• accueil > Actualités > Quelle est la place des femmes dans l'Agriculture Biologique ?

    L'enquête sur la place des femmes dans l'AB a été conduite par la FNAB sur la base d'un questionnaire adressé à l'ensemble des fermes bio de France, début 2018.

    Plus de 2500 agricultrices bio y ont répondu, soit 25% des agricultrices bio, permettant de dresser un portrait de ces femmes dans les sphères professionnelle, domestique et militante.

    Qui sont les agricultrices bio ?

    • Elles ont 45 ans en moyenne
    • 46% sont seules cheffes d'exploitation
    • 40% sont entrées dans la bio par une conversion de leur ferme
    • Elles sont très diplômées : 65% d'entre elle ont un Bac+2 ou plus. 40% ont un diplôme de niveau supérieur à Bac+2.
    • 60% des agricultrices ne sont pas issues du monde agricole
    • 18% sont pluri-actives
    • 50 ha : c'est la taille moyenne de leur ferme

    Le travail des femmes dans la bio : Les agricultrices bio sont 50% à être seules à l'initiative du projet bio. Pour 39% des agricultrices bio, le choix de la bio s'est fait de concert avec leurs conjoint(e) ou associé(e)s.

    Une répartition très genrée des tâches professionnelles : Pour les fermes polyculture-élevage par exemple :

    • Les agricultrices bio s'occupent davantage des animaux : les soigner leur incombe à titre exclusif dans 34% des cas.
    • Elles s'occupent moins des cultures : 39% déclarent ne jamais s'occuper des cultures et elles ne sont que 10% à les gérer seules.

    Quel que soit le type de productions, elles ont très généralement en charge les tâches administratives : 67% d'entre elles gèrent par exemple en totalité la comptabilité et les relations avec les banques.

    La double journée des agricultrices bio :

    66% des agricultrices bio estiment que la répartition des tâches ménagères leur est très défavorable. Un taux élevé en comparaison des 26% des Françaises interrogées en 2005 qui partageaient ce même constat (enquête Insee-Ined).

    Elles s'occupent toujours ou le plus souvent des toutes les tâches ménagères comme la lessive (dans 81% des cas), le ménage (72% des cas), la préparation des repas (71%). Ce sont également elles qui s'occupent de la scolarité des enfants et prennent soin d'eux quand ils sont malades (72%).

    C'est encore aux agricultrices qu'incombent les tâches administratives du foyer : dans 73% des cas elles ont ainsi la charge de la comptabilité et des relations avec les banques.

    Engagement et représentation des agricultrices bio :

    Dans les syndicats agricoles : 53% des répondantes adhèrent à un syndicat agricole. Parmi celles-ci, 21% occupent un mandat au sein de leur structure syndicale. A titre de comparaison, le taux de syndicalisation en France est de 11%, ce qui dénote un fort engagement militant des agricultrices bio, dans une proportion assez comparable à la syndicalisation du monde agricole en général.

    Dans les organisation de défense de l'AB : 62% d'entre elle adhèrent à des organisations de défense de la bio, 13% d 'entre elles occupent ou ont occupé un mandate au sein du réseau FNAB.

    Les femmes représentent 27% de la population de l'agriculture biologique, et représentent 16 à 29% des administrateurs du réseau FNAB aux échelons départemental, régional et national.

    Les principaux freins à l'engagement sont le manque de temps, la peur de ne pas réussir à concilier vie familiale, vie professionnelle et vie syndicale, le sentiment de ne pas avoir sa place dans ces structures, et l'absence de remplacement sur la ferme.