB* (Confédération des Agrobiologistes de Bourgogne) évoque ici l'évolution de sa profession et du regard porté sur celle-ci, sur la bio et la qualité aussi.

    Incontestablement, les choses ont changé en 30 ans ! « Au début, nous avons préféré ne pas trop en parler du bio, ... on ne voulait pas faire fuir la clientèle ». Aujourd'hui, le contexte et les messages sont différents, aussi bien entre collègues que vis-à-vis des consommateurs. Pour mémoire, "La Romanée Conti est certifiée bio" rappelait Pierre Guigui lors du 14ème concours national des vins issus de raisins bio.

    Jean-Hugues attire en outre l'attention sur le fait qu'en 2012, une nouvelle règlementation européenne devrait permettre de communiquer d'avantage sur les « Vins biologiques », et non plus seulement sur des « Vins produits à partir de "Raisins issus de l'agriculture biologique"»...

    Lire l'article complet paru dans Terre de Bourgogne n°1149, 20 janvier 2012 ci-dessous.

    Plus d'infos: quelques chiffres en Bourgogne à noter au passage

    16/01/2012
    Publication

    RAPPEL Document: "Circuits de proximité à dimension sociale en Agriculture Biologique. Recueil d'expériences innovantes" - FNAB

    La bio pour toutes les bourses, c'est possible, la preuve en est : 13 projets de circuits de circuits courts et de proximité  implantés en France ont été retranscrits dans 11 fiches de capitalisation d'expérience et 2 vidéos (expériences "Paniers de Val bio centre" et "Bio caba de Norabio") : un travail important pour vous permettre d'apprécier la grande diversité des projets existant ainsi que la forte capacité d'innovation en la matière de ces circuits de commercialisation.

    Les circuits courts et de proximité révèlent de nouvelles manières de concevoir l'agriculture et la production, ainsi que de nouveaux modes de consommation et de commercialisation. Leur développement met en lumière de nouvelles attentes de la part des acteurs, mais aussi la nécessité d'adaptation des territoires. Ils soulèvent des enjeux nouveaux de développement sociétal, tant au niveau rural et périurbain que pour les villes.

    De quoi donner des pistes de travail aux porteurs de projets, producteurs, acteurs des territoires et collectivités territoriales !


    Communiqué de presse de la FNAB

    pour annoncer ce document

    09/01/2012
    Pour info

    Pourquoi, au final, cuisiner bio revient moins cher ?

    Ce site "Nouvelle cuisine bio" nous met en garde : "Pour savoir si un produit est plus ou moins cher, ne nous fions pas aux apparences ! En effet les produits alimentaires conventionnels industriels sont tellement chers que l'on ne peut faire payer au consommateur la totalité du prix... Environ 1/3 seulement est payé par le consommateur, 1/3 est payé par le contribuable et un dernier 1/3 par la nature."

    Profitez de quelques bons conseils proposés sur ce site, pour pouvoir manger bio, à des conditions très économiques. Et il y a aussi des recettes ...

    09/01/2012
    Produits et producteurs bio

    Parcours d'un paysan bourguignon : de l'usage intensif de nitrates à l'agriculture biologique

    Bernard Ronot est un paysan céréalier à la retraite. Il nous raconte comment, à l'age de 20 ans, au sortir de la Seconde Guerre mondiale, il a commencé à cultiver son blé à l'aide du nitrate : une véritable révolution agricole, une révolution « verte ».

    Pendant 30 ans, il est resté à « la pointe du progrès », utilisant toujours plus de nitrates,... Mais il a finalement été convaincu par l'agriculture biologique.

    Vous pouvez visionner la courte vidéo en ligne : en 8 minutes, ce serait étonnant que ce paysan ne sème pas des graines chez vous aussi !

    09/01/2012
    Pour info

    Rappel, pour info : Cahier des charges national pour la restauration commerciale bio

    Selon l'Agence bio, ce cahier des charges prévoit 3 niveaux d'engagement des restaurateurs en termes d'offre biologique, des règles de production et un dispositif de contrôle adaptés à chaque niveau d'engagement. Les exigences concernent le contrôle des matières achetées, le stockage, les modes de transformation, l'ajout d'additifs, la part de bio dans un plat bio, les contrôles ou encore l'affichage sur la carte.

    Ce cahier des charges concerne les opérations de la restauration définies comme activités principales ou secondaires relevant de la division 56 de la Nomenclature d'Activités Française (NAF) à l'exclusion des activités relevant du règlement (CE) n°834/2007. Il couvre les opérateurs qui préparent et/ou distribuent directement aux consommateurs des denrées prêtes à être consommées, sur place ou à emporter, y compris lorsque tout ou partie de la préparation de ces denrées n'est pas réalisée sur le lieu de vente, et qui souhaitent faire référence à l'agriculture biologique pour tout ou partie de ces denrées alimentaires. (ne sont pas concernés les restaurants scolaires, d'entreprise, de prisons ou d'hôpitaux).

    Le cahier des charges  entrera en vigueur le 1er octobre 2012. Les restaurateurs qui le souhaitent peuvent toujours, d'ici là, faire contrôler à titre volontaire et notifier leur activité en tant que préparateurs.

    Vous pouvez télécharger le cahier des charges restauration bio sur le site de l'Agence bio.