logos SEBARB et marque BioBourgogne



  • accueil > Circuits bio locaux > Paniers de produits bio

    DIFFÉRENTS SYSTÈMES DE PANIERS DE PRODUITS BIO

    Les Paniers AMAP (Associations de consommateurs pour le maintien de l'agriculture paysanne) sont très souvent mis en avant dans la communication, comme système de paniers pour s'approvisionner en bio locale. Pourtant, il existe une grande diversité de façons de s'organiser pour distribuer ou bénéficier des "paniers" de légumes ou de viande (pour la viande, on parle plus facilement de Colis ou caissettes).

    De fait, au-delà des AMAP, d'autres formes d'organisation de paniers existent et sont utiles, voire nécessaires, pour répondre à la diversité de situations du côté des producteurs comme du côté des consommateurs : quand on décide de vendre (producteur, fournisseur de produits) ou de s''approvisionner (consommateurs) via des "paniers", de multiples facteurs conditionnent le système de vente ou d'achat de paniers de légumes.

    En particulier : Qui décide du contenu du panier ? Qui compose le panier effectivement ? Qui le livre / vient le chercher ? Faux-t-il en tant que consommateur s'engager sur une certaine durée ? Payer à l'avance les légumes ? ... A chacune de ces questions, la réponse est invariable : "ça dépend !"

    Vous trouvez ici quelques éléments pour vous aider à apprécier de la diversité des modes d'organisation possibles pour vendre ou  acheter des paniers de légumes.

    Quel est le contenu des paniers ?
    • Les paniers sont souvent composés avant tout de légumes, et quelques fruits. Ils peuvent cependant aussi être associés à d'autres produits : produits laitiers, pain, miel et autres produits de la ruche, oeufs, fromages... qui peuvent être mis dans les paniers, ou apportés sur place au moment des distribution de panier, le cas échéant.
    • Des colis de viande peuvent aussi être organisés (1/4, 1/2 d'agneau, 1/8em de boeuf...etc.).
    Qui décide du contenu des paniers, et de la fréquence de leur distribution ?
    • Dans les systèmes AMAP, les producteurs et consommateurs décident ensemble - en général en AG - et  avant la période des semis, de ce qui va être planté, de la taille des paniers (souvent, "un petit, et "un grand" sont proposés), de la fréquence et lieu de distribution. Mais le contenu exact du panier dépend de la récolte, à charge pour le producteur d'étaler les semis et de diversifier les produits et variétés, et pouvoir proposer lors de chaque distribution - en général hebdomadaire - des légumes diversifiés, sur une période aussi longue que possible -en hiver, il y a moins de légumes, évidemment, et les distributions peuvent s'interrompre quelques semaines.

    Les colis de viande sont en général distribués de façon plus espacée que les paniers de légume, selon des dates d'abattage des bêtes des éleveurs. Les colis livrés en frais sont souvent congelés ensuite en partie par les consommateurs - il faut du temps pour consommer 1/8eme de boeuf ! Il leur faut donc avoir un congélateur, et pouvoir anticiper sa consommation pour pouvoir bénéficier des avantages des prix d'achat en gros.

    • Dans les systèmes de paniers "pré-composés", le fournisseur compose le contenu des paniers, en lien avec les producteurs, selon les produits disponibles. Il peut aussi compléter et diversifier le panier avec des produits achetés sur des plates-formes, dans d'autres régions (oranges,...).
    • Dans les systèmes de paniers "à la carte", le consommateur choisit les produits souhaités dans des listings proposés par le fournisseur (producteur, société, groupe d'achat,..). Les commandes peuvent être hebdomadaires, ou plus espacées. Le consommateur doit veiller à ne pas laisser passer la date limite de renvoi de son bon de commande...
    Faut-il s'abonner au système de paniers ? Sur quelle durée ?
    • Certains systèmes sont sont basés sur des abonnements réguliers, plus ou moins longs : 2-3 semaines à 6 mois ou 1 an, comme en AMAP. Ceci permet aux producteurs de planifier et d'anticiper plus ou moins la production et les récoltes ; c'est plus facile d'organiser le travail, et les pertes pour invendus sur le marché sont limités (le producteur ne récolte que ce qu'il est sûr de vendre). 
    • D'autres systèmes de paniers peuvent fonctionner sans systèmes d'abonnement. Ex. : Paniers SNCF en Bourgogne (attention, tous ne sont pas bio...).
    Comment paye-t-on ? Le consommateurs paye-t-il en avance ou non ? Y-a-t-il préfinancement du panier sur plusieurs semaines voire plusieurs mois ?
    • Dans certains systèmes de paniers, le consommateur paye exactement le montant du contenu du panier au moment de sa distribution, en direct (ex.: Paniers SNCF), ou par prélèvement automatisé sur son compte (Ex.: Paniers "De la terre à l'assiette" en Bourgogne, prélèvement au début du mois suivant).
    • Dans d'autres systèmes, il y a un préfinancement de "n" paniers, sur 3-4 semaines à 6 mois : c'est le système de préfinancement des paniers en AMAP par exemple. Le financement à l'avance des paniers permet d'améliorer la trésorerie du producteur - pour l'implantation des cultures par exemple ; cela lui garantit aussi un revenu - système plus sécurisant pour le producteur que lorsqu'il va au marché et peut se retrouver avec des invendus et déchets.
    Qui organise la composition et distribution des paniers : le(s) producteur(s), les consommateurs ?
    • Des producteurs, individuels ou à plusieurs, organisateurs de paniers

    Les producteurs peuvent s'organiser pour fournir des paniers à des consommateurs, avec des systèmes d'abonnement réguliers ou non :
    -  ils peuvent composer individuellement eux-mêmes les paniers. Ex. : Système AGROBIOCONSO, où les consommateurs se déplacent pour récupérer leur panier.
    - ils peuvent aussi se regrouper et déléguer cette fonction à un salarié ou une petite structure dédiée (SARL,...) pour permettre la confection de plus de paniers, avec des tournées de distributions plus importantes. Ex.: Paniers "De la Terre à l'assiette" sur Dijon : groupe de producteurs qui distribue des paniers à des consommateurs individuels ; ou les paniers "Saveur et fraicheurs" autour de Colmar : SARL qui distribue plusieurs centaines de paniers chaque semaine sur les lieu de travail des consommateurs.

    • Des consommateurs organisateurs de paniers

    Des consommateurs peuvent s'organiser pour passer des commandes à des producteurs et/ou autres fournisseurs, et organiser des distributions de paniers. En général, cela passe par la mise en place d'une organisation, plus ou moins informelle, ou avec des statuts et charte plus structurés.

    On retrouve ici typiquement le système des AMAP (Associations de maintien de l'agriculture paysanne), avec des organisations locales, régionales, nationale, et inter-régionales (voir "Paniers AMAP").

    Mais ce n'est pas le seul système : les consommateurs peuvent aussi s'organiser sous d'autres formes pour passer des commandes groupées en gros aux fournisseurs, et redistribuer les produits aux consommateurs individuels. Différentes formes de groupements d'achats existent et sont très développés en Belgique ou Italie par exemple.

    D'autres critères peuvent intervenir pour différencier les systèmes de paniers. Les rubriques suivantes permettent de mieux comprendre l'organisation et les atouts pour différents types de paniers : Paniers AMAP, Paniers livrés sur le lieu du travail ou point de dépôt ou à la ferme, ...